AccueilQuel rôle pour la micro-finance en Europe en période d'austérité ?

Quel rôle pour la micro-finance en Europe en période d'austérité ?

What role for micro-finance in Europe during a period of austerity?

*  *  *

Publié le mardi 22 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Cette conférence a pour but de questionner le potentiel de la microfinance en Europe pour lutter contre le double défi de l'austérité et de la crise financière ; elle est ouverte à tous les acteurs qui travaillent dans le secteur de la microfinance : chercheurs, institutions et organismes du secteur de la microfinance ou décideurs politiques. L’objectif, à travers cette conférence, est de favoriser l'émergence de nouvelles idées, et de dégager des solutions concrètes pour envisager comment la microfinance pourrait contribuer à répondre aux difficultés que rencontrent les ménages à faible revenu.

Annonce

Argumentaire

Récemment, de nombreux rapports de l'OCDE, de la Commission européenne ou encore de divers think tanks et centres de recherche ont abouti à la conclusion que les ménages à faible revenu ont été les plus touchés par la crise financière mondiale et la mise en œuvre par nombre de gouvernements européens  de politiques d'assainissement budgétaire. Bien que leur intensité varie selon les pays, les niveaux d'inégalités et de pauvreté sont en moyenne en augmentation et les ménages européens à faible revenu font face à une grave pression financière.

En raison des coupes budgétaires dans le domaine des services publics et de régimes de protection sociale moins généreux et accessibles qu’auparavant, les ménages se retrouvent souvent face à une absence de solution pour faire face à leurs problèmes financiers. Certains n’auront pas d'autre choix que d'accumuler des impayés vis-à-vis de leurs fournisseurs d’énergie, de leur propriétaire, etc., tandis que d'autres souscriront des emprunts, légaux ou illégaux, au coût très élevé. Pris au piège entre les solutions inappropriées proposées par le marché et l'absence de réponse des services publics, ces ménages pourraient bénéficier d'une source alternative de crédit répondant à leurs besoins.

Dans ce contexte, l’aptitude de la microfinance à proposer une telle alternative devrait être examinée en détail.

Le potentiel de la microfinance pour lutter contre la pauvreté fait déjà l’objet d’un vaste débat concernant les pays en développement. Cependant, les rôles et les pratiques de la microfinance dans les pays en développement et les pays développés ont peu de points communs. Les éléments clés sont radicalement différents, en particulier le profil et le nombre d'emprunteurs potentiels, la capacité de développer un modèle économique rentable et les cadres institutionnels.

Organisation

Comptrasec (UMR 5114 CNRS-Université de Bordeaux), en association avec le Geary Institute (University College Dublin)

Programme

Mercredi 28 octobre

  • 9.30 – 10.00  Accueil des participants
  • 10.00 – 10.30  Allocution d’ouverture : Isabelle Daugareilh, Directrice du Comptrasec, UMR 5114 CNRS-Université de Bordeaux (France), Représentant de l’Université de Bordeaux

10.30 – 12.30  

Plénière 1 :  la microfinance en Europe : quels résultats pour les ménages ?

Présidence : Fabien Tocqué, UNAF (France)

  • Nicolas Rebière, Comptrasec, UMR 5114, CNRS - Université de Bordeaux (France), Impact du microcrédit personnel en France
  • Olivier Jerusalmy, EFIN (Belgique), Les impacts de la micro-épargne en Europe – Résultats du projet SIMS
  • Valentina Patetta, European Microfinance program, ULB Solvay Business School (Belgique), Quelle place pour la microfinance dans les politiques européennes d’inclusion des Roms ?

12.30 – 13.30  Déjeuner

13.30 – 15.30

Plénière 2 : évaluation d’impact : quelles approches ?

Présidence : Camille Guézennec*, France stratégie (France)

  • James Copestake, Département des sciences politiques et sociales, Université de Bath (UK), Suivi de la performance et impact social de la microfinance : du suivi d’indicateurs à l’évaluation de l’attribution
  • Neil McHugh, Yunus Centre for Social Business and Health, Glasgow Caledonian University (UK), Méthodes innovantes de mesure d’impact de la microfinance au Royaume-Uni
  • Cécile Lapenu, réseau CERISE (France), Impact et performances sociales - enjeux et méthodes d'évaluation pour les praticiens de la microfinance : l'expérience de CERISE
  • Georges Gloukoviezoff, UCD Geary Institute for Public Policy (Irlande), Auto-évaluation de l’impact de la microfinance en Europe

15.30 – 15.45  Pause

15.45 – 17.30

Plénière 3 : régulation et microfinance : soutenir ou contraindre ?

Présidence : Jorge Ramirez*, Réseau Européen de la Microfinance (Belgique)

  • Karl Dayson, Université de Salford, Manchester (UK), Le code européen de bonne conduite pour l’octroi de microcrédits
  • Mark Hannam, Fair Finance (UK), Accroître l’offre de microcrédits personnels à Londres
  • Jörg Schoolmann, Deutsches Mikrofinanz Institut (Allemagne), Le modèle coopératif de la microfinance allemande : son développement, ses réalisations et ses futurs challenges

17.30 - 17.45 Allocution de clôture de la première journée

Jeudi 29 octobre

9.00 – 9.30 Accueil des participants

9.30 – 11.00

Plénière 4 : mettre en œuvre un programme efficace

Présidence : Olivier Jérusalmy, EFIN (Belgique)

  • Brendan Whelan, Social Finance Foundation (Irlande) L’approche irlandaise de la finance sociale
  • Michelle Crawford, Good Shepherd Microfinance (Australie) Partenariats et innovation - une expérience de microfinance australienne
  • Sébastien Poidatz, Caisse des dépôts et consignations (France) Microcrédit personnel : des plateformes d’instruction des demandes pour améliorer et développer le dispositif

11.00 – 11.15 Pause

11.15 – 13.00

Plénière 5 : demain, tous entrepreneurs ?

Présidence : Philip O’Connell, UCD Geary Institute (Irlande)

  • Grzegorz Galusek, Microfinance Centre (Pologne)
  • Nancy Jurik, School of Social Transformation, Arizona State University (Etats-Unis) Les contradictions du développement des microentreprises : l’expérience des Etats-Unis
  • Nigel Meager, Institute for Employment Studies - IES (UK) Auto-emploi : entreprise “indépendante” ou travail précaire et peu qualifié ? Le cas du Royaume-Uni

13.00 – 14.00  Déjeuner

14.00 – 15.45

Plénière 6 : microfinance, dettes et surendettement

Présidence : Robert Lafore*, Comptrasec, UMR 5114, CNRS - Université de Bordeaux, Sciences Po. Bordeaux (France)

  • Jerry Buckland, Menno Simons College, (Canada), Autonomisation micro-financière comme réponse à l’exclusion sociale au Canada 
  • Johnna Montgomerie, Department of Politics, Goldsmith, University of London (UK), Du bon crédit aux mauvaises dettes – Évaluation de l’effet des dettes sur l’économie des ménages
  • Stefan Angel, WU Vienna University of Economics & Business Institute for Social Policy (Autriche), Les déterminants nationaux du surendettement des particuliers

15.45 – 16.00 Pause

16.00 – 17.30 table ronde de clôture : décideurs politiques européens

  • Samuel Clausse*, Fonds Européen d’investissement
  • Peter Poschen*, Département entreprise, Organisation Internationale du Travail
  • Maureen O’Neill*, Conseil Économique et Social Européen
  • Alain Rousset*, Président du Conseil régional d’Aquitaine (France)

17.30 - 18.00 Allocution de clôture

Inscription

Inscription gratuite mais obligatoire

Lieux

  • Pôle juridique et judiciaire de l'Université de Bordeaux, 35 place Pey-Berland
    Bordeaux, France (33)

Dates

  • mercredi 28 octobre 2015
  • jeudi 29 octobre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • microfinance, crédit, crise financière, revenu

Contacts

  • Anne-Cécile Jouvin
    courriel : anne-cecile [dot] jouvin [at] u-bordeaux [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne-Cécile Jouvin
    courriel : anne-cecile [dot] jouvin [at] u-bordeaux [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Quel rôle pour la micro-finance en Europe en période d'austérité ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 22 septembre 2015, http://calenda.org/339572