AccueilMémoires et patrimonialisations des migrations (2015-2016)

Mémoires et patrimonialisations des migrations (2015-2016)

The memory and heritage of migrations (2015-2016)

*  *  *

Publié le mardi 24 novembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Depuis 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » a engagé une réflexion sur les mécanismes qui visent à transformer les mémoires singulières des migrations en mémoires collectives et en une forme de patrimoine. L'année 2015/2016 permettra d'approfondir deux aspects abordés les années précédentes : la question des générations et celle des mobilisations culturelles et patrimoniales. L’approche générationnelle constitue une zone d’ombre des études migratoires et, sur les questions « mémorielles », la thèse du « retour » générationnel – « Ce que le fils veut oublier, le petit-fils souhaite se le remémorer » – de l’historien nord-américain Lee Marcus Hansen (1938) est souvent reprise sans être discutée. Nous proposons de réfléchir aux formes de liens au(x) passé(s) migratoires dans une perspective générationnelle d’un double point de vue : celui à la fois diachronique des liens intergénérationnels, et celui synchronique des liens intra-générationnels.

Annonce

Argumentaire

Depuis 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » a engagé une réflexion sur les mécanismes qui visent à transformer les mémoires singulières des migrations en mémoires collectives et en une forme de patrimoine.  L'année 2015/2016 permettra d'approfondir deux aspects abordés les années précédentes : la question des générations et celle des mobilisations culturelles et patrimoniales.

L’approche générationnelle constitue une zone d’ombre des études migratoires et, sur les questions « mémorielles », la thèse du « retour » générationnel – « Ce que le fils veut oublier, le petit-fils souhaite se le remémorer » – de l’historien nord américain Lee Marcus Hansen (1938) est souvent reprise sans être discutée. Nous proposons de réfléchir aux formes de liens au(x) passé(s) migratoires dans une perspective générationnelle d’un double point de vue : celui à la fois diachronique des liens intergénérationnels, et celui synchronique des liens intra-générationnels. Observe-t-on différents types de réappropriation d’un héritage culturel, de rapport au passé familial en fonction des générations de « descendants » de migrants ?  Quel impact le sentiment d’appartenance à une génération peut-il avoir sur la volonté de mise en « mémoire collective » dans l’espace public ?

Cette question sera abordée plus spécifiquement sous l’angle des mobilisations artistiques et, plus largement des mobilisations culturelles et patrimoniales. Quelles sont aujourd’hui les traces matérielles, conservées mais aussi les traces immatérielles, notamment les commémorations et les pratiques culturelles ? Comment les récits sur l’expérience migratoire passée deviennent témoignages, archives et objets d’exposition ? Quelles formes de patrimonialisation peut-on observer, dans la mesure où la patrimonialisation ne peut être uniquement envisagée comme la qualification des seuls services patrimoniaux de l’État, mais doit être considérée comme le fait d’acteurs divers, via les collectivités territoriales, les associations ou différents collectifs informels ?

Programme

26 novembre 2015 

Introduction : Retours sur le temps présent

Introduction générale (13h-15h)

  • Nacira Guénif-Souilamas (15h-17h) (Université Paris-Nord 13) : « Mémoires vivantes : exister et agir en temps de peur et de guerre »

17 décembre 2015

Territoires et patimonialisations des migrations

  • Marina Chauliac (Drac Rhônes-Alpes et IIAC/CEM) et Nancy Venel (Université Lyon II et Triangle) : « A Villeurbanne, la prise en compte paradoxale des mémoires des migrations: du projet politique au projet culturel »
  • Anne Monjaret (IIAC/LAHIC) : « Une statue et un arbre, en hommage  aux italiennes de Nogent-sur-Marne ou l’échec d’une expérience mémorielle et patrimoniale »

21 janvier 2016

Territoires et patimonialisations des migrations (2)

  • Raed Bader (Université de Birzeit, Territoires palestiniens) : « L'impact des réfugiés sur la toponymie de la ville en Palestine: mémoire et patrimoine »
  • Guilia Fabbiano (IDEMEC) : « L'espace du retour : poétique et politique de l'appartenance franco-algérienne »

18 février 2016

Commémorations en exils

  • Dzovinar Kévonian (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, ISP) : « Commémorations du génocide des Arméniens et dynamiques générationnelles »
  • Remi Korman (CRH, EHESS) : "La patrimonialisation du génocide des Tutsis en France. Quel rôle de la diaspora rwandaise?"
  • Giacomo Montovan (CRH et CEIAS), « Ils ne peuvent même pas tenter de raconter la vérité… ils ont tellement peur ». La difficile inscription dans un discours public des mémoires des rescapés de la guerre civile sri-lankaise

17 mars 2016

Mémoires et générations

  • Camille Schmoll (Université Paris Diderot) : «  Approche comparée de la question des générations et de la mémoire en contexte migratoire », à partir de l’ouvrage : Gender, Generations and the Family in International Migration, A. Kraler, E. Kofman, M. Kohli et C. Scmoll eds (2011) (titre provisoire)
  • Milena Kartowski-Aïach (Université Paris 10) : « De la génération du silence à celle du cri. La voix des grands parents dans les créations artistiques des jeunes mizrahim israeliens. (titre provisoire)

19 mai 2016

Mémoires et générations dans l’espace familial

  • David Lepoutre (Université Paris-Ouest) : « Les jeunes issus de l’immigration et le rapport au passé familial »
  • Chantal Crenn  (Université Bordeaux 3): « Les résistances à la valorisation des mémoires migratoires en pays viticole bordelais : entre droit à l'indifférence et blanchité, de nouveaux "prophètes patrimoniaux" »

16 juin 2016

  • Conclusions
  • présentation de travaux d’étudiants
  • conclusion générale

Renseignements : Évelyne Ribert, IIAC-CEM, par courriel : ribert@ehess.fr ou tél. : 01 40 82 75 42.

Site web : http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/726/

Organisation

  • Michèle Baussant, chargée de recherche au CNRS, Centre de recherche français de Jérusalem, Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative
  • Marina Chauliac, anthropologue au ministère de la Culture, DRAC Rhône-Alpes et chercheure associée au IIAC/CEM
  • Irène Dos Santos, chercheure associée au IIAC/CEM et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia ( Lisbonne)
  • Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS ( IIAC-CEM )
  • Nancy Venel, maître de conférences à l'Université Lumière (Lyon-II), Laboratoire Triangle

Lieux

  • EHESS - 105 bd Raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • jeudi 26 novembre 2015
  • jeudi 17 décembre 2015
  • jeudi 21 janvier 2016
  • jeudi 18 février 2016
  • jeudi 17 mars 2016
  • jeudi 19 mai 2016
  • jeudi 16 juin 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • diaspora, mémoire, migration, transnationales

Contacts

  • Evelyne Ribert
    courriel : ribert [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Evelyne Ribert
    courriel : ribert [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoires et patrimonialisations des migrations (2015-2016) », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 24 novembre 2015, http://calenda.org/348587