AccueilRemettre en jeu le passé

Remettre en jeu le passé

Challenging the past

Métamorphoses du corpus des registres de la Comédie-Française (1680-1793) / (2013-2016)

Metamorphoses of the corpus of registers at the Comédie-Française (1680-1793) / (2013-2016)

*  *  *

Publié le mardi 01 décembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Notre manifestation se propose d’aborder tous les domaines d’application du programme RCF, projet reposant avant tout sur la notion de « corpus ». Le premier jour sera consacré à ses prolongements dans le domaine de la pratique artistique autour d’une expérience / réflexion sur le « répertoire », entendu au sens de corpus théâtral. Le deuxième jour permettra d’aborder les résultats du projet dans le domaine de la pratique scientifique, nécessairement remise en question par la transformation d’un corpus papier en un corpus numérique, mais aussi et surtout en une base de données et des outils de recherche adaptés. Le troisième jour proposera non seulement une réflexion méthodologique et critique sur cette notion de corpus, modifié dans le contexte des humanités numériques, mais aussi une expérimentation pratique et concrète de manipulation de ce corpus par des informaticiens.

Annonce

Argumentaire

Le programme des Registres de la Comédie-Française propose la mise en valeur d’un corpus d’archives manuscrites quasiment inaccessible et invisible jusqu’à aujourd’hui, à la fois par les artistes (comédiens, metteurs en scène), les chercheurs, les professionnels de la documentation et les informaticiens. Par le biais de notre espace d’accueil virtuel - le site web : http://cfregisters.org/fr/ -, les potentialités de ces manuscrits précieux pourront être explorées sur le plan quantitatif (via la base de données relationnelle et ses outils de recherche) aussi bien que dans une perspective encyclopédique et pédagogique. Inscrit dans une démarche intellectuelle et méthodologique œuvrant pour une culture ouverte et accessible, transparente et rigoureuse, l’équipe du programme RCF cherche non seulement à rejoindre des destinataires choisis, elle espère également toucher une plus large communauté d’internautes : curieux, amateurs, spectateurs, professeurs, élèves ou chercheurs inattendus dans notre domaine, qui à leur tour, s’approprieront le site pour en disséminer les contenus et les résultats sur la toile à travers leurs réflexions, liens et relais. Le colloque que nous proposons s’inscrit pleinement dans cet esprit d’ouverture, de partage et d’expérimentations.

Notre manifestation se propose d’aborder tous les domaines d’application du programme RCF, projet reposant avant tout sur la notion de « corpus ». Le premier jour sera consacré à ses prolongements dans le domaine de la pratique artistique autour d’une expérience/réflexion sur le « répertoire », entendu au sens de corpus théâtral. Le deuxième jour permettra d’aborder les résultats du projet dans le domaine de la pratique scientifique, nécessairement remise en question par la transformation d’un corpus papier en un corpus numérique, mais aussi et surtout en une base de données et des outils de recherche adaptés. Le troisième jour proposera non seulement une réflexion méthodologique et critique sur cette notion de corpus, modifié dans le contexte des humanités numériques, mais aussi une expérimentation pratique et concrète de manipulation de ce corpus par des informaticiens.

Ouverte sur les nombreuses potentialités offertes par le programme RCF et attentive aux différents acteurs et destinataires qu’invente ce type de projet, cet événement se pense avant tout comme un espace de rencontres et d’expériences transdisciplinaires et interprofessionnelles. Aussi sera-t-il à l’image d’un tournant académique et culturel ancré dans le dialogue et l’expérimentation. 

Programme

Jour I 14.12.15.

Théâtre du Vieux-Colombier
21 rue du Vieux-Colombier, Paris 6e

Entrée libre sur réservation : mardi-samedi 11h30-13h30 et 14h30-18h aux guichets ou par téléphone au 01 44 58 15 15

EXPERIENCES ARTISTIQUES :  Une journée particulière : 14 décembre 1723, 1740, 1765, 1774, 1788

Le répertoire vivant du XVIIIe siècle à la Comédie-Française

Responsable : Christian Biet (Université Paris Ouest-Nanterre)

Cette journée d’ouverture sera dédiée à une série de lectures de 5 séances théâtrales du XVIIIe siècle et à des discussions/débats sur la manière dont, aujourd’hui, les metteurs en scène peuvent s’emparer du théâtre passé.

5 soirées (14 décembre 1723, 1740, 1765, 1774 et 1788), 10 pièces de 10 auteurs (Voltaire, Collé, Regnard, Sedaine, Boursault, Hauteroche, mais aussi Rochon de Chabannes, Vigée, Boissy, Saint-Foix) seront présentées, résumées et interprétées par des acteurs. Durant les tables-rondes, les artistes s’interrogeront autour de deux axes : Qu’est-ce que le répertoire ? Que faire, aujourd’hui, du répertoire ?

Avec la participation de metteurs en scène (Brigitte Jaques-Wacjman, Jean-François Sivadier, Éric Ruf, David Lescot), dramaturges (François Regnault), comédiens (Nicolas Bouchaud, Gilles David, sociétaire de la Comédie-Française), anciens élèves du CNSAD et du TNS, étudiants de théâtre de l’Université de Paris Ouest-Nanterre.

Programme de la journée  

14h : Introduction sur le projet RCF et le colloque des 14, 15 et 16 décembre

14h15 : séance du 14 décembre 1765, étudiants de Nanterre (Théâtre) et du Cours Florent (sous la responsabilité d’Estelle Bonnier Bel Hadj)

  • Le Philosophe sans le savoir, Jean-Michel Sedaine
  • Les Folies amoureuses, Jean-François Regnard 

15h45 : séance du 14 décembre 1774, étudiants de Nanterre (Théâtre, sous la responsabilité de Marie Roth et Laura Elias)

  • Les Amants généreux, Marc-Antoine-Jacques Rochon de Chabannes
  • La Partie de chasse de Henri IV, Charles Collé

16h45 : Discussion/débat avec Brigitte Jaques-Wacjman et François Regnault : Qu’est-ce que le répertoire ? Que faire, aujourd’hui, du répertoire ?

17h30 : séance du 14 décembre 1788, étudiants de Nanterre (Dramaturgie/mise en scène, sous la responsabilité de Matthieu Dandreau, Eugen Jebeleanu, et Katia Ponomareva)

  • Sémiramis, François-Marie Arouet, dit Voltaire
  • L’Entrevue, Louis-Jean-Baptiste-Étienne Vigée

18h30 pause

19h : Discussion/débat avec Jean-François Sivadier et Nicolas Bouchaud : Qu’est-ce que le répertoire ? Que faire, aujourd’hui, du répertoire ?

20h : séance du 14 décembre 1740, Le quintett express (CNSAD/TNS) avec Julie Bertin, Clara Hédouin, Jade Herbulot, Romaric Seguin, Sacha Todorov

  • Les Dehors trompeurs ou l'Homme du jour, Louis de Boissy
  • L’Oracle Germain-François Poullain deSaint-Foix 

21h : séance du 14 décembre 1723, Gilles David, sociétaire de la Comédie-Française

responsabilité de la mise en place, Christian Biet (Université Paris Ouest Nanterre)

  • Le Mercure galant ou la Comédie sans titre, La Pièce sans titre (titre alternatif), Edme Boursault
  • Le Souper mal apprêté, Noël Lebreton, sieur de Hauteroche

22h : Conclusion et Discussion/débat avec Éric Ruf, Gilles David, David Lescot et les acteurs et metteurs en scène présents. 

Jour II 15.12.15.

Institut national d’histoire de l’art
6, rue des Petits Champs, 75002
Auditorium
Entrée libre

PARCOURS SCIENTIFIQUES : relire l’histoire théâtrale à travers la base de données

Responsables : Pierre Frantz & Sophie Marchand (Université Paris-Sorbonne)

Cette seconde journée a pour vocation de réfléchir à la manière dont l’accès aux données de la base RCF et plus généralement le recours aux humanités numériques enrichissent et modifient les recherches sur le théâtre et son histoire. Comment les parcours de recherche se trouvent-ils infléchis par la fréquentation de la base RCF ? Comment cette dernière permet-elle de faire surgir de nouvelles questions, de mettre en cause des idées reçues, de dessiner une histoire des spectacles distincte de l’histoire littéraire ? Au-delà des acquis scientifiques permis par le programme RCF, une part importante des discussions sera consacrée à des questions méthodologiques. On s’interrogera sur les usages possibles de la base RCF, sur ses publics, sur les croisements possibles avec d’autres programmes similaires concernant d’autres répertoires.

Programme de la journée

9h30 : Présentation par Pierre Frantz

Session 1 : Parcours. L’apport des registres aux recherches sur le théâtre des XVIIe et XVIIIe siècles

  • 9h45 : Tristan Alonge (Paris IV-Sorbonne) : « Relire les succès de Racine à travers le corpus des Registres de la Comédie-Française 1680-1793 ».
  • 10h05 : Élodie Bénard (Labex OBVIL, Paris IV-Sorbonne) : « Représentations du théâtre moliéresque : le répertoire de la Comédie-Française et les premières Vies de Molière (1680-1740) ».

10h25  Discussion

10h45 Pause

  • 11h15 : Lauren Clay (Vanderbilt University) : « Les "best-sellers" du siècle de Lumières : le cas surprenant de Voltaire ».
  • 11h35 : Katherine Astbury (Warwick) : « Les registres et les changements de régime sous la Révolution française ».
  • 11h55 : Rahul Markovits (École Normale Supérieure) : « Répertoires et registres des troupes françaises en Europe : quelles possibilités d'intégration ? »

12h15 : Discussion

pause déjeuner

Session 2 : Repenser le théâtre et l’histoire des spectacles à partir des registres

  • 14h : Gregory Brown (University of Nevada, Las Vegas) : « Retour aux registres de la Comédie-française, un dossier extraordinaire sur la vie littéraire française au XVIIIe siècle ».
  • 14h20 : Clare Siviter (Warwick) : « Pour une approche théâtrale des bases de données ».

14h40 : Table ronde : Explorations, retours d’expériences et propositions méthodologiques sur l’usage de la base RCF par Thibaut Julian (Paris IV-Sorbonne et Université de Valenciennes), Marie-Cécile Schang (Paris IV-Sorbonne) et Virginie Yvernault (Paris IV-Sorbonne, Voltaire Foundation).

15h10 Discussion

15h40 Pause

  • 16h : Renaud Bret-Vitoz (Université Toulouse-Jean Jaurès) : « Éclairages et apports des registres de la Comédie-Française à propos des notions de saison théâtrale et de répertoire ».
  • 16h20 : Sophie Marchand (Paris IV-Sorbonne) : « Réflexions sur le succès scénique ».
  • 16h40 : Logan Connors (Bucknell University) : « Stratégies pédagogiques : le site des registres de la Comédie-Française comme catalyseur de la lecture ».

17 h. Discussion 

Jour III 16.12.15.

Institut national d’histoire de l’art
6, rue des Petits Champs, 75002
Auditorium & salle 528 – hackathon
Entrée libre 

EXPÉRIMENTATIONS PRATIQUES : revoir et repenser le corpus en contexte numérique

responsables : Sara Harvey (Université Paris-Sorbonne / Paris Ouest-Nanterre) & Agathe Sanjuan (Comédie-Française)

Le programme technologique RCF, comme bien d’autres projets en humanités numériques en cours d’élaboration actuellement, déplace les frontières de l’archive, du corpus et de la collection, tant dans une perspective théorique et définitoire, qu’en regard des modèles classificatoires associés traditionnellement à ces différents ensembles de documents. Ces potentialités nouvelles sont évidemment liées à la structuration des espaces d’accueil virtuels qui hébergent cette documentation et produisent à leur tour du contenu : les documents sont dématérialisés et accueillis dans un nouvel environnement de conservation qui démultiplie les potentiels lecteurs, ils sont redynamisés par des initiatives éditoriales originales et ouvertes à divers usagers, ils sont aussi transformés par l’élaboration de bases de données et d’outils de recherche et de visualisation qui en exploite la puissance quantitative. Ces approches novatrices de la documentation font apparaître des parcours inédits de consultation, tout autant que des hypothèses de recherche renouvelées. Des programmes comme le nôtre invente en quelque sorte un espace muséal dynamique dans lequel l’archive patrimoniale s’expose autant qu’elle se métamorphose et nous invite à repenser à tous points de vue la place, aussi bien que la situation et le sens de la documentation dans l’économie d’ensemble des institutions virtuelles en devenir et des pratiques de recherche qui y sont associées.

Partant de cette réflexion initiale, notre journée de réflexion vise à interroger les manières actuelles de lire les documents, de les voir, de les penser et de les redéfinir. Pour cela, il nous apparaît nécessaire d’axer notre dialogue sur les pratiques, ainsi que sur des programmes concrets. Les savoir-faire exigés par ces programmes en humanités numériques érigent un nouvel art de faire des sciences humaines, de mettre en valeur et en scène la culture et d’en extraire de nouvelles réflexions critiques.

Ainsi, notre journée sera entièrement dédiée à cet « art du faire », celui des informaticiens d’abord, avec une session de travail intensive sur les outils de visualisation optimaux, puis celui des spécialistes de la documentation qui sont aujourd’hui amenés à rencontrer les chercheurs pour entamer un dialogue aussi fécond que nécessaire.

La journée se déroulera en deux sessions complémentaires & parallèles

- un hackathon axé sur le développement des outils de visualisation et les processus d’interopérabilité adaptés aux outils de recherche du programme RCF.

- une rencontre entre professionnels de la documentation et chercheurs autour des notions d’archives, de corpus et de collections en contexte numérique.

Programme de la journée 

9h accueil des participants

9h15

  • Sara Harvey & Agathe Sanjuan : présentation générale du projet RCF et introduction à la problématique de la journée : les notion de corpus, d’archives, de fonds et de collection face aux humanités numériques
  • Jamie Folsom : les interfaces de programmation - projet RCF

11h Début du hackathon

Informaticiens invités : Frédéric Glorieux (OBVIL– Paris Sorbonne), Christophe Schuwey (Paris-Sorbonne et Université de Fribourg), Marouane Hachicha (Université de Nantes, projet Comédie Italienne), Christopher York (MediaLab, MIT), Jamie Folson (MediaLab, MIT), Kurt Fendt (MediaLab, MIT), Bertrand Bordage (Université de Rouen, Dezède, NoriPyt), Raphaëlle Lapôtre (BnF), Adrien Di Mascio (LOGILAB) 

11h : Première table ronde : les humanités numériques & les projets de « corpus » en histoire du théâtre

  • Joann Elart, projet Dezède ;
  • Paul Fièvre, projet Théâtre classique ;
  • Georges Forestier, projet Molière ;
  • Ruth Martinez, projet Libre Théâtre ;
  • Lise Michel, projet Naissance de la critique dramatique ;
  • Françoise Rubellin, projet CIRESFI - étude des Registres de la Comédie-Italienne

13h déjeuner

14h30 : Seconde table-ronde : les humanités numériques et la politique nationale

  • Sonia Zillhardt, Département de la Recherche, de l’Enseignement Supérieur et de la Technologie, Ministère de la Culture et de la Communication
  • Joann Elart, Université de Rouen

15h15 : Troisième table-ronde : les humanités numériques à la BnF

  • Emmanuelle Bermes, adjointe scientifique et technique auprès du Directeur des services et des réseaux,
  • Isabelle Brueil, chargée de la mission de coordination de la médiation numérique,
  • Clara Fougerol, coordinatrice du signalement et du traitement des métadonnées pour la direction des collections,
  • Cécile Geoffroy, responsable du numérique département des Arts du Spectacle // Françoise Rubellin, Université de Nantes

16 : Quatrième table-ronde : les humanités numériques et les archives nationales

  • Archives nationales // Jeffrey Ravel, MIT

17h-18h : restitution du hackathon et discussion en présence de tous les participants 

Partenaires : ANR, Comédie-Française, Paris-Ouest Nanterre, Paris-Sorbonne, MIT, Harvard, Labex Passé dans le présent

Lieux

  • Vieux Colombier et INHA
    Paris, France (75001)

Dates

  • lundi 14 décembre 2015
  • mardi 15 décembre 2015
  • mercredi 16 décembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire du théâtre, humanités numériques, expérience pratique, expérience scientifique, expérience artistique

Contacts

  • Sara Harvey
    courriel : sararvey [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Sara Harvey
    courriel : sararvey [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Remettre en jeu le passé », Colloque, Calenda, Publié le mardi 01 décembre 2015, http://calenda.org/349222