AccueilBruno Latour s’accorde-t-il au pluriel ?

Bruno Latour s’accorde-t-il au pluriel ?

Bruno Latour in the plural?

*  *  *

Publié le jeudi 17 décembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Dire que Bruno Latour est l’un des penseurs contemporains les plus influents n’a certes rien d’original. On voit cependant beaucoup moins que son travail fait l’objet d’un triple réductionnisme. Sur le plan disciplinaire, il est trop souvent associé à la seule sociologie des sciences et des technologies. Sur le plan théorique, sa pensée est presque universellement réduite au catéchisme de la théorie de l’acteur-réseau. Et sur le plan de la réception, ses écrits suscitent la polémique au détriment de l’exégèse. L’objectif du colloque est d’approfondir notre compréhension du corpus latourien, en mettant en commun des lectures plurielles de son œuvre

Annonce

Université du Québec à Montréal

11 et 12 mai 2016 

Cadre du colloque

Ce colloque de deux jours sur Bruno Latour est organisé dans le cadre du 84e congrès de l’ACFAS, qui se tient à l’Université du Québec à Montréal du 9 au 13 mai 2016. L’ACFAS est l’association québécoise pour l’avancement des sciences. Depuis sa création en 1923, elle organise un congrès annuel où toutes les disciplines scientifiques sont représentées et qui réunit bon an mal an des milliers de chercheurs. Ce congrès est unique au monde puisqu’il se déroule entièrement en français. Il fournit aux conférenciers l’opportunité d’aller écouter les communications de nombreux collègues dans d’autres colloques thématiques ou dans des sessions libres.

Thème et orientation du colloque

Dire que Bruno Latour est l’un des penseurs contemporains les plus influents relève de l’euphémisme. Récipiendaire du prix Holberg en 2013, sacré « Hegel de notre temps » par Le Monde des livres en 2012, jouissant déjà d’un taux de citations plus élevé que Deleuze ou Heidegger en 2007, de nombreux commentateurs prédisent qu’il est destiné à remplacer Foucault comme figure-clé des sciences humaines.

Mais ce qui frappe encore plus, c’est le triple réductionnisme dont il fait l’objet. Au plan disciplinaire d’abord, il est trop souvent associé à la seule sociologie des sciences et des technologies. Or, son œuvre est foncièrement interdisciplinaire puisqu’y cohabitent un éventail d’objets, des sciences à l’art en passant par l’Etat, la religion ou le droit.

Au plan théorique ensuite, sa pensée est presque universellement réduite au catéchisme de la théorie de l’acteur-réseau. Pourtant, on peut dégager différentes approches ou moments théoriques dans son parcours, qui varient d’ailleurs selon l’angle qu’on adopte. Seguin (2015) distingue chez Latour deux théories politiques des sciences et deux critiques du rationalisme; Tournay (2014) parle des théories et des modèles latouriens; Heinich (2007) identifie chez lui deux, voire trois, sociologies; Harman (2014) décrit trois Latour différents.

Réductionnisme enfin dans la réception de son œuvre, comme si on ne pouvait lire Latour qu’en se positionnant en apôtre ou en pourfendeur. Certains commencent toutefois à dépasser ces postures stéréotypées pour développer une approche de nature exégétique (Blok & Jensen, 2011; Harman, 2009). Dans cet esprit, l’objectif du colloque est d’approfondir notre compréhension de son travail sans céder à la tentation polémiste. Il s’agira d’encourager et de mettre en commun des lectures plurielles de l’œuvre latourienne.

Type de communications attendues

Nous invitons les chercheurs et étudiants-chercheurs intéressés à proposer des communications qui discutent directement de la contribution de Latour à la pensée contemporaine. Il ne s’agit en aucun cas de présenter des études utilisant une approche ou des concepts latouriens. Les communications pourront adopter un angle disciplinaire ou théorique précis, ou porter sur l’ensemble du corpus latourien. Dans tous les cas, nous sommes convaincus que le croisement des perspectives permettra d’éclairer son œuvre globalement. Le colloque entend stimuler les études latouriennes émergentes en amorçant des travaux de recherche en commun. Une publication collective est donc prévue.

Références

Blok, Anders & Jensen, Torben (2011) Bruno Latour. Hybrid Thoughts in a Hybrid World. Abingdon: Routledge

Harman, Graham (2009) Prince of Networks. Bruno Latour and Metaphysics. Melbourne: re.press

Harman, Graham (2014) Bruno Latour. Reassembling the Political. London: Pluto Press

Heinich, Nathalie (2007) « Une sociologie très catholique? A propos de Bruno Latour », Esprit 5 (mai): 14-26

Seguin, Eve (2015) « Pourquoi les exoplanètes sont-elles politiques? Pragmatisme et politicité des sciences dans l’œuvre de Bruno Latour », Revue française de science politique 65(2): 279-302

Tournay, Virginie (2014) « Sur un air de Moon River. Latour: Guerre et Paix du social », pp 23-34 in Tollis, Claire et al. (eds) L’effet Latour. Ses modes d’existence dans les travaux doctoraux. Paris: Glyphe

Présentation des propositions de communications

  • Titre (maximum 180 caractères, espaces compris) en français
  • Résumé (maximum 1500 caractères, espaces compris) en français
  • Nom de l’auteur-e principal-e, statut professionnel et coordonnées, principal établissement ou organisme d’attache
  • Liste des co-auteurs-es de la communication

Les résumés sont publiés sur le site Internet de l’ACFAS et y sont diffusés pendant au moins cinq ans. Ils seront conservés par la suite dans les archives de l’ACFAS aux fins de consultation. Nous vous recommandons donc d’apporter un soin particulier à votre texte.

NB: Les propositions ne respectant pas les consignes seront renvoyées à leurs auteurs-es!

date-limite d’envoi des propositions : 22 janvier 2016

à colloquelatour@yahoo.com

Responsable du colloque

Dr Eve Seguin

Professeure

Département de science politique &

Programme d’études avancées en Science, Technologie et Société

Université du Québec à Montréal

eseguin22@yahoo.com

Catégories

Lieux

  • Université du Québec à Montréal
    Montréal, Canada

Dates

  • vendredi 22 janvier 2016

Mots-clés

  • Latour, exégèse, discipline, théorie, pluralité

Contacts

  • Eve Seguin
    courriel : eseguin22 [at] yahoo [dot] com

Source de l'information

  • Eve Seguin
    courriel : eseguin22 [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Bruno Latour s’accorde-t-il au pluriel ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 17 décembre 2015, http://calenda.org/351140