AccueilEthnoarchéologie en Nubie et dans les régions périphériques

Ethnoarchéologie en Nubie et dans les régions périphériques

Ethnoarchaeology in Nubia and the peripheral regions

*  *  *

Publié le lundi 16 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

This call for papers aims to update the latest research in ethnoarchaeology in Nubia and in the peripheral regions. We expect articles from designers (ethnoarcheologist, anthropologists, geographers ...) and users (archaeologists). For example, how the study of different technical activities (ceramics, metal, basketry, architecture ...) from current societies contribute to a comparative ethno-archaeological thoughts? Expectations of the archaeologists and specialists of Nubia to ethnoarchaeology are welcome.

Annonce

Argumentaire

En octobre 1991 se tenaient à Antibes (France) les XIIe rencontres internationales d’archéologie et d’histoire consacrées au thème suivant : « Ethnoarchéologie : justifications, problèmes, limites ». Si l’ethnoarchéologie compte des partisans et des opposants, force est de constater que, comme le précisent Louis Chaix et Hassan Sidi Maamar dans les actes de ce colloque (p.281), « le recours à l’analogie fait partie intégrante d’une production scientifique. (…) La fonction de l’analogie est d’inspirer une idée nouvelle et d’enrichir le champ des possibles. En aucun cas il ne s’agit d’accorder à certaines positions le statut de vérité incontestable. » 

Comme l’explique Eric Huysecom (p.91), « pour une meilleure efficacité, l’ethnoarchéologie appliquée nécessite que l’archéologue précise ses besoins de manière à orienter les recherches de l’ethnoarchéologue. Les deux disciplines, ethnoarchéologie et archéologie, doivent par conséquent être menées de front. A ce prix seulement, les régularités mises en évidence auprès des populations actuelles deviendront pertinentes et seront applicables au passé ». 

Des études ethnoarchéologiques très pertinentes ont été menées dans le passé au Soudan, à l’image par exemple de l’analyse des techniques de boucherie comparant les données ethnographiques concernant la découpe actuelle et l’étude archéozoologique d’un contexte funéraire recueillie dans la région de Kerma de 1970 à 1990, une étude réalisée par Louis Chaix et Hassan Sidi Maamar. 

Cet appel à communication a pour objectif de faire le point sur les résultats des dernières recherches menées en ethnoarchéologie en Nubie et dans les régions périphériques. Nous attendons des articles des concepteurs (etnoarchéologues, anthropologues, géographes…) et des utilisateurs (archéologues). Par exemple, en quoi l’étude des différentes activités techniques (céramique, métallurgie, vannerie, architecture…) des sociétés actuelles a-t-elle permis de constituer un répertoire comparatif contribuant aux réflexions ethno-archéologiques ? Les attentes des archéologues spécialistes de la Nubie vis-à-vis de l’ethnoarchéologie sont aussi les bienvenus.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les chercheurs intéressés sont invités à nous faire parvenir un résumé (1 page maximum) présentant leur problématique

avant le 31 mars 2016. 

Les premières versions des articles présélectionnés, qui seront publiés dans un numéro thématique de la revue Dotawo: Journal of Nubian Studies, sont attendues avant le 31 octobre 2016. 

Contact: franckderrien [at] yahoo [dot] fr

Coordination

  • Franck Derrien

Dates

  • jeudi 31 mars 2016

Mots-clés

  • sudan, nubia, ethnoarchaeology, zooarcheology, archaeobotany, sudanese archaeology, ethnography

Contacts

  • Franck Derrien
    courriel : franckderrien [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Franck Derrien
    courriel : franckderrien [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ethnoarchéologie en Nubie et dans les régions périphériques », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 16 novembre 2015, http://calenda.org/345968