AccueilLa controverse littéraire ou l’art de la dispute

La controverse littéraire ou l’art de la dispute

Literary controversy or the art of disputing

*  *  *

Publié le jeudi 20 août 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Ce numéro spécial de la revue Relief se propose d’aborder la question des controverses littéraires. Promue depuis les anciens traités de rhétorique de l’Antiquité, discutée à la Renaissance, retrouvée pendant la seconde moitié du XXe siècle (pensons aux rhétoriques des figures ou de l’argumentation), la controverse semble désormais se contenter d’une définition a minima, celle d’un positionnement conflictuel entre deux ou plusieurs parties devant un public. En organisant des points de vue divergents et concurrentiels, la controverse fait débat.

Annonce

Argumentaire

Ce numéro spécial de la revue Relief se propose d’aborder la question des controverses littéraires. Promue depuis les anciens traités de rhétorique de l’Antiquité, discutée à la Renaissance, retrouvée pendant la seconde moitié du XXe siècle (pensons aux rhétoriques des figures ou de l’argumentation), la controverse semble désormais se contenter d’une définition a minima, celle d’un positionnement conflictuel entre deux ou plusieurs parties devant un public. En organisant des points de vue divergents et concurrentiels, la controverse fait débat. Or, si la controverse est depuis quelques années l’objet de nombreux travaux en sciences sociales (principalement dans le giron de la sociologie pragmatique mais aussi du côté des science studies), les travaux dans le champ littéraire sont à la fois plus rares et plus confidentiels, principalement circonscrits à l’étude de la rhétorique polémique, que ce soit du côté de la controversia judiciaire ou de la disputatio philosophique. 

En prenant soin d’analyser des cas empiriques, les problématiques suivantes seront ici privilégiées :

  • La controverse comme dispositif dynamique capable non seulement de mettre à nu les mécanismes de représentation socio-historique mais aussi de reconfigurer le champ littéraire et l’ordre social. 
  • Les conditions pragmatiques de la discussion, la trajectoire des arguments échangés, l’administration des preuves et les contraintes argumentatives à l’œuvre dans les controverses littéraires.
  • La question des controverses interprétatives : les mécanismes de négociation sur ce qui est autorisé et non-autorisé.
  • Sens et valeur des accords et des désaccords du fait littéraire.
  • Les prises à partie, l’implication des acteurs et les positionnements institutionnels.
  • Force et rapports de force : les mécanismes de régulation des controverses littéraires.

Bibliographie sélective

– Ruth Amossy, Apologie de la polémique, Paris, PUF, coll. « L’interrogation philosophique », 2014.

– Anne Boquel et Étienne Kern, Une histoire des haines d'écrivains : de Chateaubriand à Proust, Paris, Flammarion, 2009.

– Léonard Burnand et Adrien Pascoud (éds.), Espaces de la controverse au seuil des Lumières (1680-1715), Paris, Honoré Champion, 2010.

– Christophe Charle, Naissance des «intellectuels» (1880-1900), Paris, Éd. de Minuit, 1990.

– Yves Citton, Pour une interprétation littéraire des controverses scientifiques, Versailles, éd. Quae, coll. « Sciences en questions », 2013.

– Catherine Colliot-Thélène, « Expliquer/comprendre. Relecture d’une controverse », EspacesTemps, 84-85, 2004, p. 6-23.

– Patrick Dandrey, La guerre comique : Molière et la querelle de L’École des femmes, Paris, Hermann, 2014.

– Luc Fraisse (éd.), L’histoire littéraire à l’aube du XXIe siècle, Controverses et consensus, Paris, PUF, 2005.

– Bart Garssen et Frans van Eemeren, Controversy and Confrontation, Amsterdam, University of Amsterdam, 2008.

– Yves Gingras (éd), Controverses, Accords et désaccords en sciences humaines et sociales, Paris, CNRS éditions, 2014.

– Carlos Ginzburg, Rapports de force – Histoire, rhétorique, preuve, trad. J.-P, Bardos, Paris, Gallimard – Seuil, coll. « Hautes études », 2003.

– Alain Le Boulluec (éd.), La controverse religieuse et ses formes, Paris, Ed du Cerf, coll. « Patrimoines – Histoire des religions », 1995.

– Jérôme Meizoz, Confrontations (1994-2004), Lausanne, Éditions Antipodes, 2005.

– Mil neuf cent, Revue d’histoire intellectuelle, n°25, 2007/1. Comment on se dispute. Les formes de la controverse, De Renan à Barthes.

– Béatrice Sayhi-Périgot, Dialectique et littérature – Les avatars de la dispute entre Moyen Âge et Renaissance, Paris, Honoré Champion, 1995.

– Judith Schlanger, L’Enjeu et le débat : les passés intellectuels, Paris, Denoël Gonthier, 1979.

Protocole d’évaluation

Les articles soumis à la revue sont rendus anonymes, évalués par deux membres du comité de rédaction ou du conseil scientifique, et selon la pertinence scientifique par un ou deux évaluateurs extérieurs. La décision de publication est prise après délibération collective du comité.

Modalités de soumission

Les propositions (titre de la contribution et résumé de quinze lignes) sont à envoyer à Olivier Sécardin (olivier.secardin@gmail.com)

avant le 15 septembre 2015.

Les contributions définitives seront à remettre avant le 31 octobre  2015.

Les textes envoyés doivent obéir aux règles de la charte éditoriale disponible à l’adresse suivante :  https://www.revue-relief.org/docs/instructions_FR.pdf

Relief (https://www.revue-relief.org) est une revue internationale qui s’adresse à des chercheurs dans le domaine de la littérature et de la culture françaises du Moyen Âge jusqu’à nos jours. Relief est publié deux fois par an.

Comité éditorial

La rédaction

  • Esfaindyar Daneshvar, Université de Leyde
  • Sjef Houppermans, Université de Leyde
  • Els Jongeneel, Université de Groningue
  • Alicia C. Montoya, Université de Nimègue

Comité de rédaction

  • Sophie Bertho, Université Libre d'Amsterdam
  • Maarten van Buuren, Université d'Utrecht
  • Jean Duffy, Université d'Edinburgh
  • Luc Fraisse, Université de Strasbourg
  • Marie-Christine Kok-Escalle, Université d'Utrecht
  • Ieme van der Poel, Université d'Amsterdam
  • Pierre Schoentjes, Université de Gand
  • Franc Schuerewegen, Université de Nimègue
  • David Scott, Université de Dublin
  • Hans Siepe, Université de Duesseldorf
  • Paul J. Smith, Université de Leyde
  • Dominique Viart, Université de Lille 3

Le rédacteur en chef

  • Sjef Houppermans, Université de Leyde

Dates

  • mardi 15 septembre 2015

Mots-clés

  • controverse, querelle, polémique, interprétation, dispute, champ littéraire, histoire culturelle, institution

Contacts

  • Olivier Sécardin
    courriel : olivier [dot] secardin [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Olivier Sécardin
    courriel : olivier [dot] secardin [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La controverse littéraire ou l’art de la dispute », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 20 août 2015, http://calenda.org/336991