AccueilReprésentations-limites des corps sexuels dans le cinéma et l'audiovisuel contemporains

Représentations-limites des corps sexuels dans le cinéma et l'audiovisuel contemporains

Borderline representations of sexual bodies in contemporary cinema and the audiovisual world

*  *  *

Publié le mardi 10 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque propose une réflexion collective sur les enjeux contemporains de la représentation des corps sexuels au cinéma et dans l’audiovisuel. En prenant en compte la diversité actuelle des types et des usages des images animées, et en mettant en avant des champs de recherche encore relativement peu développés en France (Queer Studies, Porn Studies, etc.), il place au centre de l'attention le processus permanent et conflictuel de redéfinition des frontières (esthétiques, morales, politiques, etc.) de « l’acceptable » en matière de figuration de la sexualité humaine.

Annonce

Argumentaire

A travers la notion de "représentation-limite", ce colloque organisé par l’Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel (IRCAV-EA 185) propose une réflexion collective sur les enjeux esthétique, politique, économique, anthropologique et culturel des figurations de la sexualité humaine qui, aujourd'hui, pour diverses raisons, "posent problème" dans l'espace public.

Pour cela, il rassemble plusieurs orientations de recherche relativement récentes en France dans les domaines du cinéma et de l'audiovisuel, aussi bien en termes d'objets (cinéma contemporain, vidéos Youtube, films pornographiques, etc.) que de disciplines (études visuelles et culturelles, Queer Studies, etc.).

Les interventions traiteront de la perpétuelle redéfinition des "limites" (juridiques, formelles, morales, politiques,  etc.) assignées à la représentation des corps sexuels au cinéma et dans les médias audiovisuels. La réflexion sur cette évolution des frontières de l’"acceptable" sera l’occasion de questionner la construction des normes par rapport auxquelles on juge du caractère problématique ou non d’une représentation.

Une attention particulière est ainsi portée aux enjeux qu’impliquent d’une part les derniers bouleversements technologiques et industriels affectant les dispositifs de production et de circulation des images (numérique, Web 2.0, etc.), et d’autre part les variations des imaginaires collectifs sur des questions liées à la politique des corps sexués (différences d’identités sexuelles, transgenre, pornographie, handicap, violences sexuelles, etc.).

Les questionnements socio-historiques sur les processus de constitution de ces "limites" pourront ainsi se mêler à l'examen, sur le plan esthétique et culturel, des productions audiovisuelles qui les transgressent, des usages qui les questionnent, et des changements que ces productions entraînent (ou non) dans notre environnement quotidien d'images. 

Programme 

Jeudi 26 novembre 

9h : Accueil

9h15 : Ouverture : Laurent Creton (Université Paris 3) 

Session 1 : La représentation des violences sexuelles : enjeux esthétiques et culturels

Modération : Sylvie Lindeperg (Université Paris 1)

  • 9h30 : Michel Bondurand (Université Paris 3) : “De 24 heures chrono à Saw : les années George W. Bush et les politiques sexuelles du torture-porn”
  • 10h : Claudine Le Pallec-Marrand (Université Paris 8) : “ “L’art de la possession ?” La figure fondatrice du viol dans le cinéma de Catherine Breillat”

Pause / poster : Vivien Sica : “Boy Friend I et II de Lionel Soukaz : manifeste pour la liberté sexuelle des mineurs”

Modération : Emmanuelle André (Université Paris 7)

  • 11h : Jeremy Hamers (Université de Liège) : “Au-delà de l’ironie, le faux-documentaire à l’épreuve des violences sexuelles”
  • 11h30 : Tanya Horeck (Anglia Ruskin University) : “Viral Videos and Spectacles of Gendered Violence”

12h : échanges 

Session 2 : Limites d’âges : corps protégés, corps périmés ?

Modération : Sylvie Rollet (Université de Poitiers)

  • 14h : Gwenaëlle Le Gras (Université Bordeaux-Montaigne) : “Vieux pots et nouvelles soupes ? Stars féminines vieillissantes et sexualité dans le cinéma français contemporain : une mise en perspective”
  • 14h30 : Federico Zecca (Université de Udine) : “No Country for Old Men ? Erotization of the Aging Body in Contemporary Pornography”
  • 15h : Céline Gailleurd (Université Paris 8) : “L’intimité adolescente à l’épreuve des nouvelles technologies dans le cinéma d’auteur”

15h30 : Pause

Modération: Guillaume Soulez (Université Paris 3)

  • 16h : Marie Pruvost-Delaspre (Université Paris 3) : “L’ingénue et le vieux pervers : débordements du corps animé dans le Hentai”
  • 16h30 : Adrienne Boutang (Université de Franche-Comté) : “Du passage à l’acte au dérapage, la norme sexuelle en question dans les scènes de “premières fois” adolescentes, au cinéma et dans les séries contemporaines” 

17h30: cocktail apéritif

18h30: Projection/débat : C’est l’homme de Noël Herpe, en présence du réalisateur (auditorium de l’INHA) 

Vendredi 27 novembre 

Session 3 : Pornographies et corps hors-normes en tant que ressources identitaires

Modération : Laurent Jullier (Université de Lorraine)

  • 9h30 : Chloé Delaporte (Université montpellier 3) : “L’analyse de films à l’épreuve du porno pro-am”
  • 10h : Giovanna Maina (Université de Sunderland) : “ Queerstream. Intersections of Bodies, Styles and Practices between Corporate and Indie Pornography”
  • 10h30 : Florian Vörös (EHESS) : “L’effet de la pornographie hétérosexuelle hard sur son public masculin, entre problème public et subjectivation spectatorielle”

Pause / poster : Mathieu Lericq : “Exposer le corps homosexualisé : archéologie performative d’un interdit visuel”

Modération : Raphaëlle Moine (Université Paris 3)

  • 11h30 : Julie Lavigne (Université du Québec à Montréal) : “Autopornographie et lutte pour la reconnaissance d’une diversité érotique”
  • 12h : Marie-Hélène/Sam Bourcier (Université de Lille 3) : “Le post-porn en guerre contre le capitalisme et la fiction de la différence sexuelle”

12h30 : échanges 

14h30 : Conférence : Linda Williams (Université de Berkeley) : “Le sexe, une affaire trop importante pour qu’on la laisse aux pornographes !”

15h45 : Table-ronde : Usages et réception des représentations-limites des corps sexuels

Modération : Antoine Gaudin, Martin Goutte, Barbara Laborde

  • Laurent Garreau (Canopée/CLEMI)
  • Hervé Joseph Lebrun (Festival Chéries/chéris)
  • Michel Reilhac (producteur, artiste transmédia)
  • Sébastien Roffat (enseignant, Université Paris 3) 

17h15 : Cloture : Jean-Pierre Bertin-Maghit (Université Paris 3)  

Organisation

Antoine Gaudin, Martin Goutte, Barbara Laborde

Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel

(IRCAV EA 185 – dir. Jean-Pierre Bertin-Maghit)

Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 

Comité scientifique

  • Vincent Amiel,
  • Emmanuelle André,
  • Laurent Creton,
  • Laurent Jullier,
  • Sylvie Lindeperg,
  • Raphaëlle Moine,
  • Sylvie Rollet,
  • Emmanuel Siety.

Lieux

  • Salle Vasari, Institut National d'Histoire de l'Art - 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • jeudi 26 novembre 2015
  • vendredi 27 novembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • représentations, sexualité, corps, cinéma, audiovisuel

Contacts

  • Martin Goutte
    courriel : martin [dot] goutte [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Antoine Gaudin
    courriel : antoine [dot] gaudin [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Barbara Laborde
    courriel : barbara [dot] laborde [at] univ-paris3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Martin Goutte
    courriel : martin [dot] goutte [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Représentations-limites des corps sexuels dans le cinéma et l'audiovisuel contemporains », Colloque, Calenda, Publié le mardi 10 novembre 2015, http://calenda.org/345230