AccueilL’Afrique, terre d'histoire et de culture

L’Afrique, terre d'histoire et de culture

Africa, land of history and culture - history, memory and issues for the future

Histoire, mémoire, et enjeux d'avenir

*  *  *

Publié le jeudi 10 décembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque ambitionne de remettre au goût du jour ce qui unit les peuples africains, en reconsidérant l’histoire, la mémoire et la culture de ce continent, ainsi que les représentations et les discours qui en résultent. Il entend agir dans le sens de la réconciliation en insistant sur ce qui unit les peuples de ce continent, de cette dimension identitaire encore présente dans l’inconscient collectif, et qui s’exprime à travers les arts, la littérature et les médias africains.

Annonce

Argumentaire 

L’Afrique, berceau de l’humanité, est sans aucun doute l’un des continents qui ont le plus soufferts du colonialisme. De la conférence de Berlin (1884-1885), où les pays européens se sont entendus sur le partage des territoires et des richesses de l’Afrique, jusqu’aux années 60, marquées par l’accès de la plupart des pays africains à leur indépendance, ce vaste continent qu’est l’Afrique, malgré son importance géostratégique et sa richesse culturelle et historique, n’a pas connu que des jours heureux. Aujourd’hui encore, la plupart des pays africains peinent à se développer, et subissent les conséquences des conflits civils et guerres régionales, qui ne sont généralement que le reflet des luttes d’influence entre les grandes puissances mondiales.

Il en résulte, en plus d’un sous-développement économique aux conséquences sociales regrettables (chômage ; pauvreté ; difficultés dans l’accès à l’éducation et à la santé ; réapparition de certaines épidémies comme l’Ébola) une grande division : tout d’abord, ce continent souffre de l’étendue de ses territoires qui, au lieu d’être une force, s’est transformée au fil des années en un facteur de division entre peuples de même origine, comme c’est le cas de cette quasi-rupture entre les pays du nord (les pays du Maghreb et l’Égypte) et les pays du sud ; par ailleurs, cette division est aussi ethnique et religieuse (par ex. rapports entre l’Islam et les religions judéo-chrétiennes d’un côté, et les pratiques et rituels ésotériques « indigènes » de l’autre), linguistique (« langues des colonisateurs » et parlers locaux), voire  idéologique et scientifique (contenus et modèles d’enseignement ; orientations en matière de recherche scientifique…)

Il devient donc primordiale, vu le contexte mondial actuel, de reconsidérer et de réaffirmer les facteurs de cohésion entre les peuples africains, comme le passé commun ou encore le substrat culturel : En effet, sur le plan historique, tous les mouvements d’indépendance dans les pays africains ont eu comme point de départ des valeurs humaines d’égalité et de liberté, et n’ont réussi que grâce à une solidarité sans égale entre les principaux acteurs des révolutions : on peut citer dans cette optique le rôle qu’ont joué des pays comme l’Égypte ou l’Algérie dans les années 60 et 70, qui ont apporté leur soutien non seulement à tous les mouvements d’indépendance à travers le continent africain, mais ont aussi entretenu des rapports très étroits avec ceux d’Asie et d’Amérique latine. Par ailleurs et sur le plan culturel, et malgré la grande diversité qui caractérise ce continent, une base commune semble animer toutes les activités culturelles, qu’elles soient populaires ou empruntées à l’occident (oralité, importance des valeurs familiales…)

Ce colloque ambitionne de remettre au goût du jour ce qui unit les peuples africains, en reconsidérant l’Histoire, la mémoire et la culture de ce continent, ainsi que les représentations et les discours qui en résultent. Il entend agir dans le sens de la réconciliation en insistant sur ce qui unit les peuples de ce continent, de cette dimension identitaire encore présente dans l’inconscient collectif, et qui s’exprime à travers les Arts, la Littérature et les Médias africains. Existe-t-il véritablement une « identité africaine » ou, au moins, conscience d’appartenir à la même sphère socioculturelle ? Comment se manifeste l’africanité dans la littérature et le cinéma africains ? Comment est repris ce débat dans les médias africains, et quels regards portent les médias étrangers sur ce continent ?

Axes thématiques

Les contributions pourront se situer dans l’un des axes suivants (liste non-exhaustive) : 

  • Y-a-il une ou plusieurs Afriques (une Afrique dite « noire », Afrique du nord…) ? : représentations et réalités.
  • L’Afrique, terre d’histoire et de civilisation : les différents conflits et mutations que ce continent a connus et leurs répercussions.
  • L’Afrique et ses rapports avec le reste du monde : on pourrait traiter dans cet axe, à titre indicatif, les rapports historiques très étroits entretenus avec l’Asie, à travers le parcours de Gandhi en Afrique du Sud, et ses conséquences sur un pays comme l’Inde.
  • La littérature et le cinéma africains : comment se manifestent les valeurs identitaires propres à l’Afrique dans les productions littéraires et cinématographiques.
  • L’Afrique dans les systèmes éducatifs, notamment dans les manuels scolaires, ou comment sont enseignées les valeurs qui unissent les peuples de ce continent ?
  • L’Afrique et ses médias : comment apparait l’appartenance à ce continent dans les médias ; peut-on parler de médias typiquement africains ?

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les Propositions de communication ne devront pas dépasser une page (3000 signes) et doivent être accompagnées d’une courte notice biobibliographique. Elles doivent être envoyées

avant le 15 février 2016

à l’adresse suivante : labo3lcha@aol.fr 

Calendrier

  • Date limite de réception des propositions : 15 février 2016
  • Date de notification de la décision du comité scientifique : fin février 2016
  • Dates du colloque : 10 et 11 mai 2016

Lieu

Université d’Oran 2 – Mohamed BEN AHMED

Comité scientifique provisoire 

  • Pr Belkacem Belmekki, Université Oran 2, Algérie.
  • Dr Abdelkader SAYAD, Université de Mostaganem, Algérie.
  • Dr Hanane EL BACHIR, Université Oran 2, Algérie.
  • Dr Amina MEGHNI, Université Oran 2, Algérie.
  • Dr Belkacem GHASSOUL, Université Oran 2, Algérie
  • Pr Sidi-Mohamed LAKHDAR BARKA, Université Oran 2, Algérie.
  • Pr Michel NAUMANN, Université de Cergy-Pontoise, France.
  • Dr Dennis LAUMANN, Université de Memphis, USA.

Lieux

  • Université Oran 2 Mohamed Ben Ahmed, Faculté des Langues étrangères
    Oran, Algérie (31000)

Dates

  • lundi 15 février 2016

Mots-clés

  • identité culturelle, littérature africaine, cinéma africain

Contacts

  • Littérature et Civilisation/Histoire en Afrique Laboratoire de Langues
    courriel : labo3lcha [at] aol [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Abdelkader Sayad
    courriel : sayadaek [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’Afrique, terre d'histoire et de culture », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 10 décembre 2015, http://calenda.org/349872