Accueil« En veux-tu, en voilà » : polysémie, usages et fonctions de « voilà »

« En veux-tu, en voilà » : polysémie, usages et fonctions de « voilà »

"En veux-tu, en voilà": polysemy, uses and functions of "voilà"

*  *  *

Publié le mardi 03 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

La journée d’étude organisée dans la cadre de la thématique « Discours et cognition » (DisCo) du FoReLL (Formes et représentations en linguistique et littérature) se consacre à l'étude d'une unité linguistique en pleine expansion, « voilà » et aux raisons qui ont conduit à son développement. Sa principale caractéristique est son approche résolument pluridisciplinaire et pluriméthodologique. L’idée est de proposer différentes interventions dont l’objet unique est l’unité « voilà » ; chaque exposé traitera d’un aspect de l’unité : voilà et les unités proches dans d’autres langues, voilà comme « mot du discours » (valeur énonciative, répartition dans les genres de discours), rôle de voilà dans la compréhension du langage, prosodie sémantique de voilà, voilà dans les textes littéraires.

Annonce

Objectifs scientifiques

En constatant que voilà est une unité linguistique dont l’usage se répand rapidement en français oral aujourd’hui, la thématique "Discours et Cognition" (DisCo) animée au laboratoire FoReLL (EA 3816, Poitiers) par Gilles Col et Stéphane Bikialo a mis en place il y a trois ans un atelier de travail pluridisciplinaire. Nous cherchons à proposer une explication de cette expansion en mettant en évidence des facteurs de facilitation. Dans cet objectif, nous avons réuni des chercheurs travaillant dans des domaines différents (sémantique, stylistique, pragmatique, diachronie, psychologie) ainsi que sur différentes langues afin de comparer voilà avec des marqueurs équivalents (français, anglais, grec ancien, espagnol, allemand).

Nos premiers travaux nous ont amenés à proposer une description du comportement de l’unité en contexte (sur corpus oral et écrit) et à mettre en évidence des propriétés typiques qui ont été ensuite testées sur des données supplémentaires. Des constructions et des patterns relativement robustes ont émergé des analyses sur corpus. Nous avons constaté que voilà se caractérise par deux comportements discursifs essentiels ([voilà + pause] et [voilà + entités/procès]) et deux groupes de valeurs /statuts associés : valeur de balisage + statut d’interjection ; valeur prédicative + statut de pivot. Nous avons alors proposé une hypothèse fonctionnelle qui repose sur l’activité cognitive de regroupement : voilà servirait à intégrer en les regroupant des informations sur une scène verbale. L’instruction sémantique donnée par voilà consisterait ainsi à convoquer des éléments sur une scène et à évoquer leur regoupement dans un ensemble perceptible. Ces premiers travaux font l’objet d’une publication dans la Revue de Sémantique et de Pragmatique (num. 37, juin 2015), d’un exposé au colloque « Systèmes et stratégies d’affirmation dans l’interaction. Approche descriptive et contrastive » à l’Université de Salerne (Italie) en avril 2015 et d’une communication au colloque ARGAGE « Argumentation et langage » organisé à l’Université de Lausanne (Suisse) en septembre 2015.

La Journée d’Etude que nous organisons s’inscrit dans la continuité de ce travail initial. Sa principale caractéristique est son approche résolument pluri-disciplinaire et pluri-méthodologique. L’idée est de proposer différentes interventions dont l’objet unique est l’unité « voilà ». Chaque exposé traitera d’un aspect de l’unité : voilà et les unités proches dans d’autres langues, voilà comme « mot du discours » (valeur énonciative, répartition dans les genres de discours), rôle de voilà dans la compréhension du langage, prosodie sémantique de voilà, voilà dans les textes littéraires. Les collègues de DisCo constitueront l’essentiel des orateurs : Stéphane Bikialo, Gilles Col, Charlotte Danino, Pierre-Don Giancarli, Catherine Rannoux, Julien Rault, ainsi que Frédéric Lambert (UMR 5263, Bordeaux-Montaigne), et Jean-François Rouet, chercheur en psychologie au laboratoire CeRCA (CNRS, Poitiers) qui participe activement aux travaux sur les aspects psychologiques avec Dominque Knutsen (Colchester University, UK). Des intervenants extérieurs sont également invités. Il s’agit de collègues comme Anne Wolfgruber, de l’Université de Salzbourg (Autriche) qui prend part au travail sur les aspects comparativistes avec C. Danino et P.-D. Giancarli, Juliette Delahaie (STL, Lille) et Inmaculada Solis Garcia (Salerne, Italie) qui traiteront d’une forme équivalente de voilà en espagnol.

Programme

Vendredi 6 novembre 2015

1. Introduction à la Journée, aspects généraux et tentative de définition

  • 9h-9h20 : Gilles Col (Poitiers, Forell/Lattice) : « De l’effet Le Cam à l’argument Ribéry : cartographie générale d’une unité polysémique et polyfonctionnelle ».

2. Aspects diachroniques

  • 9h30-9h50 : Anne Wolfsgruber (Salzburg, Autriche) et Charlotte Danino (Versailles, Forell) : « Voilà en diachronie ».
  • 9h50-10h10 : Marie-Dominique Joffre (Poitiers, Forell) : « A la recherche des origines latines de voilà. Examens de certains emplois de uideri (passif de uidere "voir") ».

10h10-10h30 : discussion

Pause café

3. Voilà et unités proches dans d’autres langues

  • 11h00-11h20 : Pierre-Don Giancarli (Poitiers, Forell) : « Voilà (+/- que) / il y a (+/- que) / ça fait (+/- que) temporels, et leurs équivalents en corse ».
  • 11h20-11h40 : Juiette Delahaie (Lille 3, STL) et Immaculada Solis Garcia (Salerno, Italie) : « Marquer l'accord en français et en espagnol. Voilà et Claro, convergences et divergences »

11h40-12h : discussion

Déjeuner au restaurant « La Petite Ville »

4. Voilà comme « mot du discours »

  • 14h-14h20 : Frédéric Lambert (Bordeaux, ERSàB) : « Voilà en construction absolue a-t-il quelque chose à voir avec voir ? »

5. Contribution de la psychologie à l’étude de voilà

  • 14h30-14h50 : Jean-François Rouet (Poitiers, CerCA), Gilles Col (Poitiers, Forell/Lattice) : « Comment naissent les voilà ? Essai de reconstitution d’un contexte d’usage de voilà ».
  • 14h50-15h10 : Dominique Knutsen (University of Essex, UK) : « Contributions de la psychologie du dialogue à l'étude de voilà »

15h10-15h30 : discussion

Pause café

6. Voilà dans les textes littéraires

  • 15h30-15h50 : Julien Rault (Poitiers, Forell) : « Voilà tout... : un adynaton ? Voyage au bout de la phrase célinienne »
  • 15h50-16h10 : Catherine Rannoux (Poitiers, Forell) : « Quelques exemples de voilà en littérature contemporaine : Mauvignier, Lagarce »
  • 16h10-16h30 : Stéphane Bikialo (Poitiers, Forell) : « 100 ans de voilà » : de Marcel Proust à Bernard Noël »

16h30-17h15 : discussion

17h15-17h30 : conclusion et perspectives

Lieux

  • Université de Poitiers, Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS), Batiment A5, Salle Mélusine - 5, Rue Theodore Lefebvre
    Poitiers, France (86)

Dates

  • vendredi 06 novembre 2015

Mots-clés

  • discours, cognition, langue, interaction, diachronie, contrastivité, stylistique, corpus

Contacts

  • Gilles Col
    courriel : gilles [dot] col [at] univ-poitiers [dot] fr
  • Marie-Christine Mérine
    courriel : mcmerine [at] univ-poitiers [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Gilles Col
    courriel : gilles [dot] col [at] univ-poitiers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « En veux-tu, en voilà » : polysémie, usages et fonctions de « voilà » », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 03 novembre 2015, http://calenda.org/345447