AccueilLe temps du malaise : crise et transition

Le temps du malaise : crise et transition

The age of unease: crisis and transition

Journées doctorales de l'ED Recherches en Psychanalyse et Psychopathologie

Recherches en Psychanalyse et Psychopathologie doctoral study days

*  *  *

Publié le mardi 03 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

La civilisation occidentale fait aujourd’hui état d’un certain nombre de modifications à l’œuvre dans notre champ social : la démarche individuelle est aussi valorisée qu’intrinsèquement liée à l’anonymat, le désir et le manque sont constamment confrontés à un fatras d’objets de jouissance à portée de mains, les logiques de sécurité et d’efficacité cherchent à solutionner et à « gérer » le social dans l’immédiateté et l'urgence. Devant autant d’évolutions et de transformations, il paraît nécessaire d’interroger « ce temps du malaise ».

Annonce

Argumentaire

« Il semble certain que nous ne nous sentons pas bien dans notre civilisation actuelle, mais il est très difficile de juger si, et dans quelle mesure, les hommes des époques antérieures se sont sentis heureux ». Près d’un siècle plus tard, le constat que Freud expose dans Malaise dans la civilisation semble encore et toujours d’actualité.

La civilisation occidentale fait aujourd’hui état d’un certain nombre de modifications à l’œuvre dans notre champ social : la démarche individuelle est aussi valorisée qu’intrinsèquement liée  à  l’anonymat,  le  désir  et  le  manque  sont  constamment  confrontés à un fatras d’objets de jouissance à portée de mains, les logiques de sécurité et d’efficacité cherchent à solutionner et à « gérer » le social dans l’immédiateté  et  l'urgence.  Devant  autant d’évolutions et de transformations, il paraît nécessaire  d’interroger « ce temps du malaise ».

Le lien social, qu’autrefois un certain nombre d’idéaux pouvait soutenir et garantir, paraît aujourd’hui fragilisé par les effets de notre modernité et du même coup se trouver en crise.

Sommes-nous alors face à une mélancolisation de ce lien social au regard des époques antérieures, ou serions-nous au contraire à l'aube d'une transition, d’un passage vers de nouvelles formes de subjectivités et de lien social ?

L’hypothèse de l’inconscient et le jeu des forces d’Eros et de Thanatos peuvent-ils contribuer à éclairer ces questions ? Nos pratiques et nos recherches, avec les outils que nous offre la psychanalyse, et en convoquant l’interdisciplinarité, peuvent-elles nous permettre de saisir quelque chose de ce temps de transition  qui  traverse  notre  culture  contemporaine  et  des  nouvelles perspectives qu’il semble nous promettre ?

Programme

Vendredi 20 novembre

14h : Ouverture des journées par Christian Hoffmann et Laurie Laufer

14h30 : Conférence plénière - Frédéric Gros (sous réserve) -

15h : « Transitions et interdisciplinarité »

Table ronde discutée par François Villa

  • Emmanuel Roger, « L’aspect chronopathique du malaise »
  • Jesús-Mario Serna, « Pour un retour interdisciplinaire : psychanalyse et sciences contemporaines »
  • Kevin Poezevara, « Vers une nouvelle mythopoïétique ? »

16h30 : « Interrogations sur les transitions politiques »

Table ronde discutée par Laurie Laufer

  • Chalva Maminachvili, « La place du père et la pratique religieuse dans la société post-soviétique – Effondrement du l’Union soviétique, perte, privation et coupure de transmission culturelle »
  • Jérémie Clément, « Du discours capitaliste au gouvernement néolibéral : vers un nouveau type de lien social ? »
  • Luiz Paulo Leitão Martins, « Subjectivité et vérité dans une histoire du présent : une lecture du contemporain »
  • Yasmina Cheguettine, « Les succès-damnés de la toxicomanie, les addictions »

Samedi 21 novembre

9h30 : Accueil du public

9h45 : « Le corps et les enjeux actuels de sa prise en charge »

Table ronde discutée par Mi-Kyung Yi

  • Marie-Aline Pichot, « Malaise dans l’accouchement ? La question du lieu comme révélateur d’une crise »
  • Adèle Clément, « Des nouvelles formes de l’hystérie dans le régime discursif contemporain »
  • Nicolas Vallée, « Le genre "non-specific" solution à un "legal no-man’s land" identitaire »

11h : Conférence plénière - Markos Zafiropoulos, « 2015 : Le symptôme et l’esprit du temps - de la clinique du cas à celles des masses » -

11h45 - 14h : Pause déjeuner

14h : « Esthétique du corps en crise »

Table ronde discutée par Stéphane Thibierge

  • Katia Locatelli, « Explorations au cœur du besoin de chirurgie esthétique »
  • Jean-Malo Dubreil, « Quels traitements pour les nouveaux symptômes ? Exemple de l’anorexie mentale »
  • Cristina Cernat, « Malaise de ne pas se sentir à la hauteur d’un idéal esthétique contemporain »

15h30 : « Espaces de crise, espaces de transition »

Table ronde discutée par Cristina Lindenmeyer

  • Natalia Moreira Soares, « Le malaise dans le placement des enfants au Brésil : Etude psychanalytique de la clinique institutionnelle »
  • Giorgia Tiscini, « L’autre-cité : un droit à avoir »
  • Lucia Bley, « Un "chez-soi" à tout prix : l’exigence de réinsertion et ses impasses cliniques »

16h45 : Conclusion des journées par Christian Hoffmann et les doctorant.e.s du comité d’organisation

Comité d’organisation

  • Christian Hoffmann,
  • Cristina Cernat,
  • Jérémie Clément,
  • Soizic Gauthier,
  • Véra Savvaki,
  • Jesus-Mario Serna,
  • Jessica Ozenne,
  • Grégory Voix,
  • Caitlin Ware

Lieux

  • Amphithéatre Alan Turing, bâtiment Sophie Germain - 8 place Aurélie Nemours
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 20 novembre 2015
  • samedi 21 novembre 2015

Mots-clés

  • malaise, crise, transition, psychopathologie

Source de l'information

  • Soizic Gauthier
    courriel : soizm [at] msn [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le temps du malaise : crise et transition », Colloque, Calenda, Publié le mardi 03 novembre 2015, http://calenda.org/345882