AccueilL'après-guerre des intellectuels japonais

L'après-guerre des intellectuels japonais

The post-war of Japanese intellectuals - Ebisu, Japanese Studies

Ebisu – Études japonaises

*  *  *

Publié le vendredi 23 octobre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Suite au colloque Ombres et lumières de la pensée japonaise d’après-guerre qui s’est tenu à la Maison franco-japonaise, la rédaction d’Ebisu lance un appel à contributions pour son prochain numéro thématique qui portera sur le rôle et les engagements des intellectuels dans le Japon des années 1945-1960. Ce numéro se propose de faire le point sur la pensée de cette première génération d’intellectuels de l’après-guerre. Qui sont-ils ? Quelle fut leur cheminement pendant et après la guerre ? Quels furent leurs objets de réflexion ? Leurs espaces d’expression ? Leur outillage mental ? Comment leur pensée négocia-t-elle avec le réel ? Quels furent leurs points aveugles et comment ceux-ci ont-ils été comblés par les générations suivantes ?

Annonce

La rédaction de la revue Ebisu - Études japonaises a le plaisir de vous faire part de l'appel à contributions pour son numéro 54, à paraître en 2017: "L'après-guerre des intellectuels japonais".

Argumentaire

Suite au colloque Ombres et lumières de la pensée japonaise d’après-guerre qui s’est tenu à la Maison franco-japonaise, la rédaction d’Ebisu lance un appel à contributions pour son prochain numéro thématique qui portera sur le rôle et les engagements des intellectuels dans le Japon des années 1945-1960.

Dès le lendemain de la défaite, à nouveau libres de s’exprimer, les intellectuels japonais cherchèrent à analyser la trajectoire prise par leur pays depuis sa modernisation et les causes des dérives militaristes et impérialistes qui l’avaient mené à la guerre totale. Un bilan paraissait nécessaire afin de reconstruire un Japon démocratique et pacifique. Il ne s’agissait pas moins que de repenser de fond en comble les rapports de l’individu à l’État, à la société ou à la famille. Responsabilités personnelles et collectives, expérience de la guerre, reniements politiques (tenkō), ultranationalisme, système impérial (tennōsei), structure patriarcale, pacifisme, constitution, démocratie, modernité, asiatisme, nation/peuple/masse, subjectivité... Nombre de problématiques ainsi soulevées dans les années 1945-60 par des penseurs qui avaient fait l’expérience directe de la guerre n’ont pas perdu leur pertinence au regard des débats d’actualité.

Ce numéro se propose de faire le point sur la pensée de cette première génération d’intellectuels de l’après-guerre. Qui sont-ils ? Quelle fut leur cheminement pendant et après la guerre ? Quels furent leurs objets de réflexion ? Leurs espaces d’expression ? Leur outillage mental ? Comment leur pensée négocia-t-elle avec le réel ? Quels furent leurs points aveugles et comment ceux-ci ont-ils été comblés par les générations suivantes ? 

Nous souhaitons accueillir des contributions qui proposent aussi bien de relire les figures dominantes que d’explorer des pensées méconnues, intégrant notamment le point de vue des marges ou des minorités ; des contributions qui analysent les discours et retracent les parcours intellectuels en les reliant aux enjeux sociaux, économiques ou politiques, y compris dans le contexte plus large défini par la guerre froide en Asie orientale ; qui mettent en perspective les thématiques sur la longue durée et interrogent l’héritage de ces penseurs dans le Japon contemporain.

Modalités de soumission

Date limite d'envoi des déclarations d'intention (titre et résumé de 800 signes): 1er janvier 2016

Date limite d'envoi des propositions d'articles : 1er juin 2016

Les propositions sont à envoyer à l'adresse suivante: ebisu@mfj.gr.jp

Modalités de sélection

Les décalarations d'intentions seront séléctionnées par le comité de rédaction de la revue et les propositions d'article retenues seront évaluées anonymement par deux experts extérieurs au comité de rédaction.

Directeur de la publication

  • Christophe Marquet

Comité de rédaction 

  • Sylvie Beaud, 
  • Jean-Michel Butel,
  • Christophe Marquet,
  • Nicolas Mollard,
  • Arnaud Nanta,
  • Laurent Nespoulous

Rédacteur en chef 

  • Nicolas Mollard
  • Secrétaire de rédaction 
  • Sylvie Beaud

Comité scientifique 

  • Natacha Aveline (CNRS),
  • Patrick Beillevaire (CNRS),
  • Augustin Berque (EHESS),
  • Robert Boyer (CEPREMAP),
  • Laurence Caillet(U. Paris X),
  • William Clarence-Smith (U. de Londres),
  • Florian Coulmas (IN-EAST),
  • Alain Delissen (EHESS),
  • Nicolas Fiévé (EPHE),
  • Harald Fuess (U. de Heidelberg),
  • Carol Gluck (U. de Columbia),
  • Jacques Gravereau (HEC), 
  • Hirota Isao (U. Teikyō),
  • Annick Horiuchi (U. Paris-Diderot), 
  • Ishida Hidetaka (U. de Tokyo),
  • JacquesJaussaud (U. de Pau), Paul Jobin (U. Paris-Diderot),
  •  Kawada Junzō (U. de Kanagawa), Miura Nobutaka (U. Chūō),
  • Jacqueline Pigeot (U. Paris-Diderot),
  • Karoline Postel-Vinay (CERI), Massimo Raveri (U. Ca’Foscari),
  • Jean-FrançoisSabouret (CNRS),
  • Cécile Sakai (U. Paris-Diderot),
  • Éric Seizelet (U. Paris-Diderot),
  • Pierre Souyri (U. de Genève),
  • Bernard Thomann (Inalco),
  • Joël Thoraval (EHESS),
  • Yves Tiberghien (U. British Columbia),
  • Elisabeth Weinberg de Touchet (U. Lille I),
  • Pierre-Étienne Will (Collège de France),
  • Claudio Zanier (U. de Pise)

Dates

  • vendredi 01 janvier 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • intellectuel, ultranationalisme, système impérial, structure patriarcale, pacifisme, constitution, démocratie, modernité, asiatisme, subjectivité

Contacts

  • Sylvie Beaud
    courriel : ebisu [at] mfj [dot] gr [dot] jp

Source de l'information

  • Sylvie Beaud
    courriel : ebisu [at] mfj [dot] gr [dot] jp

Pour citer cette annonce

« L'après-guerre des intellectuels japonais », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 23 octobre 2015, http://calenda.org/342617