AccueilVers une nouvelle Amérique Latine ?

Vers une nouvelle Amérique Latine ?

Towards a new Latin America? Comparative approaches to the contemporary articulations of the social and the political

Regards croisés sur les articulations contemporaines du social et du politique

*  *  *

Publié le lundi 09 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

L’Amérique latine est un continent qui a été fortement touché par des processus de reconfiguration des matrices socioéconomiques et politiques depuis les années 80. Les processus de transformations qui ont façonné les sociétés contemporaines n’ont pas bouleversé que leurs bases historico-culturelles mais ont aussi contribué à la décomposition des représentations totalisantes et/ou traditionnelles de la vie sociopolitique. Le diagnostic sociologique contemporain parle à cet égard d’un déclin de l’idée de société fonctionnellement intégrée, sorte de système articulant « politique », « économie » et « culture » à l’intérieur d’un même territoire. Des phénomènes suffisamment documentés ont mis en évidence la désarticulation des différentes sphères sociales ainsi que les décalages entre structure et action sociale. Bien que ces « désarticulations » ne soient pas nouvelles en Amérique latine, depuis les années 90 on assiste à un dépérissement du même genre de représentations.

Annonce

Argumentaire

L’Amérique latine est un continent qui a été fortement touché par des processus de reconfiguration des matrices socioéconomiques et politiques depuis les années 80.

Les processus de transformations qui ont façonné les sociétés contemporaines n’ont pas bouleversé que leurs bases historico-culturelles mais ont aussi contribué à la décomposition des représentations totalisantes et/ou traditionnelles de la vie sociopolitique. Le diagnostic sociologique contemporain parle à cet égard d’un déclin de l’idée de société fonctionnellement intégrée, sorte de système articulant « politique », « économie » et « culture » à l’intérieur d’un même territoire. Des phénomènes suffisamment documentés ont mis en évidence la désarticulation des différentes sphères sociales ainsi que les décalages entre structure et action sociale.

Bien que ces « désarticulations » ne soient pas nouvelles en Amérique latine, depuis les années 90 on assiste à un dépérissement du même genre de représentations. À la suite de l'épuisement des théories de la modernisation et de la dépendance, les notions pures de modèle ou de matrice socio-politique traditionnelles constitutives du continente, soient-elles  national-populaires, autoritaires; soient-elles néolibérales, n’arrivent pas à expliquer l’ensemble de restructurations ou de nouvelles articulations au sein des sociétés latino-américaines actuelles.

En l’absence d’un principe unique décryptant l’ensemble de la vie sociale et politique, le défi est justement de penser ces transformations à partir de l’indétermination présente au cœur des expériences sociales. Ainsi, cette année, le Groupe d’études du Sud propose d’analyser les configurations des articulations contemporaines du social et du politique en Amérique latine, dont le rapport entre le politique, la société et l’économie ; et entre la structure sociale et les subjectivités.

Programme

Jeudi 12 novembre 2015

Espace Alexis de Tocqueville, Institut des Amériques, 60 Boulevard du Lycée, 92170 Vanves

9.00 Accueil des participant-e-s et présentation de la Journée d’Etudes

10.00 1e Table ronde : « Les reconfigurations de l’Etat » avec les interventions de :

  •  A. Chamorro (Flacso-Ecuador), La Modernización Agraria en Ecuador , un estudio del Instituto Nacional de Investigaciones Agropecuarias (1964-1994)
  •  F. Solanas (CONICET - UBA // UNMDP / CREDA - IHEAL), De l’Etat néolibéral à l’Etat déguisé : vers quelles reconfigurations de l’Etat dans l’Argentine récente ?

11.10 Pause-café

11.30 2e Table Ronde : « Nouvelles dynamiques institutionnelles »

  •  M. Etesse (PUCP // CEPED – Paris Descartes), L’Accès des jeunes à l’éducation supérieure, un angle d’analyse des dynamiques sociales contemporaines au Pérou urbain
  •  M. Donot (CREDA - Sorbonne Nouvelle), La refondation de la société argentine contemporaine. Une économie populaire de marché versus un gouvernement national et populaire

12.40 Pause Déjeuner

14.00 3e Table Ronde : Les expériences de la société civile

  •  E. Cessa (U. Autónoma Chapingo), Les nouveaux mouvements sociaux au Mexique dans le cadre du capitalisme par dépossession
  •  J. Joly (CREDA / IRCAV – Sorbonne Nouvelle), Londres 38, Santiago du Chili : roman national officiel et profusions mémorielles. « Le passé ne passe pas. Il vibre et bouge »
  •  F. Lanna (IRIS – EHESS), Être travailleur au Brésil : construction sociale de l'individualisme?

15.30 Pause-café

16.00 Conférence de clôture : Georges Couffignale "Réveil des sociétés civiles et mutation des Etats: ombres et lumières de l'Amérique latine aujourd'hui"

17.00 Pot de clôture 

Comité scientifique

 Le Comité Scientifique est composé par :

  • Emmanuelle Barozet (Université du Chili),
  • Danilo Martuccelli (Cerlis, Université Paris Descartes),
  • Maxime Quijoux (Laboratoire Printemps, Université de Versailles, CNRS),
  • Cécile Van de Velde (Université de Montréal) et
  • Dominique Vidal (Urmis, Université Paris Diderot).

Lieux

  • Espace Alexis de Tocqueville, Institut des Amériques, - 60 Boulevard du Lycée
    Vanves, France (92)

Dates

  • jeudi 12 novembre 2015

Mots-clés

  • Amérique Latine

Contacts

  • Rodrigo Yanez
    courriel : ryanezrojas [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Rodrigo Yanez
    courriel : ryanezrojas [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Vers une nouvelle Amérique Latine ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 09 novembre 2015, http://calenda.org/344935