AccueilRencontres annuelles d'ethnographie de l'École des hautes études en sciences sociales

Rencontres annuelles d'ethnographie de l'École des hautes études en sciences sociales

Annual encounters of ethnography of the École des hautes études en sciences sociales, 2e edition

Deuxième édition

*  *  *

Publié le jeudi 08 octobre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

L’idée des rencontres annuelles d’ethnographie de l’École des hautes études en sciences sociales est née du constat de la quantité et de la diversité de travaux menés par des doctorant.e.s et des jeunes chercheur.e.s issu.e.s de différentes disciplines des sciences sociales et qui recourent à l’enquête ethnographique.

Annonce

Argumentaire

L’idée des rencontres annuelles d’ethnographie de l’École des hautes études en sciences sociales est née du constat de la quantité et de la diversité de travaux menés par des doctorant.e.s et des jeunes chercheur.e.s issu.e.s de différentes disciplines des sciences sociales et qui recourent à l’enquête ethnographique. Conçues pour donner une plus grande visibilité à ces recherches et pour stimuler la réflexion autour de la méthode ethnographique, les premières rencontres se sont tenues en novembre 2014. Suite au succès rencontré par ces dernières, les 14 et 15 octobre 2015 se tiendra la deuxième édition des rencontres annuelles d’ethnographie de l’EHESS à Paris.

Programme

Mercredi 14 octobre 

9h – 12h

Atelier 1 – Ethnographier le politique dans la ville

Salle 5

  • De la légitimité du passé, ou les inscriptions de la mémoire comme ressource politique dans un quartier ouvrier en voie de patrimonialisation (Uruguay), Ariela Epstein, (LISST – Université Toulouse Jean Jaurès)
  • Ethnographier l'ancrage urbain d’une organisation officielle comme retour vers le politique en Chine: le cas des comités de résidents à Pékin (2007-2015)Judith Audin (CEMC – EHESS) 
  • Ethnographier la “petite politique” au long cours: l’endurance d’un collectif d’habitants et la justesse descriptive de l’ethnographe, Laëtitia Overney (CMW – Université Lyon 2)
  • Le parti des “vrais habitants”. Ruses et usages de l’autochtonie chez des militants de droite en banlieue (Seine-Saint-Denis),Raphaël Challier (CRESPPA – Université Paris 8)

Discutante : Catherine Neveu (TRAM/IIAC – CNRS)

Organisé par: Lucie Bonnet (C.G.Simmel - EHESS), Sarah Carton de Grammont (IIAC/LAOIS - EHESS) & Pauline Clech (OSC - SciencesPo)

Atelier 2 – Ethnographier les restructurations économiques en clair-obscur : approcher le travail par ses à-côtés

Salle 4

  • Une centralité du travail déplacée. Jeux et enjeux de la reconversion des ouvriers de la sidérurgie liégeoise, Cécile Piret (LAMC – Université Libre de Bruxelles)
  • Ethnographier l’expertise en suppression d’emplois : saisir l’invisibilisation des rapports de domination, Vincent Moeneclaey (LP – Université de Versailles St-Quentin)
  • À La parada. Concurrence et entre-aide parmi les travailleurs journaliers aux Etats-Unis, Ana Portilla (CSU/CMH – EHESS)
  • Aux confins du travail industriel, les free parties. De l’ethnographie d’une contre-culture à une réflexion sociologique sur le travail, Alexandra Tilman (CPN - Université d'Evry)

Discutante : Anne Bory (CLERSE – Université de Lille 1)

Organisé par: Maria Grecu (CMH/ETT - EHESS) & Mathieu Hocquelet (Center for Area Studies - Freie Universität Berlin)

Atelier 3 – La centralité de l'image dans les pratiques ethnographiques : d'une ethnographie par l'image aux images qui font l'ethnographie (I)

amphithéâtre François Furet

  • Pourquoi l'image dans les pratiques ethnographiques?, Giulia Battaglia (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) et Guillermo Vargas Quisoboni (LAS – EHESS)
  • Slowing down the ethnographer’s gaze: Drawing as a practice of ethnographic description, Jasmin Kashanipour (University of Vienna)
  • The challenge of the visual materiality: a phenomenological ethnography suggested by Indian religious artefacts, Valentina Gamberri (University of Chester)
  • Relationships between examiners-examined and the visibility of an invisible illness: visual ethnography of epidemiological research in NigerKelley Sams (CNE – EHESS)

Discutante: Aline Caillet (Acte – Université Paris 1)

Organisé par: Giulia Battaglia (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) et Guillermo Vargas Quisoboni (LAS – EHESS)

12h – 14h : Déjeuner

14h – 17h

Atelier 3 – La centralité de l'image dans les pratiques ethnographiques : d'une ethnographie par l'image aux images qui font l'ethnographie (II)

amphithéâtre François Furet

  • L’anthropologue comme artiste. Parcours croisés entre pratiques artistiques et anthropologiques, Raphael Julliard (LAS – EHESS)
  • Est-il possible une cartographie de l'humanité ? Adolf Bastian et Friedrich Ratzel: un parcours croisé, Carlotta Santini (IMM – CNRS/EHESS)
  • Visualizing Culture: Visual Culture between Philosophy and Anthropology, Gustavo Racy (University of Antwerp)
  • The Image In/As Ethnography: Examples from the French-German Television Channel ARTE, Damian Stankiewicz (Temple University)

Discutant : Damien Mottier (HAR - Université de Nanterre)

Organisé par: Giulia Battaglia (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) et Guillermo Vargas Quisoboni (LAS – EHESS)

Atelier 4 – En quête du temps : comment faire des rapports au temps un objet d'enquête ?

Salle 4

  • “Il y a des centaines de façons de rien faire de sa journée”. Aides à la survie et temps longs des prises en charge, Pauline Blum & Samuel Neuberg (CMH-EHESS)
  • De la mesure du temps à l’analyse des séquences d’action. Dynamique de l’attention dans les études du public des musées, Samuel Coavoux (CMW – ENS)
  • Les cadrages temporels de l'expérience, appui pour une ethnographie des activités de temporalisation ?, Edouard Gardella (ISP – ENS Cachan)

Discutante : Muriel Darmon (CESSP – CNRS/EHESS)

Organisé par: Adeline Denis (CMH – EHESS / ENS), Marie du Boucher  (CESSP / CSE - EHESS) & Elsa Favier (CMH / ETT – EHESS)

Atelier 5 – Enquêter sur les mobilisations collectives

Salle 5

  • Comment étudier les mobilisations de policiers ? Le syndicat comme porte d’entrée sur un milieu professionnel fermé, Benjamin Pabion (Triangle – Université Lyon 2) 
  • L’apport d’une ethnographie des mobilisations. Le cas des mobilisations mapuches au Chili, Michael Barbut (CESSP – Université Paris 1)
  • Lutter pour la scolarisation des enfants sans-papiers au Québec : enjeux et contrecoups d’une campagne de médiatisation, Adrien Jouan (Université de Montréal) 

Discutante : Héloïse Nez (CITERES – Université de Tours / CEMS – EHESS)

Organisé par: Mischa Dekker (IMM/LIER - EHESS) & Delphine Thivet (CMH/IRIS - EHESS)

Atelier 6 – Terrains « clivés » : l’ethnographe entre gouvernants et gouvernés

Salle 11

  • Conflit ou complicité ? Les rapports entre “l'Etat” et “les peuples autochtones” au Chili, Matilde Spoerer (CESSP – Université Paris 1)
  • “Prendre le rôle de l’autre” : une clef d’investigation de l’ethnographe en terrains clivés, Jessica Pothet (LLSETI – Université de Savoie)
  • Transversalité transgressive : l’ethnographie comme totalisation, Corentin Durand (LIER – EHESS)

Discutant : Xavier Dunezat, (Universités Paris 8 et Paris Ouest, associé GTM/CRESSPA)

Organisé par: Doris Buu-Sao (CERI - Sciences Po) & Clémence Léobal (IRIS – EHESS / CERLIS - Paris V)

  • 17h30 – 19h30 : Moacir Palmeira (Professeur UFRJ/Chaire internationale Tepsis, Universidade Federal do Rio de Janeiro), Les chemins de l’imprévu : les anthropologues face à la politique (Amphithéâtre François Furet)
  • 19h30 : Cocktail d’ouverture

Jeudi 15 octobre 

9h – 12h

Atelier 7 – Ethnographier l’action publique localisée dans un monde « globalisé »

Salle 5

  • Les gestionnaires forestiers face aux nouvelles exigences de “produire plus, préserver mieux” - Ethnographie d'un métier en mutation, Juliette Mouche (LESC – Université Paris Ouest)
  • Le dilemme des agents des parcs nationaux au Sénégal : adapter les exigences militaires aux impératifs participatifs. Ethnographie d’une culture professionnelle en reconversion, Mariama Diallo (CNE – EHESS)
  • Le global confisqué? Ethnographie de l'élite plurielle de l'action publique locale en matière environnementale à Bamako et à Dakar, Patrice Diatta (CERAL – Université Paris 13)

Discutant : Boris Petric (CNE – EHESS/CNRS)

Organisé par: Pauline Jarroux (CNE - EHESS) & Céline Segalini (LAM – Sciences Po Bordeaux)

Atelier 8 – Ethnométhodologie, analyse conversationnelle et ethnographie : des affinités sélectives ?

Salle 4

  • L'analyste en tant que membre. Vers un renouvellement de l'enquête ethnographique en situation conflictuelle, Hélène Guiéry (CEMS/IMM – EHESS et GRAP – Université Libre de Bruxelles)
  • Ethnographier l’institution : participer et devenir membre dans une association d’aide, Maëlle Meigniez (ISS – Université de Lausanne)
  • Les oligarques en direct : mobiliser l’analyse de conversation comme dispositif de description pour l’étude d’interviews télédiffusées, Alexander Lutsenko (LIER/IMM – EHESS et Institut de sociologie de l'Académie des sciences de Russie)
  • Caméra et expérience de terrain: essai de caractérisation en analyse de conversation, Lucie Alidières (Praxiling – Université de Montpellier 3)

Discutante: Julia Velkovska (SENSE – Orange Labs, associée CEMS/IMM – EHESS)

Organisé par: Yaël Kreplak (CEMS – EHESS / Labex CAP) & Chloé Mondémé (GEMASS-Paris IV)

Atelier 9 – Les enjeux du silence. Pour une analyse critique des relations d'enquête dans la production du savoir anthropologique

Salle 11

  • La parole comme un champ de mines. Analyse des stratégies discursives dans le Guatemala post-conflit, Clara Duterme (LISST/CAS – Université Toulouse 2)
  • «Before, during and after the shooting, the silence”. The meanings of silences in some favelas of Rio de Janeiro, Laura Petracchi (University of Milan Bicocca)
  • Des silences habités. Les temps faibles de l’observation peuvent-ils devenir des temps forts?, Isabel Boni-Le Goff (Université de Lausanne)
  • De «l’éloquence du non-dit» au «non-dire» comme stratégie d’enquête. Une lecture du silence à partir de deux exemples issus d’une recherche sur l’escorting en Italie, Giuditta Bettinelli (IMM – EHESS)

Discutante : Valeria Ribeiro Corossacz (Université de Modène et de Reggio d'Émilie)

Organisé par: Giovanna Cavatorta (IRIS-EHESS) & Chiara Pilotto (IRIS-EHESS)

12h – 14h : Déjeuner

14h – 17h

Atelier 10 – Comparer en ethnographie

Salle 11

  • Un conte de deux villes : Une comparaison des processus des transformations urbaines, des politiques culturelles et des rapports sociaux dans deux villes européennes, Liverpool et Marseille, Claire Bullen (Département d’Anthropologie sociale – Université de Manchester)
  • Deux mondes en miroir : capitale et campagne. Une ethnographie multi-située pour une méthode comparative et une construction théorique (Tananarive/campagne de l’Imerina, Hautes terres centrales, Madagascar)Delphine Burguet (IMAf – EHESS)
  • Comparer des systèmes d’action grâce à l’ethnographie : le cas de trois des terrains dans les organisations à haut risqueDavid Santana (CSO – Sciences Po)

Discutant :Nicolas Dodier (LIER-EHESS, INSERM)

Organisé par: Linda Haapajärvi (CMH/ERIS - EHESS) & Marion Ink (CEMS - EHESS)

Atelier 11 – Ethnographie des problèmes publics : la question des troubles « récalcitrants »

Salle 5

Atelier 11 – Ethnographie des problèmes publics : la question des troubles « récalcitrants »

  • Poissons morts à répétition et dynamique d’un problème public de pollution des rivières en Franche-Comté, Simon Calla (LSA – Université de Franche-Comté)
  • Les forums internet comme espaces de problématisation de l’hypersensibilité chimique, Aymeric Luneau (GSPR/GIS – EHESS)
  • Un public “en quête de lui-même” ? L’exemple du Problème de la rue de la République à Marseille, Jean-Stéphane Borja (LAMES – Aix Marseille Université)

Discutant : Joan Stavo-Debauge (CriDIS – Université catholique de Louvain)

Organisé par: Perrine Poupin (CERCEC/CEMS - EHESS) & Marie Ghis Malfilatre (CEMS - EHESS)

Atelier 12 – Ethnographier l'invisible, dire l'indicible : les gestes et les savoir-faire dans les activités techniques

Salle 4

  • La leçon de chant, Valérie Thackeray (2L2S/ERASE – Université de Lorraine)
  • Étudier le geste en musique ancienne européenne : le cas du violon baroque, Cyril Lacheze (IHMC – Université Paris 1)
  • Mémoire d’un métier vivant, tradition et nouvelles technologies au service de l’Art campanaire, Françoise Bergamo (HT2S – CNAM)
  • Bodies in Action: Culture and body skills in post conflict Sierra Leone – A case study, Anneke van der Niet (Center for Human Movement Sciences – University of Groningen)

Discutant : Frédéric Joulian, CNE – EHESS

Organisé par: Nicole Rodda(GRAC/CETOBaC - EHESS) & Carlotta Tavormina(IPHES - Universitat Rovira i Virgili)

17h30 – 19h30 : Nina Eliasoph (Professeur, University of Southern California) Cultivating the Grassroots from the Top Down: Empowerment Projects in Everyday Interaction (Amphithéâtre François Furet)

Comité d’organisation

  • Daniel Cefaï (CEMS – EHESS /Tepsis),
  • Eloi Ficquet (CEIFR - EHESS),
  • Giulia Battaglia (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3),
  • Lucie Bonnet (C.G. Simmel – EHESS),
  • Doris Buu-Sao (CERI – Sciences Po),
  • Sarah Carton de Grammont (IIAC/LAIOS – EHESS),
  • Giovanna Cavatorta (IRIS – EHESS),
  • Pauline Clech (OSC – Sciences Po),
  • Mischa Dekker (IMM/LIER – EHESS),
  • Adeline Denis (CMH – EHESS / ENS),
  • Marie du Boucher (CESSP/CSE – EHESS),
  • Elsa Favier (CMH/ETT – EHESS),
  • Marie Ghis Malfilatre (CEMS – EHESS),
  • Maria Voichita Grecu (CMH/ETT – EHESS),
  • Linda Haapajärvi (CMH/ERIS – EHESS),
  • Mathieu Hocquelet (Center for Area Studies - Freie Universität Berlin),
  • Marion Ink (CEMS – EHESS),
  • Pauline Jarroux (CNE – EHESS),
  • Yaël Kreplak (CEMS – EHESS / Labex CAP),
  • Clémence Léobal (IRIS – EHESS / CERLIS – Paris V),
  • Chloé Mondémé (GEMASS – Paris IV), Chiara Pilotto (IRIS – EHESS),
  • Perrine Poupin (CERCEC/CEMS – EHESS),
  • Nicole Rodda (GRAC/ CETOBaC – EHESS),
  • Céline Ségalini (LAM – Sciences Po Bordeaux),
  • Carlotta Tavormina (IPHES - Universitat Rovira i Virgili),
  • Delphine Thivet (CMH/IRIS – EHESS),
  • Guillermo Vargas Quisoboni (LAS – EHESS)

Comité scientifique

  • Alban Bensa (IRIS – EHESS),
  • Giorgio Blundo (CNE – EHESS),
  • Benoît de l’Estoile (IRIS - EHESS),
  • Caroline de Saint-Pierre (IRIS - EHESS),
  • Nicolas Dodier (LIER – EHESS),
  • Carole Carole Gayet-Viaud (CESDIP - CNRS),
  • Sibylle Gollac (CRESSPA/CSU - CNRS),
  • Sylvain Laurens (C.G. Simmel - EHESS),
  • Cédric Lomba (CSU - CNRS),
  • Geneviève Pruvost (CEMS - EHESS),
  • Iréne Thèry (CNE - EHESS),
  • Isabelle Thireau (CEMC – EHESS),
  • Eric Wittersheim (IRIS - EHESS),
  • Florence Weber (CMH - ENS)

 Informations pratiques

Le guichet d’accueil se situe au foyer de l’entrée B. Vous y trouverez toutes les informations relatives à l’organisation des Rencontres Annuelles d’Ethnographie.

Nous vous prions de ne laisser aucun effet personnel (sacs, ordinateurs) dans les salles pendant les ruptures d’activité. En raison du plan Vigipirate l’EHESS a une capacité très limitée à stocker des valises.

Les pauses-café, les déjeuners et le cocktail d’ouverture ont lieu dans les salles 1 et 2 (1er étage).

Lieux

  • EHESS, 105 Boulevard Raspail
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 14 octobre 2015
  • jeudi 15 octobre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • enquête, terrain

Contacts

  • RAE EHESS
    courriel : rae2015ehess [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • RAE EHESS
    courriel : rae2015ehess [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Rencontres annuelles d'ethnographie de l'École des hautes études en sciences sociales », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 08 octobre 2015, http://calenda.org/340502