AccueilRapports domestiques au travail (XVIe-XVIIIe siècle)

Rapports domestiques au travail (XVIe-XVIIIe siècle)

Domestic relationship to work (16th-18th centuries)

*  *  *

Publié le mercredi 21 octobre 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Cette journée d’études se propose d’examiner différents univers de travail définis a priori comme non domestiques – manufactures, ateliers artisanaux, boutiques, police, armée, marine, bureaux, etc. – en interrogeant l’existence ou la persistance de rapports domestiques, c’est-à-dire : de formes de rémunération associées à la domesticité : gages, temporalité indéfinie du paiement, formes de pécules ou de dot ; d’une disponibilité temporelle extensible et potentiellement sans limite de l’employé ; d’une dépendance personnelle explicitement engagée dans la relation de travail ; on s’intéressera aussi à la question d’une empreinte domestique dans la définition des tâches (pluri-activité vs spécialisation ?).

Annonce

Présentation

Cette journée d’études se propose d’examiner différents univers de travail définis a priori comme non domestiques – manufactures, ateliers artisanaux, boutiques, police, armée, marine, bureaux… – en interrogeant l’existence ou la persistance de rapports domestiques, c’est-à-dire : de formes de rémunération associées à la domesticité : gages, temporalité indéfinie du paiement, formes de pécules ou de dot ; d’une disponibilité temporelle extensible et potentiellement sans limite de l’employé ; d’une dépendance personnelle explicitement engagée dans la relation de travail ; on s’intéressera aussi à la question d’une empreinte domestique dans la définition des tâches (pluri-activité vs spécialisation ?).

Organisation

  • Corine Maitte, Nicolas Schapira, Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, Laboratoire ACP

Programme

9h : Accueil

  • 9h30 : Corine Maitte (upem-acp), Nicolas Schapira (upem-acp), Introduction
  • 10h : Raffaella Sarti (Urbino), Le « nom de domestique » est « un mot vague ». Débats sur la domesticité pendant la Révolution française

11h Pause

  • 11h30 : Anna Bellavitis (Rouen-GRHIS), Les ambiguïtés du travail des femmes entre service domestique et apprentissage
  • 12h : Nicolas Lyon-Caen (CNRS-IHMC), L’asservissement du salaire ? Commis et filles de boutique dans le monde marchand parisien, 17e-18e siècle

13h Repas

  • 14h : Vincent Denis (Paris I-IHMC) :Les rapports domestiques au sein de la police au 18e siècle : un état des lieux
  • 14h30 : Nicolas Schapira (UPEM-ACP) : Commis et secrétaires : l’empreinte domestique des administrations d’Ancien Régime

15h30 : Pause

  • 16h :  Romain Grancher (Rouen-GRHIS) : "Associés, mais subordonnés : le statut des maîtres et des matelots dans les sociétés d'armement pour la pêche (Dieppe, XVIIIe siècle)."
  • 16h30 : Maria Fusaro (Exeter) : ‘Wage Labour and Micro-Entrepreneurship: the Domestic Economy of Shipping during the First Globalization (17th-18th Centuries)’

17h : Discussion générale animée par Anne Conchon (Paris I)

Lieux

  • Salle C 004 - Université de Paris-Est Marne-la-Vallée Bois-de-l'étang
    Champs-sur-Marne, France (77)

Dates

  • vendredi 06 novembre 2015

Mots-clés

  • histoire sociale du travail, rapports domestiques au travail, secrétaires, police, marine, boutique, apprentissage

Contacts

  • Corine Maitte
    courriel : corine [dot] maitte1 [at] club-internet [dot] fr
  • Nicolas Schapira
    courriel : nschapira [at] u-paris10 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Corine Maitte
    courriel : corine [dot] maitte1 [at] club-internet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rapports domestiques au travail (XVIe-XVIIIe siècle) », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 21 octobre 2015, http://calenda.org/342443