AccueilPolice, vision 2025. (R)Évolution dans l'histoire des polices en Belgique

Police, vision 2025. (R)Évolution dans l'histoire des polices en Belgique

Police, vision 2025. (R)Evolution in the history of the police in Belgium

Débats, continuités et inflexions autour de l’identité, de l’éthique et des fonctions policières

Debates, continuities and inflections about identity, ethics and police functions

*  *  *

Publié le vendredi 25 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le projet « Vision 2025 », exercice de réflexion initié en 2011 quant au futur de la police belge, remet sur l’avant de la scène un ensemble de débats sur la répartition des tâches, l’efficacité, les valeurs et l’organisation policière la plus adéquate pour répondre aux enjeux de la société belge du XXIe siècle. Il interroge le « modèle » de police à promouvoir en démocratie, son adaptation aux multiples enjeux d’une société changeante. Ces questions traversent l’histoire de tout appareil sécuritaire au service d’un État moderne. Indispensables à la définition du « qu’est-ce que une bonne police » et du « que doit faire la police », elles nécessitent une remise en perspective chronologique, pour comprendre la profondeur temporelle des choix aujourd’hui posés et discuter l’ampleur de la rupture, ou le caractère novateur des argumentaires avancés.

Annonce

Argumentaire

Le projet « Vision 2025 », exercice de réflexion initié en 2011 quant au futur de la police belge, remet sur l’avant de la scène un ensemble de débats sur la répartition des tâches, l’efficacité, les valeurs et l’organisation policière la plus adéquate pour répondre aux enjeux de la société belge du 21e siècle, dans ses perspectives nationales et transnationales. 

Il interroge le « modèle » de police à promouvoir en démocratie, son adaptation aux multiples enjeux d’une société changeante (économie, migration, individualisme). Il réfléchit également aux valeurs devant fonder les relations entre policiers, citoyens et autorité. Présenté comme novateur par certains, critiqué comme trop éloigné des réalités actuelles par d’autres, il dresse un bilan à la fois actuel et prospectif des
enjeux de l’exercice des fonctions de police.

D’une actualité certaine, ce rapport ne peut qu’interpeller l’historien. Puisque l’enjeu de l’adaptation policière au changement social est une nécessité constante, les thématiques envisagées dans le rapport ne sont pas neuves. Les questions identitaires, de tâches à remplir ou de relations avec les administrations traversent l’histoire de tout appareil sécuritaire au service d’un État moderne. Au gré de crises, d’événements traumatiques, de la transformation des demandes sociales ou politique, ces enjeux – et les réponses qui leur ont été apportées – se sont additionnées, transformées ou au contraire, ont perduré dessinant progressivement le visage de l’appareil policier belge que nous connaissons aujourd’hui.

Indispensables à la définition du « qu’est-ce que une bonne police » et du « que doit faire la police », ces thématiques nécessitent une remise en perspective chronologique, pour comprendre la profondeur temporelle des choix aujourd’hui posés et discuter l’ampleur de la rupture, ou le caractère novateur des argumentaires avancés. Dans ce cadre, nous organisons deux journées d’études mettant chacune l’accent sur une approche spécifique (géographique puis fonctionnelle) apportant un éclairage neuf sur les enjeux sous-jacents au projet « Vision 2025 ».

La première journée mettra en avant une perspective locale, appliquée à un espace géographique défini : comment assurer l’ordre et la sécurité dans une région donnée ? Prenant comme focus la province du Hainaut et ses caractéristiques sociales, économiques, politiques (zone frontalière, bassin industriel, zone de migration, lieux de passage mais aussi région marquée par diverses crises à travers l’histoire…), les communications interrogeront les spécificités des pratiques policières et enjeux sécuritaires au long des 19e et 20e siècles au sein de cette province.

Elles confronteront par ce biais les spécificités régionales à un cadre national. Par cette approche micro, basée sur des « cases-studies », nous apportons des illustrations concrètes des réalités constituant l’organisation et les réalités du travail policier (relation avec les populations, priorité des tâches, place dans l’espace public,…). Confrontant situation actuelle, prospective et épisodes révolus, la seconde journée envisage une perspective nationale. Elle interroge, dans une approche fonctionnelle et identitaire, les transformations des fonctions et valeurs policières au sein différentes polices belges, au long des 19e et 20e siècles. Il s’agit de réfléchir aux valeurs définissant à travers le temps la police en Belgique : institution d’ordre, organe de répression, service public ou service au public ? La journée met de fait l’accent sur la délicate question de l’éthique policière pour interroger la place des polices au sein de l’appareil d’État, au service des citoyens.

Pour dresser un bilan de ces deux journées, la rencontre se termine par une table-ronde permettant ma confrontation de points de vue de professionnels et de chercheurs (historiens, sociologues et criminologues) sur ces questions.

Programme

Approche transversale : Ethique et fonctions policières. Perspective socio-historique,

Wavre, 11/12/2015.

  • 8h30 Accueil des participants
  • 9h00 Mot d’accueil. Gil Bourdoux, Président du CEP et Christophe Baes, Gouverneur ff de la Province du Brabant Wallon
  • 9h20 Réformer les polices. Perspectives sociohistoriques. Jonas Campion, UCL / U. Lille 3

Session 1 : enjeux des réformes : individus, structures, valeurs et habitus

  • 9h35 Réformer la police ou changer les policiers ? Trois exemples dans l’histoire des polices urbaines belges au 18e et début du 19e siècle. Pr. Catherine Denys, U. Lille 3
  • 9h55 Quand la police devient un métier. Bureaucratisation et culture policières dans l’espace belge entre 1780 et 1814. Antoine Renglet , U. Namur / U. Lille 3
  • 10h15 Le rôle de Florent Louwage dans le développement d’une professionnalisation policière. David Somer, SPF Justice / UCL
  • 10h35 Pause café
  • 10h55 Discussion

Session 2 : nouvelles donnes – défis inédits

  • 11h25 The private security industry in Belgium (1907-1940) : present-day reflections on historical shifts in the provision of security. Pieter Leloup,VUB
  • 11h45 Une analyse de l’observation des pratiques contemporaines de la police de « grandes » villes. Chaim Demarée, VUB
  • 12h05 Discussion
  • 12h35 Lunch

Session 3 : Développements récents : la police après la réforme Octopus

  • 13h35 Police proximité : enjeux et résistances. Pr. Vincent Francis, UCL
  • 13h55 Het managen van innovatie door een netwerkende publieke politie:
  • de triple-helix als vehikel. Pr. Marleen Easton, U. Gent
  • 14h15 Discussion
  • 14h45 Pause café

Table ronde finale

  • 15h00 Table ronde finale animée par Margo De Koster, VUB / VU Amsterdam. Perspectives pluridisciplinaires autour des réformes au sein des polices
  • 16h00 Drink

Perspective régionale : exercer des fonctions de police dans la province du Hainaut (19e - 20e siècles),

Mons, 29/01/2016.

  • 9h00 Accueil des participants
  • 9h30 Mot d’accueil.  Gil Bourdoux, Président du CEP et Tommy Leclercq, Gouverneur de la Province de Hainaut
  • 9h50 Introduction au cycle d’études. Pr Xavier Rousseaux, UCL, FRS-FNRS

Session 1 : polices en temps de troubles

  • 10h15 L’attitude des polices et des policiers face aux homicides attribués
  • à la résistance (Hainaut, 1943-1944). Amandine Thiry, UCL / U. Gent
  • 10h40 Pause café
  • 11h00 La gestion du maintien de l’ordre lors des échauffourées de 1950 : une tâche épineuse, l’exemple du Hainaut. Jonathan L’entrée, UCL
  • 11h25 Discussion
  • 12h00 Lunch

Session 2 : zones dangereuses, populations à risques

  • 13h15 Adapter le territoire policier à des menaces renouvelées (France,Belgique, Luxembourg, fin XIXe, début XXe siècle). Laurent Lopez, Sorbonne Paris IV / UVSQ
  • 13h40 Ordre, sécurité et tensions sociales : la zone franco-belge durant l’entre-deux-guerres. Jonas Campion, UCL / U. Lille 3
  • 14h05 De 1977 à 1984 : un 'shérif' à La Louvière. Thierry Delplancq, Archives du CPAS et de la ville de La Louvière
  • 14h30 Discussion
  • 15h00 Conclusion. Margo De Koster, VUB / VU Amsterdam
  • 15h30 Drink

Inscription

 

  • Journée 1 (J1) Wavre 11 décembre 2015 : Pour le 7 décembre 2015 au plus tard et uniquement en ligne via l’adresse suivante: http://www.cepinfo.be
  • Journée 2 (J2) Mons 29 janvier 2016 : Pour le 25 janvier 2016 au plus tard et uniquement en ligne via l’adresse suivante: http://www.cepinfo.be

Tarifs

  • 75 € par journée. Ce prix comprend les pauses café, le lunch
  • 25 € par journée pour les étudiants

Lieux

  • Maison Losseau - Rue de Nimy, 37
    Mons, Belgique (7000)
  • Palais du Gouvernement provincial - Chaussée de Bruxelles, 61
    Wavre, Belgique (1300)

Dates

  • vendredi 29 janvier 2016
  • vendredi 11 décembre 2015

Mots-clés

  • police, réforme policère, sécurité, ordre public

Contacts

  • Jonas Campion
    courriel : jonas [dot] campion [at] univ-lille3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jonas Campion
    courriel : jonas [dot] campion [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Police, vision 2025. (R)Évolution dans l'histoire des polices en Belgique », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 25 septembre 2015, http://calenda.org/339670