AccueilLangue, culture et histoire d'une Amérique francophone plurielle

Langue, culture et histoire d'une Amérique francophone plurielle

Language, culture and history in a plural French-speaking America

Vers un corpus de ressemblances

Towards of corpus of ressemblences

*  *  *

Publié le jeudi 06 août 2015 par João Fernandes

Résumé

Dans le cadre de la 6e édition du colloque Les français d’ici, la journée d'étude « Langue, culture et histoire d'une Amérique francophone plurielle : vers un corpus de ressemblances » rassemblera des doctorants et post-doctorants qui travaillent sur les francophonies des diverses régions de l'Amérique du Nord. L'objectif de cette journée d'étude est de décrire le paysage linguistico-identitaire des francophonies d’Amérique du Nord tout en privilégiant les ponts entre les disciplines. Cette journée d’étude compte faire le point sur les ressemblances existant entre les différents espaces francophones d’Amérique du Nord, unis dans leur diversité.

Annonce

Argumentaire

À l’échelle de la planète, les locuteurs du français contribuent à créer un espace nommé « francophonie » – un espace conceptuel plutôt que physique – auquel appartient toute personne qui parle le français. En Amérique du Nord, puisant dans un héritage linguistique commun (acquis par l’ancêtre ou par la tradition), la francophonie se décline toutefois en plusieurs espaces francophones distincts : le Québec, l’Acadie, l’Ontario et l’Ouest canadien, la Louisiane, les Petits-Canadas de Nouvelle-Angleterre, les Antilles. Héritiers de la Nouvelle-France (et de son histoire parfois tumultueuse), du peuplement de l’Ouest, des contacts avec les Amérindiens ou du système esclavagiste, ces francophonies se distinguent les unes des autres; en raison de l’étendue du continent nord-américain, les populations francophones se sont rapidement fragmentées et ont chacune connu, au fil des siècles, des développements socio-historiques distincts.

Les réalités plurielles vécues en Amérique du Nord ont ainsi contribué à la régionalisation et la spécificité linguistico-culturelle de chaque francophonie nord-américaine. Ce vaste éventail de sphères francophones est engendré par une multitude de facteurs : contact(s) avec l'Autre, législation éducative, évolution des droits linguistiques, infrastructure institutionnelle. Aujourd’hui, ces diverses francophonies nord-américaines se distinguent encore par des développements socioculturels singuliers : immigration récente, nouveaux contact(s) avec l’Autre, perte de la langue, programmes de revitalisation et/ou de francisation, infrastructure institutionnelle, appui gouvernemental (à des degrés variés selon la région). En somme, des différences persistent et sont quotidiennement mises en lumière par la diversité des stratégies communautaires employées pour pallier aux obstacles particuliers auxquels fait face chaque communauté francophone à travers le continent.

Cela étant dit, les diverses communautés francophones d’Amérique du Nord ont toujours partagé, et partagent encore aujourd’hui, deux réalités : la pratique du français et la minorisation de cette langue – par rapport à la langue plus couramment en usage, l’anglais. Comme l’écrivent Justin Biswansa et Michel Tétu dans l’introduction à leur ouvrage Francophonie en Amérique :

« Dans des pays autres que la France, il y a une situation de concurrence entre des grandes langues […] [, ce qui] veut dire que la notion de conscience commune est confrontée à une réalité autre que linguistico-culturelle. Le francophone se définit avant tout par ce qu’il n’est pas; sa conscience identitaire est une conscience hybride. » (Bisanswa et Tétu, 2005, p. 15)

La pratique du français et sa minorisation historique – qui a d’ailleurs engendré une lutte constante pour sa sauvegarde – sont ainsi des éléments communs à toutes les francophonies nord-américaines. Or, il est à se demander comment ces réalités connexes ont entraîné, inéluctablement, des ressemblances intercommunautaires. 

Objectif et organisation de la journée

Dans le cadre de la 6e édition du colloque Les français d’ici, nous proposons une journée d'étude afin de mettre à jour ces ressemblances. Celle-ci, qui se déroulera à l’Université de Saint-Boniface (Winnipeg, Canada) rassemblera des doctorants et post-doctorants qui travaillent sur les francophonies des diverses régions de l'Amérique du Nord. Dans cette optique, nous proposons quelques pistes sur lesquelles nous invitons les participants à réfléchir afin de poursuivre et élargir la discussion sur les ressemblances partagées par la constellation des francophonies nord-américaines à travers leur histoire passée et actuelle :

  • Qui est considéré comme étant « francophone » en Amérique du Nord?
  • L’étiquette identitaire « francophone » est-elle nécessairement tributaire de la pratique de la langue française (peu importe la forme)?
  • Comment se vivent les efforts de revitalisation et/ou de francisation? Qu’apportent-ils [de nouveau] aux communautés?
  • Comment l’hybridité identitaire est-elle ou a-t-elle été vécue? En quoi est-ce qu’elle modifie ou a modifié l’identité francophone? 

L'objectif de cette journée d'étude est de construire, à partir des communications présentées et partagées, un nouveau corpus analytique qui privilégie les ponts entre les disciplines et permet de décrire le paysage linguistico-identitaire des francophonies d’Amérique du Nord. Nous encourageons une diversité de perspectives disciplinaires (histoire, linguistique, anthropologie, sociologie, ethnologie, littérature, géographie, etc.) afin de favoriser une discussion interdisciplinaire sur la francophonie nord-américaine et sur les ressemblances existant entre les différentes régions.

Nous invitons les étudiants et les jeunes chercheurs qui participent activement à la recherche sur le fait francophone à travers l'Amérique du Nord de nous faire part de l'état actuel de leur recherche sous forme de communication, en gardant en tête le thème directeur et les objectifs principaux de la journée d’études. Les communications seront d’une durée de 10 minutes afin d’allouer une période de discussion et de questions de 20 minutes. Quelques participants seront conviés à participer à une table ronde en guise d’inauguration du colloque Les français d’ici. Cette table ronde, qui réunira étudiants et spécialistes, découlera des discussions tenues lors de la journée d’étude. 

Modalités de soumission

Nous vous prions d'envoyer une proposition de 400 mots (sans compter les références) aux membres du comité d’organisation avant

le 15 décembre 2015.

Veuillez y préciser le(s) secteur(s) disciplinaire(s) dans le(s)quel(s) vous travaillez, votre université de rattachement, votre directeur de recherche ainsi que votre intérêt/disponibilité à participer à la table ronde inaugurale qui se déroulera le mardi 7 juin 2016 de 9 h 00 à 11 h 00.

N.B. Proposer une communication à la journée d’étude n’exclut pas la possibilité d’en proposer également une au colloque Les français d’ici.

Comité d’organisation

Comité scientifique

  •  Yves Frenette, Professeur, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada Migrations, transferts et communautés francophones, Université de Saint-Boniface 
  •  Sandrine Hallion, Professeure agrégée, Département d'études françaises, Université de Saint-Boniface.
  •  Isabelle C. Monnin, candidate au doctorat en linguistique, Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
  •  Geneviève Piché, candidate au doctorat en histoire, Université de Sherbrooke-Université Toulouse-Jean Jaurès

Lieux

  • Université de Saint-Boniface - 200 Cathedrale Ave
    Winnipeg, Canada (R2H 0H7)

Dates

  • mardi 15 décembre 2015

Mots-clés

  • Amérique, français, peuples, cultures, migrations

Contacts

  • Geneviève Piché
    courriel : genevieve [dot] piche [at] usherbrooke [dot] ca
  • Isabelle Monnin
    courriel : imonnin [at] usbtoniface [dot] ca

Source de l'information

  • Geneviève Piché
    courriel : genevieve [dot] piche [at] usherbrooke [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Langue, culture et histoire d'une Amérique francophone plurielle », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 06 août 2015, http://calenda.org/336087