AccueilCroisades privées et problèmes publics

Croisades privées et problèmes publics

Private crusades and public problems

L'héritage sociologique de Joseph Gusfield

The sociological heritage of Joseph Gusfield

*  *  *

Publié le mardi 17 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Joseph Gusfield développe une lecture originale des problèmes publics, attentive à la production de sens autant qu’aux rapports de force qui l’accompagnent. Ce colloque, initié peu après la nouvelle de son décès, vise à en débattre de manière collective. Il doit amener à expliciter des usages contrastés de ses écrits, en sociologie de l’action publique, comme en anthropologie des sciences ou en sociologie de l’État. Il doit aussi permettre de revenir sur des pistes de recherche encore méconnues en France, en lien avec des écrits encore non traduits de Gusfield.

Annonce

L'inscription au colloque est obligatoire. Le formulaire ci-joint doit être retourné rempli et signé à l'adresse des organisateurs (colloque.gusfield2015@gmail.com) avant jeudi soir.

Programme

Lundi 23 novembre (salle Raymond Aron) 

9h : Accueil des participants

9h30 : Introduction : Dominique Méda, Professeure de sociologie à l’Université Paris-Dauphine, Directrice de l’Institut de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Sociales (UMR 7170)

9h45 : Présentation du colloque : Stève Bernardin, Post-doctorant au Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés, UMR CNRS 8134, « “Gusfield…? Ah oui, je le fais lire à mes licences !” Retour sur l’œuvre d’un sociologue paradoxalement sur-exploité et sous-estimé en France » 

10h : Session 1 Des campagnes médiatiques aux croisades symboliques : l’enjeu de la "publicisation"

 Discutant : Emmanuel Henry, Professeur de sociologie, Université Paris Dauphine, IRISSO
  • Ivan Chupin, Maître de conférences, Université de Versailles Saint-Quentin, PRINTEMPS et Nicolas Hubé, Maître de conférences, Université Paris I, CESSP, « “Vous ne serez plus jamais seul sur la route”. La construction de l’information routière comme problème public par l’ORTF (1952-1970) »
  • Christophe Traïni, Professeur de science politique, IEP d’Aix-en-Provence, CHERPA, « Les registres émotionnels des croisades morales. Indignation et histoire sociale des protecteurs des animaux »
  • Marc-Olivier Déplaude, Chargé de recherche à l’INRA, UR RiTIME, et Tania Navarro, Post-doctorante à l’INRA, UR RiTME, « Militer sans en avoir l’air? Le mouvement pro-allaitement en France »
  • Lilian Mathieu, Centre Max Weber, CNRS, ENS de Lyon, « Croisade morale et politique de statut : quelques hypothèses à propos du mouvement abolitionniste »
Débat - Modérateur : Brice Laurent, Centre de Sociologie de l’Innovation, Mines ParisTech 

12h30 : Pause déjeuner 

14h : Session 2 Savoirs, crédibilités et légitimations : aux sources du travail de "problématisation"

Discutante : Brigitte Gaïti, Professeure de science politique, Université Paris I, Centre Européen de Sociologie et de Science Politique

  • Olivier Hoibian, Université Paul Sabatier Toulouse III, Laboratoire PRISSMH-SOI, et Jacques Defrance, Université Paris Ouest Nanterre, Centre d’Etudes sur le Sport et le Mouvement, « Mobiliser contre l’immobilité physique »
  • Marianne Woollven, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand 2, Laboratoire Activité, Connaissance, Transmission, Education, « La dyslexie, un problème pas si dramatique. Quels chiffres et pour quoi faire ? »
  • Federico Tarragoni, Maître de conférences en sociologie à l’Université Paris 7-Denis Diderot, Laboratoire du Changement Social et Politique, « La constitution d’un public à partir d’un trouble éco-religieux : la “controverse des sources” dans un village andin du Venezuela »
  • François Dedieu, Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations, INRA, Jean-Noël Jouzel, Centre de Sociologie des Organisations, CNRS, Sciences-Po, et Giovanni Prete, Université Paris 13, IRIS, « De la résistance des fictions institutionnelles. L’ “alerte EPI” et sa domestication par les acteurs en charge de la protection des travailleurs agricoles exposés aux pesticides »

Débat - Modérateur : Benjamin Lemoine, Chargé de recherche au CNRS, IRISSO, Université Paris Dauphine 

16h : Session 3 Entre Etats et marchés : la question de la « mise en institution » des problèmes économiques et sociaux 

Discutant : Michel Offerlé, Professeur émérite de science politique, Ecole Normale Supérieure de Paris-Ulm

  • lément Barbier, Doctorant en science politique et études urbaines internationales, Université Paris 8 et HafenCity Universität Hamburg, CSU-CRESPPA, « Faire du problème des “quartiers” un enjeu d’“attractivité métropolitaine”. Les luttes pour la “propriété” d’un problème public à Lille et Hambourg »
  • Nicolas Larchet, Doctorant à l’EHESS, Cultures et Sociétés Urbaines, « Que faire d’un classique “inclassable” ? Symbolic Crusade et le mouvement de réforme alimentaire américain »
  • Jean-Pierre Le Bourhis, Centre Universitaire de Recherches sur l’Action Publique et le Politique-Epistémologie et Sciences Sociales, CNRS, Université de Picardie, Benjamin Ferron, Université Paris 12, Centre d’Etude des Discours, Images, Textes, Ecrits, Communications, Renaud Hourcade, CURAPP-ESS, CNRS, Université de Picardie, « Structures sociales et construction d’un problème public de la “qualité de l’air intérieur” (1990-2010) »
  • Luc Juillet, Université d’Ottawa et Eric Phélippeau, Université Paris Ouest, Institut des Sciences sociales du Politique, « La probité des élites politiques au Canada et en France : dénégation, reconnaissance discrète et cogestion à risque d’un problème public »

Débat - Modérateur : Vincent Gayon, Maître de conférences, Université Paris Dauphine, IRISSO 

Mardi 24 novembre (salle A 709) 

9h30 : Session 4 Des « propriétaires » aux « professionnels » des problèmes publics : apports et limites d’une hypothèse de travail

Discutante : Muriel Surdez, Professeure associée en sociologie à l’Université de Fribourg

  • Stanislas Morel, Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université de Saint-Etienne, « Des problèmes sociaux en “copropriété” ? Les effets de l’ “injonction partenariale” sur l’interprétation et le traitement de l’échec scolaire »
  • Philippe Zittoun, Chercheur HDR au LET-ENTPE, Université de Lyon, « Les politiques publiques aux prises avec leurs propriétaires »
  • Henri Bergeron, Centre de Sociologie des Organisations, Sciences Po, CNRS, et Nicolas Fortané, RiTME, INRA, « La transformation des problèmes publics au prisme des rapports Etats/profession. Le cas de la lutte contre les drogues et la toxicomanie »

Débat - Modératrice : Lucie Bonnet, Centre Georg Simmel, EHESS-CNRS 

12h30 : Pause déjeuner 

14h : Session 5 Segmentation, fragmentation et occultation : les frontières entre public et privé revisitées

Discutant : Claude Gilbert, Directeur de recherche émérite au CNRS, PACTE, SciencesPo Grenoble

  • Américo Mariani, Docteur en sociologie, Université Toulouse 2, LISST-CERS UMR 5193, « Douleurs privées et problème public. Ressources et contraintes de la position de victime dans les arènes publiques »
  • Aurélien Féron, Doctorant à l’EHESS, CERMES3, « Récalcitrance par fragmentation : les multiples problèmes publics liés aux PCB (polychlorobiphényles), en France, à la fin des années 1980 »
  • Jocelyne Arquembourg, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, EA 1484 Communication, Information, Médias, Estera Badau, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, CIM et Nicolas Fortané, RiTME, INRA, « L’antibiorésistance entre publicisation et privatisation : la carrière d’un problème “segmenté” »

Débat - Modératrice : Marie Ghis Malfilatre, ATER à Sciences Po Grenoble, doctorante à l’EHESS, CEMS/IMM 

16h : Session 6 Au plus près de l’expérience des problèmes publics : engagements, enquêtes et expérimentations

Discutant : Louis Quéré, Directeur de recherche au CNRS, Centre d’Etude des Mouvements Sociaux, EHESS

  • Jean-Stéphane Borja, Chercheur associé au LAMES, AMU-CNRS, UMR 7305, « De l’émergence de problème public. Une culture du trouble »
  • Sylvie Morel, Docteure en sociologie, CENS FRE 3706, Université de Nantes, « La construction médicale d’un problème de santé publique : l’inégalité géographique dans l’accès aux soins d’urgence en France »
  • Christophe Broqua, Unité Mixte Internationale TransVIHMI, « L’homosexualité au Sénégal ou la construction d’un problème public international »

Débat - Modérateur : Edouard Gardella, Post-doctorant à LUCL-CriDis 

17h15 : Conclusion : Erik Neveu, Professeur de science politique à Sciences Po Rennes, Centre de Recherches sur l’Action Politique en Europe (CRAPE, UMR 6051) 

Comité d’organisation 

  • Stève Bernardin (LATTS, CNRS, Paris)
  • Lucie Bonnet (CGS, EHESS, Paris)
  • Edouard Gardella (CRIDIS, UCL, Louvain)
  • Vincent Gayon (IRISSO, Dauphine, Paris)
  • Marie Ghis Malfilatre (CEMS, EHESS, Paris)
  • Brice Laurent (CSI, Ecole des Mines, Paris)
  • Benjamin Lemoine (IRISSO, Dauphine, Paris) 

Comité scientifique

  • Howard Becker
  • Daniel Cefaï (CEMS, EHESS, Paris)
  • Brigitte Gaïti (CESSP, Sorbonne, Paris)
  • Claude Gilbert (PACTE, IEP, Grenoble)
  • Emmanuel Henry (IRISSO, Dauphine, Paris)
  • Pierre Lascoumes (CEE, IEP, Paris)
  • Lilian Mathieu (CMW, ENS, Lyon)
  • Erik Neveu (CRAPE, IEP, Rennes)
  • Michel Offerlé (CMH, ENS, Paris)
  • Louis Quéré (CEMS, EHESS, Paris)

Lieux

  • Université Paris–Dauphine, salle Raymond Aron | salle A 709 - Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
    Paris, France (75016)

Dates

  • lundi 23 novembre 2015
  • mardi 24 novembre 2015

Mots-clés

  • Gusfield, problème public, savoir, légitimité, problématisation, État, marché, action publique

Contacts

  • comité d'organisation
    courriel : colloque [dot] frontieresduprive [at] laposte [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • Lucie Bonnet
    courriel : lucie [dot] bonnet [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Croisades privées et problèmes publics », Colloque, Calenda, Publié le mardi 17 novembre 2015, http://calenda.org/346945