AccueilLe changement des rapports aux animaux : enjeux et objet pour la sociologie

Le changement des rapports aux animaux : enjeux et objet pour la sociologie

The change in relationships to animals: issues and subjects for sociology

XXe congrès de l'Association des sociologues de langue française - Groupe de travail « Études animales »

20th conference of the Association des sociologues de langue française, "Animal Studies" working group

*  *  *

Publié le vendredi 25 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Pour le congrès de Montréal, le groupe de travail 20 « Études animales » a choisi d’aborder la thématique du changement de deux façons. Dans un premier temps, il s’agira d’aborder les changements que connaît la sociologie lorsqu’elle souhaite prendre en compte les animaux. Ensuite, nous proposerons d’interroger le changement social que constitue le développement de formes de mobilisations pour les animaux.

Annonce

Argumentaire

Les animaux changent-ils la sociologie ?

« La question animale » n'est pas nouvelle pour les SHS. Elle fait cependant l'objet depuis quelques années de profonds renouvellements. Alors que les anthropologues, les philosophes, les historiens et les géographes se sont saisis relativement tôt de la question de l’animal en société, la contribution des sociologues est plus récente et plus discrète. L’analyse des relations humains/animaux et de leur place dans les modalités contemporaines de faire société constitue pourtant un champ d'investigation particulièrement fructueux et engendre des innovations théoriques et méthodologiques multiples. Les animaux s’invitent également de plus en plus dans de nombreux champs plus institués de la discipline pour en réinterroger parfois les cadres : de la sociologie du travail à la sociologie de la famille, la sociologie de la ville, de l’imaginaire, de la santé, de l’environnement, des sciences, etc. : les animaux traversent la discipline de part en part. Le congrès de Montréal sera l'occasion de contribuer au développement d’une analyse réflexive sur la place des animaux dans la sociologie. Partant d’études de cas, les communications rendront compte des incertitudes auxquelles les sociologues sont confrontés quand ils ont à faire aux animaux. Il s’agira de restituer la portée théorique et méthodologique d’une thématique habituellement considérée comme marginale et de prendre acte de la diversité des approches sociologiques qu’elle suppose.

Se mobiliser pour les animaux

Parmi les mouvements sociaux émergents, le militantisme en faveur des animaux semble prendre une place de plus en plus importante dans le monde occidental. Ces mobilisations sont porteuses de projets de transformation de la société qui mettent au centre des enjeux de réforme sociale et d'émancipation politique la question de la place des animaux. Peu de travaux en sociologie abordent le militantisme animalier. Une telle thématique semble pourtant de nature à éclairer de manière privilégiée les mutations de nos sociétés contemporaines. Les communications proposées pourront interroger et documenter empiriquement la spécificité des mobilisations pro-animaux et contribuer ainsi à quatre grands groupes de questions.

  • Qui sont les militants ? La spécificité des mobilisations pour les animaux pourrait être appréhendée au regard de la composition sociodémographique des militants, de l’hétérogénéité sociologique de leur recrutement, de leurs milieux sociaux d’origine, etc.
  • Les répertoires de la mobilisation. Il s’agira ici de déplier ces différentes formes publiques des mobilisations pro-animaux, de les comparer avec des formes de mobilisation utilisées pour défendre des intérêts humains, en insistant sur leurs similitudes et leurs spécificités.
  • Porter la parole des animaux. Comment les militants procèdent pour porter la parole des animaux dans l’espace public ? L’analyse de l’utilisation des savoirs scientifiques dans les débats sur la condition animale pourrait être une contribution fructueuse à cette question.
  • Où sont les animaux ? Il s’agira de documenter les relations effectives entre les militants et les animaux en interrogeant par exemple les modes de présence des animaux dans les mobilisations.

Modalités de soumission

Les propositions de communication (1500 signes) sont attendues

au plus tard pour le 15 janvier 2016

La soumission se fait en ligne sur le site du congrès.

Sélection

Équipe animatrice chargée de la sélection des propositions :

  • Antoine Doré,
  • Jérôme Michalon,
  • Fabien Carrié
  • Emmanuel Gouabault.

Lieux

  • Montréal, Canada

Dates

  • vendredi 15 janvier 2016

Mots-clés

  • animal, militant, mobilisation

Contacts

  • Antoine Doré
    courriel : antoine [dot] dore [at] toulouse [dot] inra [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Antoine Doré
    courriel : antoine [dot] dore [at] toulouse [dot] inra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le changement des rapports aux animaux : enjeux et objet pour la sociologie », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 25 septembre 2015, http://calenda.org/339268