AccueilBarcelone – Paris : transferts intellectuels, relations littéraires, capitales culturelles (1875-1975)

Barcelone – Paris : transferts intellectuels, relations littéraires, capitales culturelles (1875-1975)

Barcelona – Paris: intellectual transfers, literary relations, cultural capitals (1875-1975)

*  *  *

Publié le jeudi 10 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Cette manifestation a comme objectif l’étude et la diffusion des relations intellectuelles et culturelles entre Barcelone et Paris, depuis 1875 jusqu’à 1975. Il combine les approches de la littérature comparée, de l’histoire comparée des intellectuels et de l’histoire culturelle des capitales.

Annonce

Argumentaire

Le double Colloque International Barcelone-Paris a comme objectif l’étude et la diffusion des relations intellectuelles entre Barcelona et Paris dans le cadre de la Littérature comparée, l’Histoire comparée des intellectuels et l’Histoire culturelle.

Prenant pour point de départ l’idée de capital symbolique et son déve-loppement par rapport à des villes européennes comme capitales cultu-relles, on analysera comment, entre ces deux villes, il a eu lieu une modalité spéciale de transfert intellectuel, notamment par rapport au champ littéraire, étant donné l’ampleur et profondeur de ce rapport.

Tout au long du XIXe siècle et du XXe siècle, Paris a été pour Barcelone une référence incontournable, jusqu’au point de conditionner son modèle de ville et de citoyenneté et la constitution de son champ intellectuel. Cependant, jusqu’à aujourd’hui, ce rapport n’a été étudié en profondeur que dans le domaine des arts, voire la peinture. C’est pourquoi ce colloque veut s’intéresser notamment aux lettres, qui sont la vraie clé de ce rapport, encore méconnu dans l’actualité.

Transferts intellectuels

Les relations de Barcelone avec Paris ont été décisives dans la constitution du champ littéraire et intellectuel dans la Catalogne contemporaine. La notion de Transfert, due à Michel Espagne, et les réflexions de Pierre Bourdieu sur les conditions sociales de la circulation international des idées, peuvent éclairer la forme de relation entre le champ littéraire catalan et le français, au-delà des études sur les influences. Mais, dans ce cas, il faut considérer la spécificité d’un transfert exceptionnellement lié à la littérature en ce qui concerne aux débats et projets citoyens.

Les plus importants écrivains de la Catalogne, autant en catalan qu’en espagnol, ont habité à Paris pendant une période  de leur vie : soit comme journalistes, soit comme voyageurs, soit comme exilés, tous ont tiré de la capitale française une vision de ce que Barcelone devait devenir, ou plutôt de ce qu’il fallait éviter. En plus, la littérature catalane s’est définie, pendant toute son histoire contemporaine, par rapport à la littérature française: lectures, références, débats littéraires, fondements idéologiques, le rayonnement parisien a un écho et un déroulement spécifique à Barcelone, de sorte que la relation la plus importante que les écrivains catalans ont établie a été celle avec la littérature française – pas forcément avec l’espagnole, tel qu’on aurait pu le penser en fonction du cadre politique.

En outre, quelques écrivains français ont visité Barcelone, et il convient de la contextualiser et d’en comprendre les raisons. Malgré un déséquilibre et des asymétries dans les relations entre les deux capitales, leur intensité et leur ampleur impliquent de ne pas se limiter à une comparaison et les envisager du point de vue de l’histoire culturelle européenne.

Capitales culturelles européennes

Lorsque Walter Benjamin a écrit que Paris fut la capitale du XIXe siècle, il a donné une formule étonnante mais exacte à propos du sens de l’histoire symbolique de Paris en Europe. Il avait trouvé aussi une formule pour penser la ville au-delà de ses cadres géographiques et politiques empiriques. La notion de capital culturel/capitales culturelles, qui combine le concept de Pierre Bourdieu (lieu d’accumulation du capital culturel) et lieu central d'un champ culturel selon les travaux de Christophe Charle, constitue une grille indispensable pour étudier les liens  d’émulation et d’interpénétration entre les principales villes européennes.

Paris a été, depuis le XVIIème siècle au moins,  une ville exceptionnelle aux plans urbain, politique, culturel et social ; les grandes capitales de l’Europe ont toujours eu l'impression que leur fonction de capitale n’atteignait pas intensité que celle de la capitale française. Par contre, Barcelone, n’étant pas capitale d’État, a pourtant réussi à devenir une grande ville sur les plans économique et culturel, notamment depuis la fin du XIXe siècle. À ce moment-là, Barcelone établit avec Paris une relation privilégiée : modèle citoyen artistique, littéraire, politique, prisme pour développer son européisme, miroir de son projet moderne.

Sur la carte des capitales culturelles européennes, Barcelone et Paris présentent distances et affinités, dépendances et ruptures, des périodes de rapprochement et des moments d’indifférence relative ; mais l’intense relation intellectuelle et littéraire que ces villes ont eue a défini longtemps une sorte de liaison spécifique – sans comparaison avec d’autres villes qui ne sont pas capitales d’État–. Elle peut éclairer aussi d’autres situations d’échanges entre des cultures européennes.

Conditions d’exceptionnalité

Barcelone et Paris représentent, elles, deux exceptions dans l’Europe moderne et contemporaine. Paris, centre de la définition d’Universalité pendant des siècles, est encore capitale d’un modèle d’État qui aujourd’hui, cherche de nouveaux horizons avec les travaux et chantiers du Grand Paris en cours. Quant à Barcelone, sans être capitale d’État, elle a réussi à asseoir sa place pendant les dernières années comme une des villes importantes dans l’âge de la globalisation malgré toutes sortes de problèmes ; et dorénavant elle se pense comme capitale d’un probable nouvel État en l’Europe, et comme pôle d’une puissante Euro-région transfrontalière.

Deux grandes métropoles qu’il faut comparer dans le cadre des capitales culturelles européennes, pour connaître comment s’est déroulée cette relation passée au plan culturel et aider à l'établissement de bases solides pour la nouvelle époque qui s’ouvre dans l'Europe élargie. Connaître comment c’est déroulée cette relation sur le plan culturel dans le passé peut bien aider à l’établissement des bases solides pour cette nouvelle époque.

Programme

Mercredi 30 septembre

  • 9:30 Inauguration
  • 10:00 Montserrat Prudon-Moral (Université Paris-8) Le dialogue d’avant-garde entre Barcelone et Paris : Joan Pérez Jorba-Pierre-Albert Birot.

pause

  • 11:00 Stéphane Michonneau (Casa de Velázquez-Université Lille-III) Paris et Barcelone: deux capitales modernes au XIXeme siècle
  • 11:45 Joan Roca i Albert  (MUHBA) Le musée des capitales culturelles.
  • 12 :30 Vincent Robert (Université Paris I) La « Guerre Sociale » à Barcelone, vue par les journalistes parisiens.
  • 15:00 Eliseu Trenc  (Université de Reims) La réception des artistes catalans « modernistes » à Paris, mythe et réalité.
  • 15:45 Béatrice Joyeux-Prunel (École Normale Supérieure, Paris) L’axe Paris-Barcelone dans la géographie mondiale des avant-gardes artistiques,1920-1939 : de l’affaiblissement au renforcement de la centralité parisienne.

pause

  • 16:45 Silvia Coll-Vinent (Universitat Ramon Llull) Joan Estelrich à Paris (1941): sur les traces de Vivès.
  • 17:30 Xavier Pla (Universitat de Girona) Eugeni d’Ors et les Dècades de Pontingy.

Jeudi 1er octobre

  • 9:30 Annick Allaigre (Université Paris-8) Jacques Lacan et la méthode paranoico-critique de Salvador Dalí.
  • 10:15 Marc Audí (Université Bordeaux-Montaigne) Paris et Barcelone: des avant-gardes poétiques synchrones ?

pause

  • 11:15 Bernat Padró Nieto (Universitat de Barcelona) André Breton i Francis Picabia a Barcelona (1922).
  • 12:00 Lourdes Cirlot. (Universitat de Barcelona) Juan Eduardo Cirlot i la seva relació amb André Breton i el surrealisme.
  • 15:00 Antoni Martí Monterde (Universitat de Barcelona) Josep Pla, Sobre París i França: la mémoire (involontaire) du journalisme.
  • 15:45 Teresa Rosell Nicolás (Universitat de Barcelona) André Malraux: l’Espoir de Barcelone.

pause

  • 16:45 Alex Matas Pons (Universitat de Barcelona) Sebastià Gasch: París, 1940. Entre exili i memorialisme.
  • 17:30 Maria Llombart Huesca (Université d’Avignon) Les Jeux Floraux de la langue catalane à Paris. Littérature et exil.

Vendredi 2 octobre

  • 9:30 Roxana Nadim (Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence) Le cliché barcelonais dans les romans noirs français (1950-1970)
  • 10:15 Estrella Massip i Graupera (Aix Marseille-Université) Poètes de la deuxième moitié du XXème : regards sur Paris, méditations barcelonaises.

pause

  • 11:15 Ester Pino (Universitat de Barcelona) Roland Barthes et le Structuralisme à Barcelone : un transfert critique.
  • 12:00 Borja Bagunyà (Universitat de Barcelona) «Fui a París a mediados de los años setenta y fui allí muy pobre y muy infeliz». El París interminable d’Enrique Vila-Matas.
  • 15:00 Henri Garric (Université de Dijon) Barcelone-Paris : constructions et destructions urbaines de Juan Goytisolo.
  • 15:45 Adolfo Sotelo Vázquez (Universitat de Barcelona) Rubén Darío, una mirada americana entre Barcelona y París.

pause

  • 16:45 Christophe Charle.
  • ENS-Paris,m>Roland Barthes et le Structuralisme à Barcelone : un transfert Català <
iv> v> at
attach;renc
ject=319">XXhttp://www.google.com/crtsndar/&Eact?an) Roland+%E2%80%93+h1 cl+%3A+="origt"><+ href="338455%2C+Barcelone+– %C3%A9ris : %2C+ansferts +ntellectuel+%28 relation%29

=date0930/date1001 etails= +

Roland+et+h1 cl%2C+ plans+ rel+stitu%26te;co%3B%26 %3B+lone +Il+ de cap+uel+ 1875 jus+ p+la+– %26phe Ch%3Bh.html+de la %26phe Ch%3Be%2C+ p+l%26te;co%3B mais ex+de la %26phe Ch%3Be+xan+ href="338455+et+ p+l%26te;co%3B mais ex+dtellectue+xan+llectuels + ocu XX&=h1 cl rrp=vaise se fo=http%3A%2F%2Fcrtsnda.org%2Fs"> se fo=na;r:Crtsnda" targhe s ages/icn_google_2.png" aleXXhttp://crtsnda.org/s"> ?es,mus=icrt"> s ages/icn_icrt.png" ale plop"ubjectaaaaaaaaa y París.<

À rt r&eacu même thèmtyle="text-align: j y P ject=319">XX>28227">Mo lopparchée nousquo;ilpour la nouvellnouSud (XVe-XXIearch.htm)XX261013 d ép; (UniverarseRéfl des rieure,psearch.htmI?primary=fsubject&fsubject=3 ject=319">XX299304">Autote;tan1714. Noute;tas 1875 jusne des vng> (Uune uccpitalesd’tion depoint d formonséqs, au-oul&eacutPrsquo;itrong> (Ua tée de Reim=fsubject&fsubject=3 ject=319">XX>28223"> eim>L&rsquoéd vatml?primary=fsubject&f ject=319">XX260190="Sptsndor. A">rique foote; foote;Logo"ct=319">XXhttp://www.revadreorg">Revadreorg=fsubjique

foote;Nav XXmap"uPt d&le &ute=fsubionn> | seionn>t=319">XX bus ?=fsubionn> | seionn>t=319">XXiues ggrchertat vseae | seionn>t=319">XX nc Créd tshtmlbionn> | seionn>t=319">XXhttp://www.opene .org/6540 nelone égaleshtmlbionn> | seionn>t=319">XXfeedc Fllieu certsndaalmlbionn> | seionn>t=319">XXhttp://www.lr&eleorg">ÉdstécaujouLr&elalmlbionn> | seionn>t=319">XXlr&el">Accèsd éservse=fsubjpP XXhttp://leo.hypotrondreorg/176ef=Enquê(Aix="33 viealmlbionn> | seionn>t=319">XXhttp://leo.hypotrondreorg/" titnsfeThe open e="33r/lic p shing blog">L'Édstalesé="33r/lif="louterte=fsubionn> | seionn>t=319">XXhttp://cleoBarcr.hypotrondreorg/" titnsfe-Mouarnoint dvng>Escquo;pitalei&egra&egaés aés Rarcr=fsubionn> | seionn>t=319">XXm;ilto:crtsnda@opene .org"lSisioleraute;navlèmtylsubjpP | seionn>Déplaute;mulCNIL n° 2-12067bjpP Joke; mecutee ke "setCuaismDrmentale">should bMouaegrd bMfalit"m>JokPageView"puce2_paq.push(['ere y CrossD&eacuLinking']);puce2_paq.push(['m>JokPageView']);puce2_paq.push(['ere y LinkT>Joking']);puce2(fu;Europ() {Joke;Url', u+'hk.php']);puce2/l_paq.push(['setSitaId', '6']);puce2/lvar d= u+'hk.js';ls.x grntNr&e.iIl atBMfali(g,s);puce2})();pucseis litsp;!-- Eux hiwik Cte; --emapuce2 https:// https:// '+ XX'+ or: fu;Europ( ").es \"cookiert \ l&rsuies sovob&eanavigent c&rsquce &ute,ovous acp; (ezla utis importa ontookies.pt=319">X\Xhttp://www.opene .org/6540\ savBarc&agrylsubjionn>tionnv> \"closecookieolert\"ubjionn>").attr("id", "cookieolert").ap ellTo("body");p$("a,.closecookieolert").udesk(fu;Europ() { openbgnre" i> XXhttp://www.opene .org">OpenE html1;*XXhttp://books.opene .org"> titns">OpenE Booksbjionn>Livr&eaenosci, au-ohumcelonetionnellel?primary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://books.opene .org/ de R/str">Livr&eprimary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://books.opene .org/p shers"u viealmlbry=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://books.opene .org savBarc&agrylsubjjecubject&f y Paaaaaaaaaabjjecubject&=fsubject&f jecubject&f ionn>OpenE J&ccedisbjionn>ubject&f y Paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://n&ccedis.opene .org"> titns">OpenE J&ccedisbjionn>Revadraenosci, au-ohumcelonetionnellel?primary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://www.opene .org/ de R/str-n&ccedis"n-Mrorevadrprimary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://n&ccedis.opene .org/6438 savBarc&agrylsubjjecubject&f y Paaaaaaaaaabjjecubject&=fsubject&f jecubject&f ionn>ertsndaalionn>ubject&f y Paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://crtsnda.org"> titns">ertsndaalionn>Annoncesosci, t;fini rprimary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://crtsnda.org/ératu">Acciésquo;xeannoncerprimary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://crtsnda.org/ bHypotrich &agraesbjionn>ubject&fmp;f y Paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://hypotrondreorg"> titns">Hypotrich &agraesbjionn>Carnoieacutese;le ;l=fsubjectaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ject=319">XXhttp://www.opene .org/ de R/str-notebooks=" lRolrnoie=fsubjectaaaaaaaaaaaaaaaa y Paaaaaaaaaabjjecubject&a y Paaaaaa
XXhttp://newsl r.opene .org"> titns">Letb&ebjionn>S' bXXhttp://ératuropene .org/iIdexolert.php?a=dehs lit titns">Alertesa obAcciésquo;e fXviel=fsubjectaaaaaaaaaaaa y Paaaaaaaaaabjjecubject&=fsubject&f jecubject&f =319">XXhttp://www.opene .org/14043">OpenE Freemiumhtml1;*
bjjecubject&a y Paaaaaaubject&=fsubject& ivtsndarLiio"dna;r="pf" vatu ="Crtsnda" ;lckev> i;lckev" /c ivtsndarLiio">ul&eaertsndaaljabel> br/c
opene rLiio"dna;r="pf" vatu ="" /cf jabel fl > opene rLiio">ul&eaOpenE htjabel>="maaaaaaaaaaaaaaaaa div class="maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

iepts iept-ératu">Ree;le ;lebjionn>t/butot class="maaaaaaa div class="maaaaaXXhttp://twseaec.com/share?rt =em>Roland+%E2%80%93+h1 cl+%3A+="origt"><+ href="338455%2C+Barcelone+– %C3%A9ris : %2C+ansferts +ntellectuel... url= via=opene saysiv> twseaec butot -we;p Twseaecbjionn>t/mlary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaa=fsubject& y= iepts iept-facebookDat=319">XXhttps://www.facebook.com/sharer.php?u=em>Roland+%E2%80%93+h1 cl+%3A+="origt"><+ href="338455%2C+Barcelone+– %C3%A9ris : %2C+ansferts +ntellectuel... titnsfed facebook butot -we;p Facebookbjionn>t/mlary=faaaaaaaaaaaaaaaaaaaa=fsubject& y= iepts iept-google-&agrDat=319">XXhttps://&agr.google.com/share?url=em>Roland+%E2%80%93+h1 cl+%3A+="origt"><+ href="338455%2C+Barcelone+– %C3%A9ris : %2C+ansferts +ntellectuel... titnsfed google butot -we;p Google +bjionn>t/mlary=faaaaaaaa y Paaaa

*&
Bar sranssheet"319">XXhttps:// pucsees