AccueilGenre et sexualité dans les migrations

Genre et sexualité dans les migrations

Gender and sexuality in migration

Espace informel de discussion pour les chercheurs dans les études migratoires

Informal discussion space for researchers in migratory studies

*  *  *

Publié le vendredi 28 août 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Cette journée sera dédiée à la création d’un espace informel de discussion pour les chercheurs dans les études migratoires, au lendemain de la journée d'études sur les migrations par le mariage (ISH, 15 octobre 2015, Lyon). Nous aborderons les questions liées au genre et à la sexualité dans des contextes de migration avec une matinée consacrée à l'appréhension du genre dans l'enquête de terrain et une table ronde l'après-midi favorisant la rencontre et la discussion entre les chercheur.e.s et la société civile.

Annonce

Ce 3ème atelier scientifique du Réseau Migrations est organisé à l’Institut des Sciences de l’Homme, Université Lumière Lyon 2 le vendredi 16 octobre 2015

Présentation

Le Réseau Migrations existe depuis Juin 2014 et entend rassembler tous les jeunes chercheurs dont les travaux placent la question des migrations au cœur de leurs préoccupations. Incluant des doctorant.e.s, des étudiant.e.s en Master, des post-doctorant.e.s et des chercheur.e.s non-titulaires, il a vocation à leur offrir un espace transdisciplinaire, professionnel comme informel, d’échange, d’entraide et de réflexion, et à servir de plateforme pour promouvoir leurs recherches, notamment dans le contexte d’événements scientifiques organisés à ces desseins.

Cet événement scientifique s’inscrit dans la continuité de la journée d’études « Migrant-e-s par le mariage : enjeux et perspectives » organisée par le Centre Max Weber, qui se tiendra le 15 octobre 2015 à l’Institut des Sciences de l’Homme (I.S.H.) de Lyon et qui entend contribuer à la structuration d'un champ de recherche émergent : l'étude des mariages dans des contextes migratoires. Le Réseau Migrations souhaite prolonger les débats lors de la journée suivante du 16 octobre, dans le cadre de son 3ème atelier hors-séminaire annuel, en touchant la question plus générale du genre et de la sexualité dans les migrations. Cette journée sera organisée sous la forme d’un atelier de travail et d’échanges entre étudiants et jeunes chercheurs, chercheurs, membres du milieu associatif et toute personne qui s’intéresse à la thématique.

Le réseau invite ainsi les chercheurs et les acteurs associatifs qui traitent des thématiques migratoires liées au genre et à la sexualité à venir faire connaissance,  à venir s’exprimer, partager leurs expériences et leurs points de vue et présenter une partie de leurs recherches et activités dans le cadre de cet atelier, également accueilli le Vendredi 16 Octobre 2015 par l’I.S.H.

Argumentaire

1er Atelier (9h-13h) : Le genre dans l’enquête de terrain : questions de données, de méthodes et d’analyse

Cette matinée de discussion entre jeunes chercheur.e.s vise à partager des expériences de terrain sur la façon dont l’identité sexuée de l’enquêteur ou de l’enquêtrice influe sur l’accès aux informations et aux données recueillies, sur l’accès et les relations aux enquêtés, et sur les espaces qui sont plus ou moins touchés par cette donnée du chercheur. Des sujets de recherche qui ne traitent a priori pas du genre peuvent donc entrer dans le cadre de cet échange.

Etre un homme ou une femme peut contraindre l’enquêteur/trice à être assigné à une position et/ou un statut qu’il n’a pas choisi sur le terrain par la population cible qu’il observe. Quel que soit son sexe, il est toutefois possible pour le chercheur de jouer de son genre pour accéder aux informations, aux espaces et aux personnes voulus. Toutefois, le sexe de l’enquêteur n’est pas la seule dimension qui construit les rapports de genre dans l’enquête de terrain : l’âge, la classe, la couleur de peau, le statut matrimonial et l’orientation sexuelle de l’enquêteur, selon la connaissance et la perception que les enquêté-e-s en ont, influent également sur les contraintes et les possibilités liées au genre dans la pratique d’enquête.

Nous invitons tout jeune chercheur (étudiant-e, doctorant-e, docteur-e) à venir partager son expérience de terrain autour de cette question, à présenter les dispositifs méthodologiques mis en place pour contourner les difficultés rencontrées ou/et à apporter des éléments d’analyse qui peuvent être tirés d’une approche réflexive portée sur les questions de genre dans l’enquête de terrain.

2ème Atelier (14h30-17h30) : Rencontres avec les acteurs sociaux, le public et les chercheur.e.s

Ce deuxième temps sera consacré à une rencontre avec les acteurs associatifs qui sont également touchés par les notions précédemment évoquées. Cette journée souhaite ouvrir un espace de dialogue entre la recherche et le monde associatif, nécessaire au désenclavement de la science et de ses institutions.

Nous sollicitons la participation d’organisations qui travaillent avec des femmes migrantes et/ou pour la défense des droits des femmes dans le but d’interroger les pratiques de ces dernières au regard du genre et de la sexualité. Quels liens s’opèrent entre les normes de genre et de sexualité dans les logiques migratoires ? Inversement, comment prendre en considération la situation de femmes migrantes lorsqu’il s’agit de défendre leurs droits? Comment ces structures pensent-elles l’imbrication des rapports de domination dans des contextes de migration ?

Appréhender et interroger les questions liées au genre et à la sexualité pour les populations migrantes permet de mettre au jour des pratiques qui peuvent aller dans des directions opposées. Ces pratiques contournent parfois la norme ou s’appuient au contraire dessus. Comment les acteurs sociaux perçoivent-ils ces micro-résistances chez les populations avec lesquelles ils sont amenés à travailler? Et comment les intègrent-ils dans leur programme d’accompagnement ?

Autant de questions que nous souhaitons mettre en débat autour d’une table ronde réunissant des chercheur.e.s, des acteurs sociaux et tout public de l’atelier.

Conditions de soumission

Afin d'organiser cette journée, nous appelons les jeunes chercheurs (masterant.e.s et doctorant.e.s), les chercheur.e.s et les acteurs sociaux à soumettre une proposition pour l’atelier du matin et/ou celui de l’après midi (300 mots maximum)

avant le 15 septembre 2015.

Pour tout envoi ou toute demande de plus amples informations, merci de contacter les organisateurs - Martine Brouillette, Mike Gadras, Colette Le Petitcorps, Josepha Milazzo et Laure Sizaire- à l’adresse mél suivante : eventreseaumig@googlegroups.com 

Sauf en cas de trop nombreuses demandes, mais cela n'a pas été le cas auparavant, nous acceptons tous les participants.

Comité d'organisation

  • Martine Brouillette
  • Mike Gadras
  • Colette Le Petitcorps
  • Josepha Milazzo
  • Laure Sizaire 

Lieux

  • Institut des sciences de l’Homme, université Lumière Lyon 214, avenue Berthelot
    Lyon, France (69007)

Dates

  • mardi 15 septembre 2015

Mots-clés

  • sexualité, mariage, migrants

Contacts

  • Laure Sizaire
    courriel : laure [dot] sizaire [at] univ-lille2 [dot] fr

Source de l'information

  • Laure Sizaire
    courriel : laure [dot] sizaire [at] univ-lille2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genre et sexualité dans les migrations », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 28 août 2015, http://calenda.org/337236