AccueilBerlin – discontinuités

Berlin – discontinuités

Berlin - discontinuities

Temporalités, politiques, urbanité

Temporalities, politics and urban planning

*  *  *

Publié le mardi 21 juillet 2015 par Céline Guilleux

Résumé

L’objet de cette manifestation est de donner une vision pluridisciplinaire des discontinuités à Berlin, considéré à la fois comme un lieu (de représentation, de pouvoir, etc.), un espace (agglomération urbaine) et un réceptacle et en prenant en compte différentes échelles.

Annonce

Argumentaire

L’objet de cette manifestation est de donner une vision pluridisciplinaire des discontinuités à Berlin, considéré à la fois comme un lieu (de représentation, de pouvoir, etc.), un espace (agglomération urbaine) et un réceptacle et en prenant en compte différentes échelles.

Il s’agira de saisir l’articulation entre les évolutions de l’ordre géopolitique et les temporalités urbaines. Comment s’accordent les rythmes de l’échelle globale avec les temps de la ville ? Quel rôle la ville a-t-elle joué dans l’histoire allemande, européenne, conçues comme une partie de l’histoire globale du XXe siècle ? Quelle place a occupé la ville dans les relations internationales en Europe et dans le monde, et notamment dans le contexte de la Guerre Froide et de la construction européenne ?

Mais on peut s’interroger sur la manière dont les temporalités ont marqué l’espace. Les discontinuités temporelles ont-elles laissé des traces dans l’espace urbain ? Si oui, quelles formes prennent-elles et comment sont-elles perçues et considérées par les acteurs urbains (citoyens, pouvoirs publics, acteurs économiques) ?

L’un des objectifs poursuivis serait de déceler ce qui fait continuité dans Berlin, en dépit des ruptures à la fois en termes de pouvoirs, d’espace et d’histoire.

Organisation

  • Université d’Artois, laboratoires Discontinuités et CREHS,  

Responsables

  • Michel-Pierre Chélini et Bernard Reitel, Université d’Artois/Arras

Programme

Jeudi 8 octobre 2015 : une ville, une trajectoire, des héritages (XXe s.)

Session du matin (9.30-12.30)

  • Présidence : Michel-Pierre Chelini, Université d’Artois
  • 9.30. Accueil : Stéphane Curveiller, directeur de la Faculté d’Histoire-Géographie-Patrimoine
  • 9.45. Introduction : Michel-Pierre Chelini et Bernard Reitel Université d’Artois, Berlin, une ville au prisme des discontinuités

Une ville-clef de l’histoire européenne du XXe siècle

  • 10.00. Godet Antoine, Université d’Angers, Berlin 1926-1939 : la nazification d’une capitale
  • 10.20. Foucher-Dufoix Valérie, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville, Berlin / Paris vus par Jean Giraudoux. Une comparaison capitale
  • 10.40. Gloriant Frédéric, Université de Paris III, De Gaulle, Macmillan et la seconde crise de Berlin (1958-1961) : l’émergence de deux visions divergentes de l’ordre bipolaire et de la guerre froide
  • 11.00. Pause
  • 11.20. Laporte Antoine, ENS Lyon, L’installation des institutions fédérales à Berlin : rupture historique ou discontinuité spatiale ?
  • 11.40. Winklhöfer Karin, Institute for Biology, Humboldt-Universität zu Berlin, Discontinuités et gestion de l’eau dans le Berlin divisé (1945-1990) [en anglais]
  • 12.00. Discussion
  • 12.30-14.30 : Déjeuner

Session de l’après-midi (14.30-17.50)

Présidence : Boris Grésillon, Aix-Marseille Université

Urbanisme et patrimoine, une agglomération expérimentale

  • 14.30. Gabrielle Dolff-Bonekämper, Technische Universität Berlin, Berlin, Berlin. Un patrimoine partagé et indissociable ("Berlin Berlin.  Das untrennbar geteilte Erbe")
  • 15.00. Muhidine Eléonore, University of Rennes 2, Center Marc Bloch Berlin, Humboldt-Universität/CNRS, Penser la ville des deux côtés du Mur : la critique architecturale et l'échange intellectuel Est/Ouest
  • 15.20. Schlusche Günter, Musée du Mur, Berlin, Bernauer Strasse, Traiter le patrimoine urbain depuis 1945 [en anglais]
  • 15.40. Demeter Laura, IMT Institute for Advanced Studies Lucca (Italie), Devenir ou ne pas devenir? Débats patrimoniaux à Berlin après 1989 [en anglais]

16.00. Pause

  • 16.20. Leterrier Sophie-Anne, Université d’Artois, Musées et lieux d'histoire contemporaine à Berlin16.40. Marguin Séverine, Centre Marc Bloch Berlin & EHESS Centre Georg Simmel, Leuphana Universität Lüneburg, Donner chair à l’histoire récente de l’espace libre à Berlin : le cas des espaces-projet artistiques (1970-2014)
  • 17.00. Le Gallou Aude, ENS Paris, géographie, Se souvenir de la RDA à Berlin-Est : une mémoire urbaine en négatif ?
  • 17.20-17.50 : Discussion et conclusions

Vendredi 9 octobre 2015: discontinuités urbaines et recompositions spatiales : acteurs, débats, transformations

Session du matin (9.30-12.20)

Présidence : Bernard Reitel, Université d’Artois

Inscription des acteurs dans la ville

  • 9.30. Haim Yacobi, Université Ben Gourion du Néguev, Beer Sheva, Fragmentations urbaines dans le cas israélien [en anglais]
  • 10.00.Dubeaux Sarah, ENS Ulm, Région d’urbanisme du Havre, AURH, Les Zwischennutzungen, des discontinuités spatiales et temporelles constitutives de Berlin ?
  • 10.20. Dury-Czekaj Elisabeth, Université de Reims, EA 2076 – HABITER, Les habitants : acteurs essentiels de la mutation des espaces libres (Freiflächen/Freiräume) à Berlin
  • 10.40. Pause
  • 11.00. Von Hirschhausen Béatrice, Géographie-cité, Paris & Centre Marc Bloch, Berlin,  Hocquet Marie, Centre Marc Bloch, Berlin & Centre Max Weber, Lyon/Saint-Etienne, Garrido Caroline, Centre Marc Bloch, Berlin & CERHIO, Rennes, Berlin par-delà les ruptures – Vivre, raconter et produire les matières de la ville
  • 11.20. Vaslin Julie, Triangle UMR 5206, IEP de Lyon & IEP d’Aix-en-Provence, Gouverner les graffitis à Berlin : les constructions d’une image de la ville
  • 11.40. Discussion      
  • 12.20-14.20 : Déjeuner

Session de l’après-midi (14.20-17.30)

Présidence : Gabrielle Dolff-Bonekämper, Technische Universität Berlin

Lieux urbains et citadinité

  • 14.20. Goudin-Steinmann Elisa, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Le château de Berlin et le Palais de la République : (dis)continuités historiques et architecturales
  • 14.40. Pfeiffer-Kloss Verena, Bureaux d’études urbanistiques municipaux, Université de Cottbus (BTU), The Power of Absence. L’absence comme paradigme pour analyser le débat de design urbain sur la place à côté de la tour TV, dans le quartier historique de Berlin
  • 15.00. Wadbled Nathanaël, Université de Montréal-Québec & Université de Lorraine, Les trous de la mémoire. Hauts-lieux et lieux perdus du tourisme le plus noir à Berlin
  • 15.20. Pause
  • 15.40. Ricoul Catherine, Rosa Elisabetta, Aix-Marseille Université, CNRS, UMR 7303 Telemme, LabexMed, Explorer les entre-deux. Le cas de la friche de Cuvry et Teepeeland à Berlin
  • 16.00. Copley Clare, Université de Manchester, « Anti-park » or « designer-park » ? Liberté et contrôle de l’hétérotopie du Tempelhofer Feld [en anglais]
  • 16.20. Gaquère Jonathan, Université de Lille 1, Le Tiergarten, un espace du vivre-ensemble ? L'exemple de la territorialité homosexuelle
  • 16.40-17.30 : Discussions et conclusions

Accès

Lieu: Maison de la Recherche, Bât. I, Université d'Artois, 9, rue du Temple, F-62000, Arras

http://www.univ-artois.fr/Media/Menu-L-universite/Rubrique-informations-generales/Plan-Campus-Arras-2014/

Lieux

  • Maison de la Recherche, bâtiment I - Université d'Artois, 9 rue du Temple
    Arras, France (62)

Dates

  • jeudi 08 octobre 2015
  • jeudi 09 juillet 2015

Mots-clés

  • Berlin, discontinuité, ville, guerre, temporalité

Contacts

  • Sophie Richard
    courriel : sophie [dot] richard [at] univ-artois [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Olivier Rota
    courriel : olivier [dot] rota [at] univ-artois [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Berlin – discontinuités », Colloque, Calenda, Publié le mardi 21 juillet 2015, http://calenda.org/335516