AccueilLa dénationalisation de l’enseignement du droit : comparaison des expériences

ColloqueDroit

Dates

Catégories

La dénationalisation de l’enseignement du droit : comparaison des expériences

The denationalisation of law teaching. Comparative experiences

*  *  *

Publié le jeudi 22 octobre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Dans un contexte mondialisé, l’enseignement du droit change aussi. Sous quelles formes change-t-il ? Doit-on parler d’internationalisation ou de dénationalisation, voire de transnationalisation de l’enseignement du droit ? Ces questions méritent d’être posées car ce qui se joue, c’est à la fois le lien existant entre la formation des juristes et le système juridique qui en est l’objet et, également, la portée de la formation des juristes sur le système juridique lui même. Cette relation circulaire sera examinée à l’aune d’expériences étrangères et de l’expérience bordelaise (le parcours international droit et langues).

Annonce

Dans le cadre du Programme de formation-recherche du CIERA – 2015/2017: Inventivité juridique et monde global. Les frontières du droit (constitutionnel)

Organisation

Responsable: Marie-Claire PONTHOREAU (CERCCLE, Université de Bordeaux)

Co-organisateurs: Hugo FLAVIER (CRDEI, Université de Bordeaux), Amane GOGORZA (ISCJ, Université de Bordeaux)

Présentation

Dans un contexte mondialisé, l’enseignement du droit change aussi. Sous quelles formes change-t-il? Doit-on parler d’internationalisation ou de dénationalisation voire de transnationalisation de l’enseignement du droit? Ces différents termes laissent percevoir plusieurs options possibles. Les expériences pédagogiques sont variables selon les contextes universitaires nationaux. Par exemple, l’enseignement du droit reste fortement national en France ou en Allemagne même si l’européanisation a permis de décloisonner les systèmes juridiques et donc les systèmes universitaires. La discipline juridique reste liée à des caractéristiques nationales: le droit concerne l’Etat dans sa structure et ses fonctions. Dans d’autres pays, les expériences de décloisonnement sont plus anciennes comme au Canada et parfois prennent de nouveaux chemins qui méritent d’être analysés.

Ce colloque a pour objectif de prendre comme objet d’étude l’enseignement juridique dans le contexte global. Cette question est encore trop peu étudiée en France même si elle a connu un regain d’intérêt en raison de l’ouvrage de Christophe Jamin relatant l’expérience de l’enseignement du droit à Sciences Po (La cuisine du droit, Lextenso, 2012). Au-delà de la polémique, elle mérite d’être examinée car ce qui se joue, c’est à la fois le lien existant entre la formation des juristes et le système juridique qui en est l’objet et également la portée de la formation des juristes sur le système juridique lui-même. Cette relation circulaire sera examinée à l’aune d’expériences étrangères et de l’expérience bordelaise (le parcours international Droit et Langues).

Programme

Vendredi 13 novembre 2015

de 9h30 à 18h

  • 9h00 - Petit déjeuner d’accueil 
  • 9h30 - Allocution d’ouverture : Jean-Christophe Saint-Pau, Professeur, Doyen de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Bordeaux
  • 10h00 - La fin du nationalisme pédagogique. Quelles options pour enseigner le droit aujourd’hui? Marie-Claire Ponthoreau, Professeur de droit public, Université de Bordeaux

Les obstacles aux changements

Présidence: Ferdinand Mélin-Soucramanien, Professeur de droit public, Université de Bordeaux 

  • 10h30 - Le cas allemand: l’examen d’Etat comme obstacle à la dénationalisation de l’enseignement du droit, Jörg Gundel, Professeur, Universität Bayreuth
  • 11h00 - Le cas français: l’agrégation comme obstacle à la dénationalisation de l’enseignement du droit. Points de vue croisés publiciste / privatiste, Pascale Gonod, Professeur de droit public, Université de Paris I, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), Jean-Pierre Marguénaud, Professeur de droit privé, Université de Limoges

Débat

Les facteurs du changement

Présidence: Olivier Dubos, Professeur de droit public, Université de Bordeaux

  • 14h00 - La question de la langue (les cas anglophones) Frédérique Rueda, Professeur de droit public, Université de Bordeaux
  • 14h30 - La question culturelle (le cas canadien) Nicolas Blanc, Docteur en droit, Université de Bordeaux
  • 15h00 - La question de l’exportation de l’enseignement (le cas anglais) Laurent Pech, Professeur, Middlesex University, Londres
  • Débat

Pause

L’expérience bordelais et au-delà

Présidence: Amane Gogorza, Maître de conférences en droit privé, Université de Bordeaux (ISCJ), et Hugo Flavier, Maître de conférences en droit public, Université de Bordeaux (CRDEI)

16h30 - Table ronde avec les intervenants étrangers du parcours international Droit(s) & Langue(s)

  • Joxerramon Bengoetxea Caballero, Professeur, Université du Pays Basque / Euskal Herriko Unibertsitatea
  • Jutta Laurich, Avocate aux barreaux de Bordeaux et Berlin
  • Laurent Pech, Professeur, Middlesex University
  • et un témoin extérieur: Céline Lageot, Maître de conférences, Université de Poitiers

17h30 - Comparer les expériences, Luc Heuschling, Professeur, Université du Luxembourg

Catégories

Lieux

  • Amphi Ellul - Pôle juridique et judiciaire - 35 place Pey-Berland
    Bordeaux, France (33)

Dates

  • vendredi 13 novembre 2015

Mots-clés

  • enseignement, dénationalisation, internationalisation, transnationalisation

Contacts

  • Martine Portillo
    courriel : martine [dot] portillo [at] u-bordeaux [dot] fr

Source de l'information

  • Stéphane Schott
    courriel : stephane [dot] schott [at] u-bordeaux [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La dénationalisation de l’enseignement du droit : comparaison des expériences », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 22 octobre 2015, http://calenda.org/342510