AccueilÉcrire sous la contrainte. Mystiques, contemplatifs et le spectre du juge

Écrire sous la contrainte. Mystiques, contemplatifs et le spectre du juge

Escribir bajo coacción: místicos, contemplativos y el espectro del juez

Writing under constraint. Mystics, contemplatives and the spectre of the judge

Pratiques et stratégies de discours. Espagne, Portugal, Amérique latine (XVe-XVIIIe siècle)

Prácticas y estrategias discursivas. España, Portugal, América latina (de la Edad Media al siglo XVIII)

Discursive practices and strategies. Spain, Portugale, Latin America (15th-18th centuries)

*  *  *

Publié le vendredi 18 décembre 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Ce numéro des Cahiers d'études des cultures ibériques et latino-américaines (CECIL) invite ainsi à s'interroger à l’époque moderne sur les stratégies d'écriture, de réécriture et de construction du discours afin de  mystifier les censeurs de la fin du Moyen Âge et de la modernité. Par delà les pratiques d'écriture propres aux auteurs mystiques et ascétiques, les contribution d'études replaceront la médiatisation du texte ascétique dans son rapport à la norme juridique et canonique.

Annonce

Argumentaire

Le discours mystique par sa nature insolite a rapidement suscité l'attention sourcilleuses des autorités face à ce qui était, avant tout, une "manière de parler", une "pratique de la langue" pour reprendre les expressions de Michel de Certeau. Face à l'expérience  mystique, face au langage nouveau qu'elle induit pour rendre compte de ce ressenti du divin, où la vérité et la réalité  s'effacent au profit de la relation qui se fait jour entre l'élu et Dieu, l'Inquisition et, de façon plus large, les autorités ecclésiastiques montrèrent une réserve et une défiance certaine et entendirent contrôler et canaliser la diffusion de ces récits et narrations. Subversif par nature, le discours mystique, qui appelait à être aux côtés de la théologie scolastique l'une des sciences du divin et qui conduisait subsidiairement à amoindrir le rôle de la hiérarchie dans le salut, a fait l'objet d'encadrement et de surveillance. Et corollairement, dans leur écriture, mystiques, contemplatifs et auteurs ascétiques adoptèrent des stratégies discursives propres à déjouer les instances de censure, notamment à partir du moment où l'Inquisition castillane entendait encadrer les manifestations d'une mystique populaire — de laïcs et d'idiotas éclairés — à travers la répression de l'illuminisme. Si on se trouve, notamment dans les écrits de la mystique féminine,  face à un discours médiatisé et contrôlé par les directeurs de conscience et les confesseurs, ces récits durent trouver une légitimité qui ne leur était pas acquise. Ce discours, par sa nature, devint au cours du XVIe siècle et à l'âge de la déchirure confessionnelle, un des lieux privilégiés pour évoquer la majesté de la grâce et devint d'autant plus l'objet de lourdes suspicions que l'origine juive de nombre de contemplatifs interrogeait les juges de la foi.

Ce numéro des Cahiers d'études des cultures ibériques et latino-américaines CECIL invite ainsi à s'interroger à l’époque moderne sur les stratégies d'écriture, de réécriture et de construction du discours afin de  mystifier les censeurs de la fin du Moyen Âge et de la modernité. Par delà les pratiques d'écriture propres aux auteurs mystiques et ascétiques, les contribution d'études replaceront la médiatisation du texte ascétique dans son rapport à la norme juridique et canonique.

Langues : français, espagnol, portugais.

Aires : Espagne Portugal, Amérique latine.

Époques : XVe XVIe XVIIe XVIIIe s.

Conditions de soumission

Les propositions d'article devront avoir été envoyées

pour le 1er avril 2016.

Les articles auront une extension maximale de 40.000 caractères (avec espacements, notes comprises; soit en moyenne 11 pages, en caract. Times, 12, interl. 1). A la réception de la proposition d'article, une feuille de style détaillée sera transmise à l'auteur.

Date de soumission de l'article définitif: 28 avril 2016

Les articles seront soumis à une double évaluation externe des lecteurs, comme toutes les contributions à la revue.

Comité de rédaction

  • Catherine Berthet-Cahuzac (Université Paul-Valéry, Montpellier)
  • Michel Boeglin (directeur de publication) (Université Paul-Valéry, Montpellier)
  • José Contel (Université Toulouse Jean-Jaurès)
  • Magali Dumousseau-Lesquer (Université  d’Avignon et des Pays de Vaucluse)
  • Marc Gruas (Université Toulouse Jean-Jaurès)
  • Patrick Lesbre (rédacteur en chef) (Université Toulouse Jean-Jaurès)
  • Marie-Agnes Palaisi Robert (Université Toulouse Jean-Jaurès)
  • Vincent Parello (Université de Bordeaux)
  • Cécile Trojani (Université Toulouse Jean-Jaurès)

Coordination scientifique

  • M. del Mar Cortés Timoner (Universitat de Barcelona)

Lieux

  • Route de Mende
    Montpellier, France (34000)

Dates

  • vendredi 01 avril 2016

Mots-clés

  • censure, contrainte, écriture, mystique, ascétique, Inquisition, surveillance, femmes

Contacts

  • Michel Boeglin
    courriel : Michel [dot] boeglin [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Michel Bœglin
    courriel : Michel [dot] boeglin [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Écrire sous la contrainte. Mystiques, contemplatifs et le spectre du juge », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 18 décembre 2015, http://calenda.org/350180