AccueilByzance et « les autres »

Byzance et « les autres »

Byzantium and "the others"

Revue Porphyra n°24

Porphyra journal n°24

*  *  *

Publié le lundi 02 novembre 2015 par Elsa Zotian

Résumé

La revue internationale Porphyra propose une thématique pour le prochain numéro (XXIV) : Byzance et « les autres ». L'enjeu sera d'étudier les différentes relations tissées entre les peuple à l'extérieur ou à l'intérieur des frontières de l'empire byzantin. Toutes les approches seront les bienvenues : histoire, théologie, archéologie, histoire de l'art, anthropologie, littérature, etc.

Annonce

Argumentaire

Dans le prochain numéro (XXIV), Porphyra revient sur une perspective thématique. Les deux tiers des articles seront consacrés à la thématique proposée tandis que le reste portera sur d’autres thèmes concernant les études byzantines. Les auteurs sont ainsi invités à proposer un article sur la thématique abordée ou sur un sujet de leur choix. Les approches peuvent être variées et provenir de toutes disciplines telles que l’histoire, la théologie, la littérature, l’archéologie, l’anthropologie et l’histoire de l’art. Le numéro XXIV sera intitulé : Byzance et « les autres ».

Pendant les mille ans de son existence, l’empire byzantin a été confronté à différentes formes d’influences étrangères. L’empire byzantin avait à sa frontière la Perse, l’Arménie et de nombreux peuples au-delà du Danube, ce qui générait de façon plus ou moins importante un mélange culturel entre ces groupes, avec des interactions de guerre ou de paix. Bien que l’assimilation d’éléments extérieurs culturels et militaires aille contre l’idéologie officielle de l’Etat, une ethnogénèse à la fois passive et active avec des peuples situés à l’extérieur des frontières impériales se met en place. Dans ce contexte, ceux qu’on appelle « les autres » sont les peuples situés au-delà de la frontière (comme les Perses), les peuples étrangers habitant à l’intérieur de la frontière (comme les Allemands ou les Arméniens) et les peuples de différentes religions et appellations. La relation entre Byzance et « les autres » peut être considérée à partir d’angles différents, à des étapes et à des périodes variées.

Conditions de soumission

Les articles peuvent être proposés en anglais, en français, en allemand, en italien, en russe, en espagnol et en grec moderne.

L’article doit être complet au moment de sa remise : une idée de proposition ne sera pas suffisante pour être acceptée.

Les règles éditoriales disponibles sur le site internet doivent être respectées, ainsi que les normes scientifiques de recherche et de publication.

Chaque article sera accompagné d’un résumé en anglais (250-300 mots maximum) et de 10-15 mots-clés. Il est également possible de proposer des comptes-rendus monographiques (1500 mots maximum). 

Règles éditoriales : http://www.porphyra.it/Editorial%20Rules.pdf 

Les propositions doivent être envoyées à : redazione@porphyra.it

Les comptes-rendus doivent être envoyés à : recensoni@porphyra.it

Coordinateur scientifique

  • Nicola Bergamo, doctorant du CéSor de l'EHESS (Paris)

Comité scientifique

  • Antonio Rocco Carile (Università di Bologna)
  • Florin Curta (University of Florida)
  • Andreas Külzer (ÖAW, Vienna)
  • Paolo Odorico (EHESS, Paris)
  • Sandra Origone (Università di Genova)
  • Stratis Papaioannou (Brown University)
  • Roberto Romano (Università  di Napoli)
  • Silvia Ronchey (Università di Roma3)

Dates

  • mardi 01 décembre 2015

Mots-clés

  • Byzance, culture, peuples, diversité, théologie

Contacts

  • Jeanne Devoge
    courriel : jeanne [dot] devoge [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Jeanne Devoge
    courriel : jeanne [dot] devoge [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Byzance et « les autres » », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 02 novembre 2015, http://calenda.org/343002