AccueilFantasmer l'identité dans les œuvres d'art

Fantasmer l'identité dans les œuvres d'art

Fantasising about identity in artworks

Journée d'étude organisée par les jeunes chercheurs du LASLAR

Study day organised by young researchers at the LASLAR

*  *  *

Publié le lundi 09 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Changer, vouloir changer, se réaliser autre, se glisser temporairement dans la peau d’une autre personne, modeler l’autre à l’image de ses désirs, sont autant de fantasmes qui nourrissent notre imaginaire et innervent les œuvres d’art. Celles-ci, dans leur lien intrinsèque à l’espace de liberté qu’elles offrent à la pensée, donnent à voir, à lire, à entendre, à penser la coexistence de différentes strates d’identités. Si nous ne nous aventurerons pas vers la question abyssale des motivations qui président au fantasme d’identité d’un auteur, nous privilégierons les approches stylistiques, études de cas sur une ou plusieurs œuvres, qui s’attachent à élucider les moyens mis en œuvre pour donner corps à ces identités autres, objets de fantasmes, sujets de fascinations.

Annonce

Argumentaire

Changer, vouloir changer, se réaliser autre, se glisser temporairement dans la peau d’une autre personne, modeler l’autre à l’image de ses désirs, sont autant de fantasmes qui nourrissent notre imaginaire et innervent les œuvres d’art. Celles-ci, dans leur lien intrinsèque à l’espace de liberté qu’elles offrent à la pensée, donnent à voir, à lire, à entendre, à penser la coexistence de différentes strates d’identités.

Identité voilée, masquée, identité exhibée, travestie, démultipliée, vacillante, collective : ces scénarios, ces scènes organisées ou dramatisées sous une forme visuelle, selon la définition du fantasme chez Freud, participent d’une expérience commune. Le fantasme se compose d’éléments des univers symboliques et imaginaires du sujet en relation avec le réel en jeu pour lui. Toutes ces instances jouent de concert et nous intéressent à la fois en ce qu’elles révèlent des interrogations ontologiques traversant différentes époques, différentes cultures, et en ce qu’elles permettent à ces interrogations de prendre corps dans des œuvres d’art, qui, à leur tour, diffusent dans la société les éléments d’un imaginaire commun.

Dès lors, comment les œuvres d’art prennent-elles en charge ces questionnements à la fois individuels et collectifs ? Quelles formes prennent ces identités fantasmées dans les pratiques artistiques ?

Si nous ne nous aventurerons pas vers la question abyssale des motivations qui président au fantasme d’identité d’un auteur, nous privilégierons les approches stylistiques, études de cas sur une ou plusieurs œuvres, qui s’attachent à élucider les moyens mis en œuvre pour donner corps à ces identités autres, objets de fantasmes, sujets de fascinations.

Axes thématiques

Différents axes d’étude attireront notre attention :

  • la question du masque comme élément constitutif d’une identité à l’instar de Batman/Bruce Wayne, le personnage éponyme de V pour Vendetta, ou encore Rorschach dans le comics Watchmen qui se délite lors de la perte de son masque ;
  • le travestissement, qu’il soit social (L’île des esclaves de Marivaux, Les Bonnes de Jean Genet), initiatique (Consuelo, La Comtesse de Rudolstadt de George Sand, Mrs Doubtfire de Chris Colombus), ou de genre (L’Astrée d’Honoré d’Urfé). Qu’il s’agisse de se travestir soi-même ou un tiers afin de projeter une identité fantasmée, le travestissement sera considéré ici comme le moyen de réaliser les renversements espérés aux niveaux individuel et collectif ;
  • la question du double contaminant : lorsque le personnage se réalise pleinement dans l’identité qu’il s’est imaginée et que celle-ci devient son identité principale (Faux Semblant de David Cronenberg, Psychose d’Alfred Hitchcock, L’Etrange cas du Docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson) ; ou quand l’écrivain, mis en abyme dans la fiction, fantasme des personnages qui vont s’incarner dans l’œuvre (Rêves de Wajdi Mouawad, La Part des ténèbres de Stephen King) ;
  • la stratification de l’identité comme dans Holly Motors deLeos Carrax ou dans À moi seul bien des personnages de John Irving ;
  • l’identité douloureuse à l’image du Ravissement de Lol. V. Stein de Marguerite Duras ;
  • le lien entre autobiographie et autofiction (Le Livre Brisé de Serge Doubrovsky) : deux genres de représentation pointant les différentes modalités de la mise en fiction de soi ;
  • ou encore les pratiques d’écriture issues des nouvelles technologies qui produisent une identité fractionnée médiatisée sur les réseaux sociaux. 

Les interventions pourront procéder de manière inductive ou déductive librement. Ou bien il se pourra agir de fonder son approche scientifique en construisant un cadre transcendantal théorique où la réappropriation a priori du concept - ou des concepts - d'identité fantasmée permettra rapidement d'en venir à l'étude a posteriori d'un corpus de quelque nature qu'il puisse être. Ou bien, au contraire, un travail descriptif et analytique invitera à fonder la réflexion spéculative permettant de s'acheminer vers la redéfinition de l'idée d'identité fantasmée. Enfin, des approches plus originales peuvent être bien évidemment proposées en démonstration. Par exemple, des transferts ou des passerelles entre les champs scientifiques peuvent être opérés pour mettre en relief les manifestations de la problématique. Toutefois, ce sont les interventions faisant la part belle à l'étude des modalités d'expression du concept proposé qui seront favorisées.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions d’une page maximum devront être envisagées pour une communication de 30 minutes et seront à soumettre au comité organisateur (doctorants.laslar@laposte.net)

avant le 31 janvier 2016.

La journée d’étude, organisée par les jeunes chercheurs et chercheuses du LASLAR, aura lieu le 20 avril 2016 à l’Université de Caen.

Comité scientifique / organisateur

  • Cleren Marie, ATER, LASLAR
  • Frazik Hélène, doctorante, LASLAR
  • Héroult Raphaëlle, doctorante, LASLAR
  • Hummel Clément, doctorant, LASLAR
  • Renoult Jonathan, doctorant, LASLAR
  • Roussel Lucie, doctorante, LASLAR
  • Speyer Miriam, doctorante, LASLAR  

Bibliographie indicative

  • Abirached Robert, La crise du personnage dans le théâtre moderne, Paris, France, Gallimard, DL 1994, 1994, 506 pp.
  • Beaulieu Jean-Philippe et Oberhuber Andrea (dirs.), Jeu de masques, Saint-Étienne, France, Publications de l’Université de Saint-Étienne, coll. « L’École du genre. Nouvelles recherches », n˚ 6, 2011, 282 pp.
  • Forestier Georges, Esthétique de l'identité dans le théâtre français (1550-1680), Genève, Droz, 1988.
  • Georges Fanny, « Représentation de soi et identité numérique ; une approche sémiotique et quantitative de l’emprise culturelle du web 2.0 », Réseaux, 2009/2, n°154, pp. 165-193.
  • Laqueur Thomas, Making Sex: Body and Gender from the Greeks to Freud, Cambridge, Harvard University Press, 1990.
  • Lopez Floriane, « La représentation de l’Autre fantasmatique dans Fight Cllub : une métaphore du coprs au cinéma », Corps : méthodes, discours et représentations, Laboratoire Junior, ENS Lyon.
  • Protat Zoé, « Corps, identité, fantasme, le double au cinéma », Ciné-bulles, Vol. 29, n°2, 2011, pp. 48-51.
  • Rimbault Sylvain. « Les identités costumées, politiques de représentation identitaire dans la culture populaire. », Signes, Discours et Sociétés [en ligne], 12. Sens et identités en construction : dynamiques des représentations : 1er volet, 31 janvier 2014. Disponible sur Internet : http://www.revue-signes.info/document.php?id=3342. ISSN 1308-8378.
  • Steinberg Sylvie, La Confusion des sexes. Le Travestissement de la Renaissance à la Révolution, Fayard, 2001.
  • Stoller Robert, Sex and Gender. On the Development of Masculinity and Femininty, London Hogarth, 1968.

Dates

  • dimanche 31 janvier 2016

Mots-clés

  • travestissement, identité, autobiographie, autofiction

Contacts

  • Lucie Roussel Richard
    courriel : doctorants [dot] laslar [at] laposte [dot] net

Source de l'information

  • Lucie Roussel Richard
    courriel : doctorants [dot] laslar [at] laposte [dot] net

Pour citer cette annonce

« Fantasmer l'identité dans les œuvres d'art », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 09 novembre 2015, http://calenda.org/344974