AccueilLes fronts intérieurs européens : l'arrière en guerre (1914-1920)

Les fronts intérieurs européens : l'arrière en guerre (1914-1920)

Interior European fronts: behind the lines of war (1914-1920)

*  *  *

Publié le vendredi 06 novembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

À quelques exceptions près, la question de l’arrière a été relativement peu mobilisée par une historiographie de la Grande Guerre longtemps assez indifférente à cet « autre front » en dépit de quelques études fondatrices. Pour la France où se concentrent la majorité des combats sur le front occidental, l’arrière correspond à la « zone de l’intérieur » : un espace hors de la « zone des armées », dans lequel il n’y a pas d’opérations militaires contre l’ennemi mais toutefois pris dans la logique totalisatrice de la guerre. L’arrière est donc un vaste espace relié symboliquement, politiquement, affectivement ou économiquement aux territoires, parfois occupés par l’ennemi, où se déroulent les combats. Lieu de refuge et de réparation, de deuil et de ressourcement, l’arrière participe ainsi pleinement à la guerre mais sous des modalités et des temporalités spécifiques.

Annonce

Argumentaire

À quelques exceptions près, la question de l’arrière a été relativement peu mobilisée par une historiographie de la Grande Guerre longtemps assez indifférente à cet « autre front » en dépit de quelques études fondatrices. Pour la France où se concentrent la majorité des combats sur le front occidental, l’arrière correspond à la « zone de l’intérieur » : un espace hors de la « zone des armées », dans lequel il n’y a pas d’opérations militaires contre l’ennemi mais toutefois pris dans la logique totalisatrice de la guerre. L’arrière est donc un vaste espace relié symboliquement, politiquement, affectivement ou économiquement aux territoires, parfois occupés par l’ennemi, où se déroulent les combats. Lieu de refuge et de réparation, de deuil et de ressourcement, l’arrière participe ainsi pleinement à la guerre mais sous des modalités et des temporalités spécifiques.

Une vingtaine de chercheurs, français et étrangers, interviendront autour de quatre axes: 

  1. La vie économique à l'Arrière: entre adaptations et opportunités
  2. Loin du front, encadrer les populations civiles
  3. La routine et l'exceptionnel: villes et campagnes dans la Grande Guerre
  4. Si loin, si proche : les epxériences vécues de la guerre.

Programme

Jeudi 19 novembre 2015

  • 9h00 : Accueil des participants et introduction
  • 9h30 : Introduction scientifique par Emmanuelle Cronier, maître de conférences à l’Université Jules Verne de Picardie, CHSSC

Session 1 : La vie économique à l’arrière : entre adaptations et opportunités

(Modérateur : Stéphane Le Bras)

  • 10h00 : Le monde ouvrier face à la mobilisation à Cherbourg, 1914-1919, Nicolas Vabre, docteur en histoire, Université du Havre
  • 10h25 : L’Empire au service de l’arrière : les travailleurs coloniaux et l’économie de guerre ; l’exemple du sud-ouest aquitain, Laurent Dornel, maître de conférences à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • 10h50 : discussion / 11h05 : pause
  • 11h20 : Une place évacuée dans la mobilisation de « l’Arrière ». Le repli en France libre des entreprises et des banques de la région lilloise, 1914-1920, Jean-Luc Mastin, maître de conférences à l’Université Paris VIII, IDHES
  • 11h45 : Être industriel et élu de la République à la frontière espagnole pendant la guerre, Nathalie Cabanas, agrégée et docteure en histoire, CRHISM de Perpignan
  • 12h10 : discussion / 12h30 : déjeuner

Session 2 : Loin du front, encadrer les populations civiles

(Modérateur : Laurent Dornel)

  • 14h20 : The food problem in Russian province during the First World WarIaroslav Golubinov, Samara State Medical University, Russie
  • 14h45 : « Votre tranchée est votre banc scolaire » ; structures et acteurs éducatifs : la mobilisation d’un front intérieur spécifique, 1914-1918, Jean-François Condette, professeur à l’Université d’Artois, CREHS
  • 15h10 : discussion / 15h25 : pause
  • 15h40 : Les autorités face à l’imprévu. La gestion des populations allogènes dans le grand Ouest français, 1914-1919, Ronan Richard, docteur en histoire, Université de Rennes II, CERHIO
  • 16h05 : Exploiter la mobilisation caritative : les fraudes à la philanthropie pendant le premier conflit mondial, Franck Gilson, doctorant, EHESS
  • 16h30: L’action philanthropique américaine face à l’usure des corps infantiles en Europe. Étude d’un orphelinat américain en Auvergne, Chloé Pastourel, master 2 de l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand
  • 16h55 : discussion
  • 17h15 : remise du prix « Meilleures recherches universitaires sur l’histoire des Basses-Pyrénées » décerné à Chloé Dabadie, Prix offert par l’Union départementale des associations de combattants et victimes de guerre (UDAC-VG 64).

Vendredi 20 novembre 2015

  • 9h00 : Accueil des participants

Session 3 : La routine et l’exceptionnel : villes et campagnes dans la Grande Guerre

(Modérateur : Emmanuelle Cronier)

  • 9h15 : The medical homme front in rural Hautes-Alpes during the first Word War, Cherilyn Lacy, Hartwick College, Etats-Unis
  • 9h40 : La mobilisation au village : le cas des communautés villageoises de l’Allier et du Puy-de-Dôme en guerre, Aline Fryszman, docteure en histoire, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand
  • 10h05 : Villes et campagnes des Hautes-Pyrénées : un effort de guerre commun ? José Cubéro, professeur agrégé, Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • 10h30: discussion / 10h50 : pause
  • 11h05: Lviv Artists’war : ukrainian theater actresses and actors in-between front and home front, 1914-1918, Oksana Dudko, Franko Lviv University, Ukraine
  • 11h30 : Fronts de rue : l’effondrement de l’arrière à Prague à la fin de la Première Guerre mondiale, 1917-192,  Claire Morelon, docteure en histoire, Birmingham-Sciences Politiques
  • 11h55 : discussion / 12h10 : déjeuner

Session 4 : Si loin, si proche : les expériences vécues de la guerre

(Modérateur : Laurent Jalabert)

  • 14h00 : From « Baby-killers » to « A very brave enemy » : home front perceptions of the Zeppelin threat to Britain, Roderick Bailey, Oxford University, Grande-Bretagne
  • 14h25 : Home front as an imponderable factor in the history of Greece during the First World War, Elli Lemonidou, Université de Patras, Grèce
  • 14h50 : discussion / 15h05 : pause
  • 15h15 : Le front intérieur du sport européen pendant la Grande Guerre, Paul Dietschy, professeur à l’Université de Franche-Comté, LSH
  • 15h40 : « Syphiliser » Saint-Malo ? Prophylaxie et tourisme sur la côte d’Émeraude pendant la Grande Guerre, Erwan Le Gall, doctorant en histoire à l’Université de Rennes II, CERHIO
  • 16h05 : discussion
  • 16h20 : conclusions des travaux par Laurent Dornel et Stéphane Le Bras

Catégories

Lieux

  • Amphithéâtre de la Présidence - Université de Pau, Avenue de l'Université
    Pau, France (64)

Dates

  • jeudi 19 novembre 2015
  • vendredi 20 novembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • front intérieur, Grande Guerre, arrière, population civile, vile, campagne, vécu

Contacts

  • Laurent Dornel
    courriel : laurent [dot] dornel [at] univ-pau [dot] fr

Source de l'information

  • Laurent Dornel
    courriel : laurent [dot] dornel [at] univ-pau [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les fronts intérieurs européens : l'arrière en guerre (1914-1920) », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 06 novembre 2015, http://calenda.org/344565