AccueilRepenser la conquête de l'Amérique (XVIe-XXIe siècle)

Repenser la conquête de l'Amérique (XVIe-XXIe siècle)

Rethinking the conquest of America (16th-21st centuries)

Réflexions sur un événement fondateur

Reflections on a founding event

*  *  *

Publié le jeudi 17 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Quand nous avons initié le séminaire d’historiographie « Repenser la conquête de l’Amérique, XVIe-XXe siècle » nous espérions ouvrir de nouveaux sentiers pour baliser les champs d’études possibles d’une nouvelle historiographie sur un événement fondateur majeur pour le Mexique : la conquête et la destruction de l’ancien monde américain, ainsi comme ses réinterprétations au cours du temps. Par la réalisation parisienne de ce séminaire  nous souhaitons à la fois informer des résultats obtenus et commencer à ouvrir le débat vers d’autres latitudes de l’Amérique, où la conquête et les processus de colonisation ont également façonné les récits historiques et la quête des identités nationales. Cela sera donc l’occasion pour réfléchir autour des formes du passé qui demeurent une pièce clé de l’expérience du temps sociétés américaines.

Annonce

Argumentaire

Quand nous avons initié le Séminaire d’Historiographie « Repenser la Conquête de l’Amérique, XVIe-XXe siècles », nous espérions ouvrir de nouveaux sentiers pour baliser les champs d’études possibles d’une nouvelle historiographie sur un événement fondateur majeur pour le Mexique : la Conquête et la destruction de l’ancien monde américain.

Après dix ans de travail collectif et malgré de nombreux résultats prometteurs, nous constatons qu’il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Par la réalisation parisienne de ce séminaire, nous voulons à la fois informer des résultats obtenus et réaffirmer notre volonté de continuer la double tâche que nous nous sommes fixées : en premier lieu, examiner les prémisses primordiales de l’histoire nationale, et nationaliste, qui ont forgé des récits d´origine profondément enracinés dans la conscience collective, et deuxièmement, continuer le travail d’élaboration de nouveaux paradigmes d’interprétation de la Conquête, de l’horizon des premières chroniques du XVIe siècle jusqu’aux usages politiques actuels du passé précolonial, qui sont réactivés aujourd’hui dans différents contextes politiques.

Ce genre de recherches nous paraît absolument nécessaire vu la présence d’un long régime national d’historicité ambiguë dans lequel la Conquête s’impose dans les esprits des contemporains, tantôt comme une catastrophe primordiale, coupable de multiples maux de la société mexicaine et de sa relation avec le temps, et en même temps pouvant apparaître comme une simple rencontre entre deux cultures, permettant à certaines traditions historiographiques de pouvoir affirmer que le « noyau dur » civilisateur précolombien put traverser sans déformations cinq siècles d’évangélisation forcée et de modernisation. Cet imaginaire confus autour de la Conquête est en lien étroit avec différentes modalités de ré-imagination de l’avenir de la nation aux XIX et XXe siècles, qui ont transité depuis les projets d’une nation métisse jusqu’à la promotion, à l’heure actuelle, d’un État multiculturel reconnaissant des droits historiques des peuples autochtones.

C’est pour cela que nous observons dans l’histoire de ces représentations comment la Conquête, aussi bien que le passé précolonial, ont été non seulement maintes fois réécrites, mais surtout instrumentalisées, devenant des mythologies légitimatrices de différentes élites intellectuelles et politiques. Par ailleurs, ces visions contrastent avec l’histoire à des échelles locales, qui a peu à voir avec le métarécit de l’histoire nationale, ses archétypes, ses figures légendaires, ses héros et ses téléologies. Ces formes contextuelles traduisant, finalement, des tensions entre l’histoire officielle et les mémoires collectives.

Par ce séminaire, nous nous proposons également d’ouvrir aussi l’éventail de notre réflexion vers des latitudes différentes de l’Amérique, cherchant à mettre les bases d’un dialogue pour construire une historiographie des événements de conquête qui demeurent des pièces-clés pour l’expérience de l’histoire des sociétés américaines.

Organisateurs

  • Guy Rozat Dupeyron INAH-Veracruz, Mexique
  • Miriam Hernández Reyna, EHESS/Paris 1/IHTP

Programme

Lundi 21 septembre

  • 10h30 Inauguration : Guy Rozar Dupeyron, INAH et François Hartog, CHR- EHESS.
  • 11h00 Présentation du séminaire d’historiographie : Miriam Hernández, EHESS, Université Paris 1/IHTP, et Béatrice Maroudaye, Paris IV.
  • 11h30 Conférence magistrale : Guy Rozat Dupeyron, professeur émérite INAH-Mexique : Bilan des 12 ans de « Repenser la Conquête »
  • 12h30 Pause-déjeuner

14h L’historiographie des chroniques américaines : les sources à l’épreuve de l’interprétation.

  • Imaginario hispano y los monarcas mexicas en la Crónica Mexicana de Alvarado Tezozomoc. José Pantoja, ENAH-Mexique.
  • Versiones narradas y visuales de la medievalidad de la conquista, Jaime Humberto Borja Instituto Colombiano de Antropología e Historia. Universidad de los Andes de Bogotá, Colombia.
  • De lo inmediato y lo original: Las fuentes coloniales de Chiapas como oportunidad de diálogo, Luz Bermúdez EHESS-Universidad Autónoma de Chiapas
  • La devorada de Valdivia, Iván Vallado INAH-Yucatán Mexique.

Discutant : à confirmer.

15h45h Pause-café

16h 00 La formation de l’histoire nationale et les oublis du récit officiel.

  • Noirs, Mulâtres et Portugais au Mexique : acteurs-clés de la première mondialisation ibérique, 1570-1650, Citlali Dominguez, Université Paris 4.
  • De l’autre côté du miroir de Moctezuma II : l’Occident. Béatrice Maroudaye, Université Paris-Sorbonne, Paris 4.
  • H Frías et J G Posada dans la Biblioteca del Niño Mexicano : une vision de la Conquête politiquement correcte ? Marie Levouvey, (Paris 10) et Helia Bonilla (UNAM-Mexique).
  • Discutant : à confirmer.

Mardi 22 septembre

10h Débat : « Mémoires de villes historiques : México-Paris »

  • Béatrice Maroudaye, Université Paris-Sorbonne, Paris 4.
  • Cédric Bouclier, animateur du site internet histoires-de-paris.fr

Modérateur : à confirmer

11h Pause-café

11h15 Mémoires locales de la Conquête.

  • Memorias orizabeñas de la Conquista, siglos XVIII-XIX. David Carbajal López, Centro universitario de los Lagos, Universidad de Guadalajara, Mexique.
  • La sexta profecía y el imaginario de la Conquista. Rosa María Spinoso Arcocha, Centro universitario de los Lagos, Universidad de Guadalajara, Mexique.
  • Evangelización y castración de los cuerpos indios en México. El pretexto de una antigua pedagogía. Fernanda Núñez INAH-Veracruz, Mexique.

Disctutant : à confirmer.

12h30 Pause-déjeuner

14h Les représentations contemporaines et les usages politiques du passé autochtone.

  • L’éducation interculturelle pour les autochtones : réinterpretations contemporaines du passé précolonial. Hernández Reyna, EHESS/ Université Paris 1/ IHTP.
  • Économies du passé dans une ville touristique de création récente : le cas de Cancún, Mexique. Luis Alberto Velasco Ruíz, EHESS.

Discutant : Antoinette Molinié, Paris 10.

15h30 Clôture du séminaire.

Inscription 

Entrée libre. Merci de signaler votre présence à: myryam.hr@gmail.com

Lieux

  • Salle de conférences IHTP - Institut d'histoire du temps présent, 59/61 Rue Pouchet
    Paris, France (75017)

Dates

  • lundi 21 septembre 2015
  • mardi 22 septembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • conquête, colonisation, identité

Contacts

  • Miriam Hernadez Reyna
    courriel : myryam [dot] hr [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Miriam Hernandez Reyna
    courriel : myryam [dot] hr [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Repenser la conquête de l'Amérique (XVIe-XXIe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 17 septembre 2015, http://calenda.org/339121