AccueilÉpistémologues du pluriel

Épistémologues du pluriel

Epistemologies of plurality

Revue « Sociétés plurielles » n°2

*  *  *

Publié le mardi 15 décembre 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce numéro de Sociétés plurielles vise à comprendre comment les diverses sciences humaines et sociales abordent la question du « pluriel » dans les sociétés. À partir de quels matériaux, de quels types de sources ? Avec quels concepts, quels paradigmes, quels outils, quelles méthodes d’analyse ? La confrontation des apports des disciplines représentées au sein de ce numéro permettra d’identifier les ponts pouvant être établis entre les divers champs de la recherche, et comment ceux-ci peuvent s’enrichir mutuellement.

Annonce

Argumentaire

Revue née d’un programme interdisciplinaire du PRES Sorbonne-Paris-Cité, la revue Sociétés plurielles, après un premier numéro consacré aux sciences humaines et sociales à l’épreuve de l’événement, souhaite publier un second numéro fondateur par sa visée épistémologique.
 Ici, « pluriel » est entendu dans une acception large, comme discontinuité observable dans un espace-temps social donné. Ces discontinuités peuvent être le résultat de la mobilité humaine, ou intrinsèques à la société ; elles peuvent s’inscrire dans la synchronie ou présenter un caractère évolutif ; elles peuvent s’exprimer dans le registre des formes symboliques (religion, langue, art, etc.) ou dans le registre temporel (les multiples trajectoires d’un même phénomène historique) ; enfin ces discontinuités revêtent une dimension axiologique lorsqu’elles emportent l’adhésion ou deviennent un objectif à atteindre (et dans ce cas on parle de pluralisme comme valeur démocratique) ou, au contraire, lorsque le discontinu et la diversité engendrent rejet et marginalisation. Cette définition, pour ne pas épuiser le contenu de la notion de « pluriel », déploie autant de problématiques et d’angles de vue que le programme Sociétés plurielles entend en aborder.


Dans ce cadre, ce numéro vise à comprendre comment les diverses sciences humaines et sociales abordent la question du « pluriel » dans les sociétés. À partir de quels matériaux, de quels types de sources ? Avec quels concepts, quels paradigmes, quels outils, quelles méthodes d’analyse ? La confrontation des apports des disciplines représentées au sein de ce numéro permettra d’identifier les ponts pouvant être établis entre les divers champs de la recherche, et comment ceux-ci peuvent s’enrichir mutuellement.
 

Modalités d'envoi des propositions

Les articles proposés peuvent être rédigés en français, anglais, italien ou allemand.

Leur acceptation se fait après évaluation par deux enseignants-chercheurs et accord du comité de rédaction de la revue. Voir les modalités sur le site Internet du programme et de la revue sur : http://societesplurielles.fr/

Calendrier

Réception des propositions d'article (notes d'intention de 500 mots avec biographie de l'auteur) :

1er février 2016

Réception des articles rédigés (60 000 signes) : 30 mai 2016

Parution du numéro : fin 2016

 Vous pouvez consultez les règles générales de soumission des articles à l'adresse suivante: http://societesplurielles.fr/?page_id=660

Contact

Gabrielle Chomentowski,

Secrétaire de rédaction de la revue Sociétés Plurielles
 programmesp@gmail.com

Pour une présentation du projet scientifique de la revue, voir http://societesplurielles.fr/?page_id=653 

Comité de rédaction de la revue

  • Vincenzo Cicchelli (Université Paris Descartes),
  • Virginie Dercourt (Université Paris 13),
  • Speranta Dumitru (Université Paris Descartes),
  • Éric Magnin (Université Paris 7),
  • Judith Maar (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3),
  • Delphine Pagès-El Karoui (INALCO),
  • Alain Pélissier (École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Val de Seine),
  • Marie-Louise Pelus-Kaplan (Université Paris-Diderot),
  • Patrick Renaud (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3),
  • Madalina Vârtejanu-Joubert (INALCO). 

Comité scientifique

  • Myriam Ababsa (IFPO/Amman),
  • Russell Belk (Université de Toronto),
  • Peter Blumenthal (Université de Köln),
  • Hassen Boubakri (Université de Sousse),
  • Bernard Chavance (Université Paris Diderot),
  • Viviane Comerro de Prémare (CERCOM/INALCO),
  • Élisabeth Cunin (IRD),
  • Han Entzinger (Université de Rotterdam),
  • Florence Gauthier (Université Paris 7),
  • Jean-Jacques Glassner (HAROC/CNRS),
  • David Inglis (University of Exeter),
  • Tally Katz-Gerro (Université de Haifa),
  • Justin Kissangoula (Université Paris Descartes),
  • Yves-Édouard Le Bos (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3),
  • Liliane Louvel (Université de Poitiers),
  • Maren Möhring (Université de Leipzig),
  • Lorenza Mondada (Université de Bâle),
  • Nikolay Nenovsky (Université Picardie Jules Verne),
  • Massimo Pendenza (Université de Salerne),
  • Victor Piché (Université de Mc Gill),
  • Iwona Piechnik (Université de Cracovie),
  • Viviane Riegel (ESPM de Sao Paulo),
  • David Rosenberg (Université de Pittsburgh),
  • Maciej Serwanski (Université de Poznan),
  • Emmanuel Vernadakis (Université d’Angers).

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • lundi 01 février 2016

Mots-clés

  • épistémologie, pluriel, pluralité, diversité, méthode, terrain, interdisciplinarité

Contacts

  • Gabrielle Chomentowski
    courriel : gabrielle [dot] chomentowski [at] sciencespo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Gabrielle Chomentowski
    courriel : gabrielle [dot] chomentowski [at] sciencespo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Épistémologues du pluriel », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 décembre 2015, http://calenda.org/350577