AccueilLes guerres culturelles aux États-Unis

Les guerres culturelles aux États-Unis

The culture wars in the United States

*  *  *

Publié le lundi 16 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Près de vingt-cinq ans après la parution de l’ouvrage fondateur de James Davison Hunter Culture Wars: The Struggle to Define America (1991), cette journée d’étude se propose de revisiter le concept de « guerre culturelle » aux Etats-Unis. Cette journée d’étude est donc l’occasion de repenser le concept de guerre culturelle aux Etats-Unis, et l’on s’interrogera sur la persistance de ce phénomène aujourd’hui, tout en prenant en compte son évolution éventuelle et la nécessité d’une redéfinition.

Annonce

Argumentaire

Près de vingt-cinq ans après la parution de l’ouvrage fondateur de James Davison Hunter Culture Wars: The Struggle to Define America (1991), cette journée d’étude se propose de revisiter le concept de « guerre culturelle » aux Etats-Unis. Au cœur du phénomène ayant marqué les années 1980 et 1990 se trouvent les débats, désaccords, et controverses opposant conservateurs et réformateurs sur des sujets de société aussi variés que l’avortement, l’homosexualité, le rôle de l’art, la censure, ou l’enseignement de l’histoire. Bien plus que de simples disputes, ces affrontements, très passionnels et médiatiques, témoignent de la difficulté de la société américaine à s’adapter à des changements sociaux sans précédent. Car c’est bien la délicate question de l’identité américaine qui se trouve au cœur de ces tensions.

Si de nombreux commentateurs considèrent que les attaques du 11 septembre 2001, ou encore l’élection de Barack Obama en 2008, ont mis fin aux guerres culturelles, force est de constater que la société américaine reste clivée sur un certain nombre de sujets. Ainsi, alors que les conservateurs semblent avoir perdu la bataille contre le mariage homosexuel, la décision Burwell vs. Hobby Lobby relance le débat sur l’avortement et la contraception. De même, l’enseignement de l’histoire et le contenu des manuels scolaires soulèvent toujours autant de passions, que ce soit au Texas ou dans le Colorado. Enfin, le débat qui oppose les créationnistes aux partisans de la théorie de l’Evolution semble avoir de beaux jours devant lui.

Cette journée d’étude est donc l’occasion de repenser le concept de guerre culturelle aux Etats-Unis, et l’on s’interrogera sur la persistance de ce phénomène aujourd’hui, tout en prenant en compte son évolution éventuelle et la nécessité d’une redéfinition.

Programme

Vendredi 20 novembre

9h: ouverture de la journée – Welcome and opening remarks

9h30-10h30 – Keynote address

  • Andrew Hartman, Illinois State University, “A War for the Soul of America: A History of the Culture Wars”

10h30: tea / coffee break

11h-12h30 - Culture Wars, Education, Immigration, and Civil Rights

Chair: Isabelle Vagnoux, Aix-Marseille Université

  •   Françoise Coste, Université Toulouse-Jean Jaurès : “The Second Coming of Christ in American Schools: The Reagan Administration and School Prayer”
  •   Isabelle Sinic-Bouhaouala, Lycée Marie Curie, Echirolles : “Toward a New Synthesis of American History? Issues of Immigration, Cultural Diversity and National Identity in the Curriculum Framework for California Public Schools, 1985-1994.”
  •   Anne Stefani, Université Toulouse-Jean Jaurès : “Historiographical Wars: Interpreting and Memorializing the Civil Rights Movement”

12h30-14h30: lunch break

14h30-15h30 - Culture Wars and Identity: The Role of Conservatives

Chair: Andrew Hartman, Illinois State University

  •   Emilie Souyri, Université Nice Sophia Antipolis : “Culture Wars and the Struggle to Define American Femininity”
  •   Sébastien Mort, Université de Lorraine : “‘Dying from Jesse Helms [and Limbaugh]’: the Conservative Establishment and the HIV/AIDS Crisis (1985 – 1994)”

15h30: tea / coffee break

16h-17h : Culture Wars and Identity: The Role of the Supreme Court

Chair: Andrew Hartman, Illinois State University

  •   Anthony Castet, Université de Tours : “Same-Sex Marriage: Origins of Conflict, Principles of Identification & Judicial Atonement in the 21st Century”
  •   James Perosi-Doughty, Université Bordeaux-Montaigne : “Did They Start the Fire? The US Supreme Court and Its Role in American Culture Wars”

Samedi 21 novembre

9h30-10h30 : Climate Wars

Chair: Anne Stefani, Université Toulouse-Jean Jaurès

  •   Julie Celnik, Université Versailles-Saint-Quentin : « Panser les plaies pour éviter de penser les maux : l’opposition entre environnementalistes et écologistes aux Etats-Unis »
  •   Jean-Daniel Collomb, Université Jean Moulin (Lyon 3) : “Is There a Climate War in the United States? Reassessing the Culture War Concept through the Lens of the Political Controversy over Climate Change”

10h30: tea / coffee break

11h-12h : Culture Wars, Literature and Arts

Chair: Anne Stefani, Université Toulouse-Jean Jaurès

  •   Margot Lauwers, Université Perpignan-Via Domitia : “Be Prepared! The Cultural War on Weapons”
  •   Claudie Servian, Université Stendhal-Grenoble III : “Choreographic Cultural wars in the USA in the 20th Century: Between Tradition, Modernity and the Exploitation of Transversal Practices”

12h: lunch

Comité scientifique et d'organisation

  • Mme Nathalie Massip, Maître de conférences, Université Nice Sophia Antipolis (laboratoire LIRCES)

Lieux

  • Salle de Conférences de Bibliothèque Universitaire Henri Bosco, Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines, campus Carllone - 98 boulevard Edouard Herriot
    Nice, France (06)

Dates

  • vendredi 20 novembre 2015
  • samedi 21 novembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • culture war, immigration, civil rights, climate war

Contacts

  • Nathalie Massip
    courriel : nmassip [at] unice [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Solen Cozic
    courriel : solen [dot] cozic [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les guerres culturelles aux États-Unis », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 16 novembre 2015, http://calenda.org/346342