AccueilAmérique latine globale

Amérique latine globale

América latina global

Global Latin-America

Atelier d'histoire globale, connectée et internationale

Taller de historia global, conectada e internacional

*  *  *

Publié le mardi 24 novembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque se propose d'explorer l’histoire de l'Amérique latine aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles à travers trois domaines : l'histoire mondiale, l'histoire connectée et l'histoire des relations internationales. La présentation des travaux en cours et la discussion entre les participants autour des convergences et des divergences dans ces trois approches sont les principales activités de l'événement.

Annonce

Argumentaire

Le regard global du passé n’est pas un patrimoine caractéristique des paradigmes historiques qui ont surgit dans les années 1990. Pour juger le caractère novateur des notions comme ‘réseau’, ‘connexion’, ‘circulation’, ‘global’ ou ‘mondial’, il convient de rappeler que le souci de créer des outils et des cadres heuristiques pour étudier des conjonctures et des procès de portée mondiale est déjà présent dans les œuvres classiques de l’histoire du capitalisme et des empires ibériques.

Néanmoins, la circonspection vis-à-vis des « nouvelles approches » ou des « nouvelles études » n’obscurcit pas un fait évident : d'autres pratiques de recherche et d’écriture de l'histoire contribuent à explorer de nouvelles sources, à esquisser de thématiques de travail qui n’avaient pas été abordées jusqu’au présent et à revisiter des interprétations bien établies dans la recherche et l’enseignement universitaires. L'histoire globale et l'histoire connectée offrent des points de vue méthodologiques stimulants pour placer dans la durée les contacts, les convergences et les différences qui surgissent et disparaissent à l’échelle planétaire entre les individus, les groupes et les communautés. La pertinence de la démarche est difficile de mettre en cause.

Penser l'histoire latino-américaine à la lumière des développements historiographiques récents est un défi nécessaire. Pour les Latino-américanistes, il est clair qu’une historiographie fondée sur des sources, des chronologies et des catégories nationales rend difficile d’aborder certaines thématiques et d'étudier l'histoire de cette partie du monde en lien avec d’autres. L'absence de regards qui dépassent les frontières nationales, voire celles des continentes, a provoqué de malentendus et de fausses déclarations qui isolent les Latino-américains des phénomènes dont ils font partie. Dans cette mesure, prôner une lecture globale de l'Amérique latine n’est pas le résultat d’un caprice ou de la nécessité d’affirmer une légitimation disciplinaire. L’Amérique latine est-elle un objet d’histoire globale et connectée ? Dans quelle mesure ces paradigmes confirment-ils ou réfutent-ils les catégories et les périodisations de l'histoire latino-américaine? Quels défis conceptuels et méthodologiques impose l’Amérique latine à ces deux domaines ? Toutes les thématiques peuvent-elles être abordées à partir d'une approche globale ou connecté?

S’il y a un accord explicite pour placer l'histoire de l'Amérique latine dans un contexte global, on ne peut pas oublier que nombre de questions de l'histoire globale et connectée sont déjà présentes dans l'historiographie latino-américaine. La circulation des métaux précieux, le commerce d’esclaves et les identités culturelles et politiques ont été reliés à des structures de dimension mondiale par des travaux qui ont étudié le fonctionnement économique et politique des empires espagnols et portugais aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles (Le Portugal, le Brésil et l'Atlantique au XVIIème siècle, de F. Mauro, Transiciones hacia el sistema colonial andino de C. Sempat Assadourian et Modernidad e independencias, de F. X. Guerra, entre autres). De même, les mouvements migratoires, l'articulation des pays latino-américains à l'économie mondiale du XIXe siècle, l'intégration dans les organismes multilatéraux au XXe siècle et la création de communautés transnationales à l’intérieur et à l'extérieur de l’Amérique latine ont été abordés par une historiographie internationale désireuse d'explorer de nouveaux problèmes (The British in the Americas, d’Antonhy McFarlane, México y el Mundo, de Josefina Zoraida Vázquez, A república e sua política exterior, de Clodoaldo Bueno, entre autres).

Plateforme d’exposition de travaux en cours et espace d’échanges entre enseignants, chercheurs et étudiants, ce colloque vise à promouvoir un dialogue nécessaire entre générations et approches  en partant du fait que l'histoire latino-américaine dépasse largement l’aire territorial du sous-continent.

En effet, nombre de problèmes et de défis méthodologiques signalés par ceux qui s’occupent de construire les bases d’une histoire globale et connectée de l’Amérique latine avaient déjà été signalés par les historiens des thèmes internationaux: traitement de l’évènement comme condition pour comprendre certains processus, besoin d’un jeu d’échelles, l'accès aux sources de financement pour entreprendre de longues séjours dans des archives étrangères, difficultés liées à la gestion d'autres langues ou tout simplement l'absence d'un environnement institutionnel propice à proposer un travail au-delà du cadre national. L'une des réflexions que ce colloque vise à promouvoir auprès des participants tourne autour de la complémentarité, la convergence et les dilemmes qu’il y a entre l'histoire internationale latino-américaine et les approches globales. Si l'histoire internationale de l'Amérique latine est encore en construction, comment les nouveaux paradigmes peuvent-ils contribuer à son développement? Quels liens y a-t-il entre les notions "mondial", "international" et "global" dans la recherche et l'écriture de l'histoire latino-américaine? L'histoire internationale peut-elle éclairer le cours de l'histoire globale et connectée?

Axes thématiques

  1. Sources et historiographie internationale, globale et connectée.
  2. Identités politiques et culturelles latino-américaines dans le monde.
  3. Evénements, conjonctures et processus en perspective globale.
  4. Circulation des techniques, de biens et d’acteurs.
  5. Questions hémisphériques, transnationales et transcontinentales.
  6. Communautés transnationales à l’intérieur et à l'extérieur de l’Amérique latine.
  7. Études de la guerre et de perception internationale.
  8. Etudes culturelles et artistiques.

Modalités de soumission

Ne devant pas dépasser 500 mots, les propositions peuvent être rédigées en espagnol, français, anglais, portugais ou allemand. Elles doivent comprendre

  • des références au corpus documentaire traité,
  • au moins quatre références à la littérature étudiée
  • un CV l'auteur.

Les propositions sont à envoyer avant le 30 décembre 2015

à l’adresse électronique americalatinaglobal2016@gmail.com

Calendrier

  • Appel à communications : Mardi 10 Novembre 2015.
  • Réception des propositions: 10 Novembre - 30 Décembre 2015.
  • Communication des propositions sélectionnées: 15 Janvier 2016.
  • Date limite de soumission des communications: mercredi 16 Mars 2016.

Lieu

Université de Paris 3 Sorbonne-nouvelle, Paris.

Contact

Daniel Emilio Rojas

Courriel: danielrojascastro@gmail.com

Comité scientifique

  • Stéphane Boisard, Université de Toulouse Jean Jaurès. 
  • Mathew Brown, Université de Bristol
  • Olivier Compagnon, Université de Paris 3.
  • Javier Fernández Sebastián, Université du Pays-Basque.
  • Michael Goebel, Université libre de Berlin.
  • Annick Lempérière, Université de Paris 1.
  • Hugo Fazio Vengoa, Université des Andes (Bogotá).
  • João Paulo Pimenta Garrido, Université de São Paulo.
  • Horst Pietschmann, Université de Cologne.

Dates

  • mercredi 30 décembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • relations internationales, histoire globale, histoire connecté, mondial, hémisphérique, réseau, connexions, circulation, migration, immigration, transfrontalier, guerre, invasion, crise, diplomatie

Contacts

  • Daniel Emilio Rojas
    courriel : danielrojascastro [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Daniel Emilio Rojas
    courriel : danielrojascastro [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Amérique latine globale », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 24 novembre 2015, http://calenda.org/347641