AccueilProcessus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration

Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration

The processes of transmission in migrant or immigrant families

Regards croisés dans les États de l’Union européenne

Comparative perspectives in European Union countries

*  *  *

Publié le mercredi 16 septembre 2015 par Elsa Zotian

Résumé

S’interrogeant sur le concept de « transmission » dans le champ de la sociologie ou de l’histoire de l’immigration, l’on peut se référer à cette observation de Max Weber : « Toutes les différences de "mœurs" peuvent alimenter un sentiment spécifique de l’"honneur" et de la "dignité" chez ceux qui les pratiquent. On oublie les motifs originels qui ont donné naissance aux diverses habitudes de vie et les contrastes se perpétuent en tant que "conventions". » Près d’un siècle plus tard, ce constat est-il toujours d’actualité ? C’est ce que ce colloque se propose de vérifier, en convoquant autour du syntagme « processus de transmission » les différents champs disciplinaires de la recherche migratoire.

Annonce

Argumentaire

S’interrogeant sur le concept de « transmission » dans le champ de la sociologie ou de l’histoire de l’immigration, l’on peut se référer à cette observation de Max Weber : « Toutes les différences de "mœurs" peuvent alimenter un sentiment spécifique de l’"honneur" et de la "dignité" chez ceux qui les pratiquent. On oublie les motifs originels qui ont donné naissance aux diverses habitudes de vie et les contrastes se perpétuent en tant que "conventions". » (Economie et Société, Vol 2, Pocket 1995, p. 128) Près d’un siècle plus tard, ce constat est-il toujours d’actualité ? C’est ce que ce colloque se propose de vérifier, en convoquant autour du syntagme « processus de transmission » les différents champs disciplinaires de la recherche migratoire.

Ce colloque est le second volet d’une réflexion entamée en 2013. On avait entrepris dans cette première étape une exploration des facteurs identitaires en jeu dans les migrations et les mobilités transnationales aux XXe et XXIe siècles. Après avoir éclairé dans une optique transnationale l’espace germanophone, en lien avec l’Europe centrale et sud-orientale, ce second volet se propose d’élargir la perspective à toute l’Union Européenne, dans une perspective internationale résolument comparatiste. L’objectif est d’approfondir la réflexion sur les dynamiques identitaires, en ouvrant l’horizon de recherche aussi bien aux Etats d’Europe occidentale que d’Europe (sud)-orientale. Au cœur de l’Europe, la France et l’Allemagne serviront de point d’articulation pour une réflexion plus ample et différenciée à l’échelle européenne.

En première approche, et d’un point de vue théorique, on soumettra à une analyse critique les (plus ou moins) nouveaux concepts en usage dans le discours scientifique, politique et sociétal : l’on vérifiera la pertinence de la terminologie « issu de l’immigration », « migrants », « 1ère, seconde ou troisième génération », et des cadres d’analyse qu’elle détermine. En seconde approche, l’on vérifiera au plan pratique ou empirique, si ces concepts sont véritablement opératoires pour rendre compte de phénomènes de transmission culturelle observables dans les États de l’Union Européenne.

L’on s’interrogera  sur l’impact de l’origine culturelle des parents pour la transmission de certaines « valeurs » ou référents culturels d’une génération à la suivante. Seront ainsi être étudiés, à la lumière d’études de cas actuelles ou récentes :

  • les identifications religieuses ou ethniques
  • les systèmes de valeurs
  • les positionnements de genre
  • les lignes de fracture/de convergence entre parents et enfants.

Le questionnement portera sur le rôle des organes institutionnels dans les stratégies et les pratiques de transmission. On cherchera à déterminer l’impact institutionnel en termes d’« héritage » culturel, ou d’acquisition de nouveaux référents culturels. Il s’agira dans cette optique de tenter d’établir si la transmission se traduit en termes d’abandon ou de préservation, en analysant alors les processus et les formes d’hybridation culturelle en jeu.

En définitive, le colloque visera donc à mettre en résonance les nombreuses perspectives ouvertes par la recherche migratoire en explorant :

  • l’espace urbain et rural
  • la sphère privée et publique
  • l’individuel et le collectif
  • le masculin et le féminin,

pour tenter d’identifier et d’analyser les processus de transmission à l’œuvre dans les sociétés européennes dans les premières décades du XXIe siècle.

Les langues du colloque seront le français, l’allemand et l’anglais.

Inscription

  • Tarif normal (repas non compris) : 40 €
  • Tarif étudiant (joindre la photocopie de la carte/repas non compris)
    • Gratuit pour les étudiants de L’UNAM
    • 15 € pour les étudiants hors L’UNAM

Programme

Jeudi 15 octobre 2015

  • 9h45 Accueil et ouverture du colloque par Dominique VERMERSCH, Recteur de l’UCO
  • 10h Introduction par Gwénola SEBAUX (Professeur de civilisation germanique, UCO)
  • 10h30 Stéphanie MORANDEAU (philosophie politique, CNRS Nantes)
    La compréhension du processus de transmission à travers la philosophie des Anciens

11h Pause

Mobilité et transmission(s) – Cultures et microcultures

Présidente de séance : Françoise LE LIEVRE (UCO)

  • 11h30 Tanya DIMITROVA (anthropologue, Iéna - Allemagne)
    Transmitting ethnic identity in situation of migration – ways, objectives and obstacles. The case of Bulgarian out migration after 1989
  • 12h Sînziana PREDA (anthropologue, Timisoara - Roumanie)
    Coming from Crimea: Stories of Migration in Tatar Communities from Romania
  • 12h30 Virginie CHAILLOU-ATROUS (historienne, Nantes)
    Les descendants d’immigrés indiens engagés à la Réunion : entre transmission, survalorisation et reconstruction du passé

13h Déjeuner

Espaces socio-économiques et rôle du politique en contexte migratoire

Présidente de séance : Dominique HERBET (Lille 3)

  • 14h30 Brigitte LESTRADE (germaniste, Cergy-Pontoise)
    L’immigration actuelle en provenance des pays d’Europe du sud (2009 – 2014) – une question d’économie ou d’affinités?
  • 15h Despina VASILCU (géographe, Suceava - Roumanie)
    Expérience de l’altérité, intégration et construction identitaire chez les médecins roumains émigrés en France
  • 15h30 Anne SALLES (germaniste, Paris 4)
    La fécondité des immigrés : un faux débat ?

16h Pause

Enjeux de la transmission dans l’espace familial

Présidente de séance : Brigitte LESTRADE (Cergy)

  • 16h30 Christina LOKK (sociologue, Hildesheim - Allemagne)
    Alleinerziehende Migrantinnen in Deutschland – Familienbilder und Lebensentwürfe im Wandel / Migrantes monoparentales en Allemagne – Projections familiales et stratégies de vie en mutation
  • 17h Pierre KANDEM (géographe, Poitiers / Dschang, Cameroun)
    Stratégies matrimoniales et processus de transmissions dans les familles de migrants d’origine camerounaise en Ile-de-France : vers une hybridation accélérée ?
  • 17h30 Nicolas PROGNON (historien, Toulouse)
    Processus de transmission dans les familles de Chiliens réfugiés en France

20h00 Dîner en ville

Vendredi 16 octobre 2015

Le fait culturel au prisme migratoire

Présidente de séance : Anne SAINT SAUVEUR (Paris 3)

  • 9h15 Gérard-François DUMONT (géographe, géopolitologue, Paris 4)
    Géographie culturelle et migration Conférence magistrale (keynote)*

10h Débat et questions en écho à la conférence magistrale

  • 10h30 Zaihia ZEROULOU (sociologue, Lille 1)
    D’une génération à l’autre : ruptures, permanences, rémanences et innovations. Comment ceux qui transmettent sont eux-mêmes l’objet du travail de transmission

11h Pause

Transmission(s) et identifications religieuses

Président de séance : Gilbert GUILLARD (Paris 3)

  • 11h30 Jérôme GIDOIN (anthropologue, Paris-Descartes)
    Réflexion critique sur la notion de « transmission » : la réinterprétation des pratiques d’hommage aux défunts des Vietnamiens en France
  • 12h Myriam BIZIEN FILIPPI (historienne, Le Mans)
    La place des mouvements d’éducation populaire catholiques dans les processus de transmission culturelle et religieuse auprès des enfants de familles migrantes ou issues de l’immigration en France (1970-2015)
  • 12h30 Dêva KOUMARANE VILLEROY (journaliste, Paris)
    Les originaires de Pondichéry dans la région parisienne. Leurs cultures et leurs religions

13h Déjeuner

Transmission(s) et identifications linguistiques

Présidente de séance : Christine DE GEMEAUX (Tours)

  • 14h30 Olga CLEMENT (civilisations slaves, Poitiers / CEES)
    Les modalités des transferts culturels chez les migrants de l’espace sud-caucasien
  • 15h Sara INGROSSO (sociolinguiste, Munich - Allemagne)
    Sprache und Integration am Beispiel italienischer EinwanderInnen in München / Langue et intégration à l’exemple d’immigré(e)s italien(ne)s à Munich
  • 15h30 Françoise LE LIEVRE (sociolinguiste, UCO Angers)
    Politiques linguistiques familiales chez des familles d’origine marocaine en France : transmission, non-transmission et rupture de transmission d’un héritage linguistique

16h Conclusion et clôture du colloque

* La conférence magistrale du 16 octobre sera prononcée par Gérard-François DUMONT, Président de l’association Population & Avenir (et de la revue éponyme). Président de l’Observatoire international de prospective régionale. Président du Conseil scientifique de la Société de Stratégie. Vice-Président de l’Académie de géopolitique de Paris. Administrateur de la Société de Géographie. Expert auprès du Comité économique et social européen (CESE)

Lieux

  • Amphi Saint Anselme, Bâtiment Volney - 3 Place André Leroy
    Angers, France (49)

Dates

  • jeudi 15 octobre 2015
  • vendredi 16 octobre 2015

Mots-clés

  • transmission, migrations, identités, identifications, religion, langue

Contacts

  • Gwénola Sebaux
    courriel : gwenola [dot] sebaux [at] uco [dot] fr

Source de l'information

  • Yolande Gaurion
    courriel : yolande [dot] gaurion [at] uco [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 16 septembre 2015, http://calenda.org/338668