AccueilVie et survie à l’intérieur et à l’extérieur du Venezuela contemporain

Vie et survie à l’intérieur et à l’extérieur du Venezuela contemporain

Vida y supervivencia al interior y al exterior de la Venezuela contemporánea

Life and Survival Inside and Outside of Contemporary Venezuela

*  *  *

Publié le vendredi 30 octobre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Depuis la colonisation espagnole jusqu’à la « Revolución Bolivariana », perpétuée par le président Nicolás Maduro (2013), en passant par le processus de démocratisation et le développement d’une économie rentière et distributive, la population vénézuélienne a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation face aux changements sociaux, culturels, politiques et économiques. Au-delà de l’actualité brulante du moment, il s’avère ainsi pertinent de s’interroger sur ces processus de transformations qui ont marqué la vie quotidienne des vénézuéliens au cours du XXe et du XXIe siècle.

Annonce

Présentation 

Depuis la colonisation espagnole jusqu’à la “Revolución Bolivariana”, perpétuée par le président Nicolás Maduro (2013), en passant par le processus de démocratisation et le développement d’une économie rentière et distributive, la population vénézuélienne a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation face aux changements sociaux, culturels, politiques et économiques. Au-delà de l’actualité brulante du moment, il s’avère ainsi pertinent de s’interroger sur ces processus de transformations qui ont marqué la vie quotidienne des vénézuéliens au cours du 20ème et du 21ème siècle. 

La cinquième journée d’étude du GEIVEN (Groupe d’Etude Interdisciplinaires sur le Venezuela) portera en particulier sur les stratégies de survie auxquelles les différents acteurs vénézuéliens ont recours pour gérer les imprévus de la vie quotidienne et qui prennent différentes formes (migration et déplacement de population à l’échelle régionale, nationale ou internationale, recours à d’autres modes de communication, organisation de groupes et d’associations, etc). L’enjeu de cette journée d’étude sera par-là d’ouvrir le champ théorique à plusieurs disciplines, telles que l’histoire, la géographie, l’anthropologie, la sociologie, le droit, l’art, les sciences du langage, la science politique entre autres, afin de favoriser les échanges transdisciplinaires et de comprendre les dimensions multiples que prennent ces stratégies de survivance dans le cas du Venezuela. 

Axes thématiques développés  

Il est nécessaire de penser et d’analyser les formes qu’utilisent les pouvoirs institutionnels et non institutionnels pour conduire le débat sur les contradictions qui pèsent sur la vie quotidienne des habitants.  Pour traiter cette question de la survivance au Venezuela, la cinquième journée d’étude de l’association GEIVEN se déroulera selon les axes thématiques suivants : 

1. La survivance liée à la construction du genre et à la « débrouillardise » 

Cet axe considère la capacité d’improvisation et d’adaptation nécessaire face aux évènements de la vie quotidienne.  Peut-être la plus concrète, la survivance matérielle est fortement liée aux nouvelles formes d’insécurité et de violence.  

2. La survivance des mouvements et des engagements politiques 

Ici nous considérons la notion d’aide collective est aussi importante pour la survivance ; la formation de groupes solidaires, l’affiliation à des mouvements porteurs de certaines identités politiques ou sociales et qui permettent l’accès aux biens ou services constituent aussi des stratégies permettant de résoudre des situations difficiles.  

3. La survivance démographique et les nouveaux processus migratoire   

Le phénomène migratoire au Venezuela est en plein, plus récemment, on trouve d’autres dynamiques démographiques à celles connues historiquement, concernant les phénomènes migratoires, qui ont un impact direct sur la croissance économique. La nature des flux migratoires a considérablement changé au cours de ces derniers années, notamment si l’on prend en compte la diversité des catégories de migrants.  

À l’issue de la journée d’études, les lauréats du prix Castro Leiva 2015 présenteront leurs travaux de recherches. Ce prix attribué par l’Ambassade de France au Venezuela et l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (IHEAL) récompense chaque année un ou plusieurs étudiant(s) de Master ou de Doctorat inscrit(s) dans des universités françaises pour des recherches originales sur le Venezuela contemporain.

Le Groupe d’Études Interdisciplinaire sur le Venezuela (GEIVEN) en partenariat avec  le Campus Condorcet,  l’Institut Français de Géopolitique (IFG),  l’Institut des Hautes Études sur l’Amérique Latine (IHEAL) l’Observatoire Politique de l’Amérique Latine et des Caraïbes (OPALC)  L’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE)  vous convie à sa journée d’études annuelle intitulée  " Vie et survie à l’intérieur et à l’extérieur du Venezuela contemporain"

Prix

La journée réunira des chercheurs provenant de différentes universités d’Europe et du Venezuela.

Elle sera clôturée par la remise du Prix Luis Castro Leiva, qui récompense les travaux de jeunes chercheurs sur le Venezuela contemporain.

Programme

  • 9h 00- 9h 15: Accueil des participants
  • 9h 15- 9h 25 : Présentation du GEIVEN par la Présidente Adeline Joffres, (Université de Paris 3-CREDA).
  • 9h 25- 9h 50 : Introduction par Paula Vasquez Lezama (CNRS-CESPRA EHESS).

9h 50 – 11 h20

Session I : La survie et la construction du genre 

Président de session : Olivier Folz (Université de Lorraine-LIS)

  • Yosjuan Piña Narvaez: (Universidad Autonoma de Barcelona)   Nécro-narrative : parcours, approches, fragments ou extraits de la culture du délinquant et subjectivités masculines à Caracas.
  • Henry Moncrieff (Universidad Autónoma de Morelos México) Les jeunes prisonniers de la violence masculine : Le genre comme production de la criminalité dans la Caracas contemporaine.
  • Paul Forigua Cruz (Paris 8-EDESTA) Hips can lie: Chronique d’un crossover obligé.

Discussion : Cantaura La Cruz (Doctorante EPHE-GSRL)

11h20 – 11 h30 : Pause-café

11h30 – 12 h45            

Session II Les conditions de vie et la survie des engagements politiques

Président de session : Adeline Joffres (Université Paris 3-CREDA)

  • Andrés Zambrano (CESPRA-EHESS) La construction progressive du logement Un ordre aux bidonvilles de Caracas
  • Clément Crucifix (Université Catholique de Louvain) Quelles révolutions derrière Chavez ? Analyse des imaginaires soutenant la relation entre changement politique et populations rurales chavistes.

Discussion :  Paula Vasquez Lezama (CNRS-CESPRA-EHESS).

12 h45- 14 h30 : Pause repas

14 h30 – 15 h50

Session III La survie et les nouveaux phénomènes démographiques

Président de session : Iris Marjolet (Doctorante IFG/ Paris 8-CRAG)

  • Tomas Paéz  (Universidad Central de Venezuela) Le nouveau processus migratoire vénézuélien du début du 21ème siècle
  • Sirius Niebrzydowski (Sciences-Po Paris) Venezuela 360.Transcionalisme, une étude de cas

Discussion : Anne-Marie Losonczy, (Directrice d’études EPHE-EHESS-CERMA)

Conclusion : Paula Vasquez Lezama (CNRS-CESPRA-EHESS)

15 h50 – 16 h00 : Pause-café

16 h00 – 16 h30

Session IV : Remise du Prix Luis Castro Leiva 2015

  • Cantaura La Cruz (EPHE-GRSL) Les multiples vies du Dr Jose Gregorio Hernandez. Religiosité, médecine populaire et politiques de santé au Venezuela.
  • Carmen Chazzin (Université de Paris 3-IHEAL) Analyse de la politisation des pratiques culturales au Musée d’art Contemporain Jésus Soto 

16 h30-18 h00 : Clôture, suivie d’un pot convivial

Comité organisateur

  • Cantaura La Cruz, Doctorante (GRSL- EPHE)
  • Iris Marjolet, Doctorante (CRAG- Paris 8)
  • Paul Forigua Cruz, Doctorant (EDESTA- Paris 8)

Comité scientifique

  • Alain Musset : Directeur d’études, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Centre de Recherches Historiques, GGH-Terres
  • Clemens  Zobel : Maître de conférences en Science Politique, Université Paris 8-LabToP
  • Olivier Folz, Docteur en Études Latino-américaines, Université de Lorraine-LIS
  • Anne-Marie Losonczy : Directrice d’études, Ecole Pratique des Hautes Etudes, EHESS-CERMA
  • Paula Vasquez Lezama : Chargé de recherche au CNRS, EHESS-CESPRA
  • Emma Gobin : Maître de conférences, Université Paris 8
  • Natacha Vaisset : Maître de conférences, Université de La Rochelle-CRHIA
  • Iris Marjolet : Doctorante Institut Français de Géopolitique/Paris 8-CRAG
  • Cantaura La Cruz : Doctorante, Ecole Pratique des Hautes Etudes-GRSL
  • Paul Forigua Cruz : Doctorant, Université Paris 8-EDESTA
  • Adeline Joffres, Docteur en Science Politique, Université de Paris 3, IHEAL-CREDA

Inscriptions

Le nombre de place étant limité, merci de bien vouloir vous inscrire à l’adresse : jegeiven2015@gmail.com

Lieux

  • Salle 123 - Bâtiment le France 190, Avenue de France
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 06 novembre 2015

Mots-clés

  • Venezuela, vie, survie, violence, migration, genre, engagement politique

Contacts

  • Iris Marjolet
    courriel : geiven [dot] org [at] gmail [dot] com
  • Cantaura La Cruz
    courriel : jegeiven2015 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Iris Marjolet
    courriel : geiven [dot] org [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Vie et survie à l’intérieur et à l’extérieur du Venezuela contemporain », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 30 octobre 2015, http://calenda.org/343147