AccueilDanse et technique

Danse et technique

Dance and technique - Number 2016 of The Dancing Plague

Numéro 2016 de The Dancing Plague

*  *  *

Publié le vendredi 18 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Si l’art comme technè est une problématique largement explorée et débattue au cours de l’histoire des idées, la danse et son rapport à la technique n’ont été que relativement peu abordés dans ces cadres. The Dancing Plague, à la suite de ses précédents numéros « Danse vs compétition » et « Danse et divertissement », souhaite donner un espace à cette exploration, car elle fait écho à sa ligne éditoriale : donner à lire des écrits sur la danse stimulants et accessibles à tout lecteur – praticien, chercheur, spectateur, ou simple curieux.

Annonce

Argumentaire

The Dancing Plague, revue pluridisciplinaire sur la danse, lance pour l’année 2016 un cycle thématique autour de « Danse et technique ». Les contributions seront publiées en ligne sur le site de la revue, et les auteurs seront ensuite invités à participer à une journée d’étude et une table ronde venant clore le cycle (date à définir). Les actes de cette journée ainsi qu’une sélection de contributions feront l’objet d’une publication papier, dans le numéro 2016 de la revue. Les contributions peuvent venir de tous les champs disciplinaires. Les propositions de danseurs, chorégraphes, formateurs ou spectateurs éclairés sont également les bienvenues. La thématique se déploiera en plusieurs axes, dont la publication en ligne se fera tous les quatre mois à partir de janvier 2016. Chaque proposition de contribution sera soumise à l’appréciation du comité de lecture de la revue.

Si l’art comme technè est une problématique largement explorée et débattue au cours de l’histoire des idées, la danse et son rapport à la technique n’ont été que relativement peu abordés dans ces cadres. The Dancing Plague, à la suite de ses précédents numéros « Danse vs Compétition » et « Danse et Divertissement », souhaite donner un espace à cette exploration, car elle fait écho à sa ligne éditoriale : donner à lire des écrits sur la danse stimulants et accessibles à tout lecteur – praticien, chercheur, spectateur, ou simple curieux. La question de la « technique » se pose en pierre angulaire de cette volonté de toucher tous les publics, dans la mesure où elle sonde justement l’écart délicat entre le spécialiste et le néophyte, entre celui qui possède un savoir ou un savoir-faire et celui qui en est vierge. Ce numéro souhaite explorer la notion dans la diversité de ses acceptions et confronter son histoire conceptuelle riche à ses usages dans le domaine chorégraphique.

Le cycle se décline en trois axes, qui seront publiés tout au long de l’année 2016, et ont ainsi chacun des dates limites différentes pour le rendu des propositions et des textes :

Axe 1 : La danse comme technique corporelle

Le danseur est souvent représenté comme un artiste dévolu à sa pratique, ayant subi de longues années de formation pour acquérir une technique. Quelle est donc cette technique qui le distinguerait du commun des mortels ? En quoi signe-t-elle la spécificité de son art ? Par ailleurs, de nombreux chorégraphes ont pris goût à la mise en scène de danseurs amateurs, ne possédant justement pas toute la maîtrise corporelle de professionnels. Ils peuvent s’intéresser au raté ou à la maladresse, mais aussi à une forme de « naturel » du mouvement dansé, à la recherche d’une spontanéité du geste avant son éducation technique. Et de fait, faut-il nécessairement la possession d’une technique pour danser, ou transmettre l’émotion de la danse ? Le corps et ses possibilités, ainsi que les mises en tension des notions d’art, de technique, et de danse sont au cœur de cet axe.

  • Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2015.

  • Réponses : fin octobre 2015.
  • Date limite d’envoi des contributions : 31 décembre 2015.

Axe 2 : La technique au service de la danse

La technique, dans l’univers du spectacle, désigne également ce qui entoure la chorégraphie à proprement parler : les dispositifs matériels rendant possible la réalisation de la vision artistique,  se rapportant au son, à la lumière, ou encore à la scénographie. Les nouvelles technologies ont encore étendu ce champ de la « technique », puisqu’elles rendent possibles de nouveaux jeux scéniques, mais aussi de nouvelles possibilités scientifiques de captation, d’analyse et de transmission du mouvement. De la chronophotographie de Marey à la motion capture, comment la technique a-t-elle modifié et informé la pratique et le spectacle de la danse – et réciproquement ? Cet axe a pour objectif d’explorer les rapports de la danse et de la technique, en interrogeant leur histoire comme leur actualité – voire leur futur.

  • Date limite d’envoi des propositions : 15 février 2016.

  • Réponses : fin février 2016.
  • Date limite d’envoi des contributions : 30 avril 2016.

Axe 3 : Virtuosité technique et corps augmentés

Le corps tend aujourd’hui à redessiner ses contours, et à questionner sa nature : les prothèses technologiques et les interfaces digitales nous façonnent une identité de cyborg, tandis que les entités numériques se substituent sur les écrans aux chairs fragiles des acteurs et cascadeurs. Comme Cunningham l’avait pressenti, le champ des mouvements possibles s’annonce infini pour les danseurs de pixels. En comparaison, les danseurs humains semblent moins virtuoses que leurs homologues numériques. La virtuosité, cependant, a-t-elle encore un sens dans ces contextes ? Cette notion semble se construire en regard d’une limite à dépasser, et du risque conséquent de l’échec et du raté. Elle semble impliquer en creux la difficulté d’un apprentissage technique dont l’exploit est le paroxysme. Comment la virtuosité – et le plaisir qu’elle fournit – peut-elle survivre aux corps technologiques affranchis de l’apprentissage technique ? Cet axe propose par ce biais d’aborder la dialectique entre chair et pixel, et entre technique et technologie.

  • Date limite d’envoi des propositions : 15 mai 2016.

  • Réponses : fin mai 2016.
  • Date limite d’envoi des contributions : 31 août 2016.

Modalités de soumission

Les propositions de contributions sont à envoyer à thedancingplague@gmail.com, et ne devront pas excéder 500 mots. Les contributions finales seront limitées à 30 000 signes espaces compris.

Responsables de la revue 

  • Aude Thuries, docteure en arts de l'Université Lille 3
  • Valentin Chémery, doctorant en histoire à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Louis-Clément Da Costa, danseur et chorégraphe

Comité scientifique

  • Laura Cappelle (doctorante en sociologie de l’art à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
  • Valentin Chémery (doctorant en histoire à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Agathe Dumont (docteure en arts du spectacle de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
  • Aude-Marie Lalanne-Berdouticq (doctorante en histoire à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
  • Aude Thuries (docteure en danse de l’Université Lille 3)

Dates

  • jeudi 15 octobre 2015
  • lundi 15 février 2016
  • dimanche 15 mai 2016

Mots-clés

  • danse, technique, technologie, science, corps

Contacts

  • Aude Thuries
    courriel : audethuries [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Aude Thuries
    courriel : audethuries [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Danse et technique », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 18 septembre 2015, http://calenda.org/338904