AccueilHéroïsme féminin, héroïnes et femmes illustres : une représentation sans fiction

Héroïsme féminin, héroïnes et femmes illustres : une représentation sans fiction

Female heroism, heroines and illustrious women: fiction-free representation

XVI-XVIIe siècles

16th-17th centuries

*  *  *

Publié le lundi 04 janvier 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Le colloque propose de revenir sur les modalités de qualification d’un héroïsme féminin (XVIe-XVIIe siècles), hors du domaine de l’invention littéraire ou artistique, dans l’hypothèse d’une proximité plus étroite avec la vie morale et ses représentations, à une période historique où la diffusion du néoplatonisme épurant le sentiment amoureux revivifie à terme les valeurs courtoises, où un augustinisme condamnant la vanité politique et où la crise des valeurs guerrières avec les guerres de Religion a laissé une place inégalée jusqu’alors aux femmes, et non plus seulement à des femmes. On espère reformuler une lecture féminine (mais pas nécessairement féministe) de l’engouement pour la figure féminine aux XVIe et XVIIe siècles dans les représentations comme dans la réception de ces représentations, à travers les faits et gestes et un imaginaire collectif, en synchronie et en diachronie longue.

Annonce

Présentation

Le colloque propose de revenir sur les modalités de qualification d’un héroïsme féminin (XVIe-XVIIe siècles), hors du domaine de l’invention littéraire ou artistique, dans l’hypothèse d’une proximité plus étroite avec la vie morale et ses représentations, à une période historique où la diffusion du néoplatonisme épurant le sentiment amoureux revivifie à terme les valeurs courtoises, où un augustinisme condamnant la vanité politique et où la crise des valeurs guerrières avec les guerres de Religion a laissé une place inégalée jusqu’alors aux femmes, et non plus seulement à des femmes. On espère reformuler une lecture féminine (mais pas nécessairement féministe) de l’engouement pour la figure féminine aux XVIe et XVIIe siècles dans les représentations comme dans la réception de ces représentations, à travers les faits et gestes et un imaginaire collectif, en synchronie et en diachronie longue.

Sous le patronage de la Société Française d’Étude du Seizième siècle, de la Société d’Étude du Dix-septième siècle, et de la Société des Amis de Port-Royal

Programme prévisionnel

Jeudi 28 janvier 2016

13h : Accueil

13h 30: Allocutions d’ouverture

  • Pierre Hartmann, directeur de l’École doctorale
  • Béatrice Guion, directrice de l’ÉA 1337 « Configurations littéraires »

14h00-15h00

I.- Les valeurs en questions

  • Claude La Charité (UQ Rimouski) « L’éventail des possibles de l’héroïsme féminin d’après les Dialogismi Heroinarum (1541) de Petrus Nannius »
  • Elisabetta Simonetta (Paris III) « La contrainte de l’héroïsme : lettres des femmes à la Renaissance italienne »
  • Enrica Zanin (Strasbourg) « Sémiramis: une héroïne entre féminin et masculin »

15h00 : Discussion et pause

16h00-16h40

II.- Ecrire les vies : biographies spirituelles

  • Marie-Élisabeth Henneau (Liège) « Héroïsme en clôture : de la contemplative silencieuse à l’amazone chrétienne. Discours et représentations de l’héroïsme féminin sous la plume d’annonciades célestes au XVIIe siècle »
  • Chiara Rolla (Gênes) « Jeanne de Chantal dans les Mémoires de la Mère de Chaugy : une femme, une épouse, une mère et une religieuse aux vertus héroïques »

16h40 : discussion

17h30-19h00 : visite-découverte du patrimoine culturel de Strasbourg : Visite de la ville : le millénaire de la cathédrale (sous réserve) ; Soirée libre

Vendredi 29 janvier 2016

9h00-10h20

III.- Modèles antiques, modèles bibliques, modèles chrétiens

  • Alain Cullière (U. Lorraine) « Un diptyque de l'amour et de la vertu. Sophonisbe et Arria vues par Guillaume Reboul (1597) »
  • Elisabeth Schneikert (Strasbourg) « Pauline, Livia, Kinge et quelques autres : l’héroïsme féminin dans les Essais de Montaigne »
  • Nicole Hochner (Université hébraïque de Jérusalem) « Les deux faces d’Esther, une héroïne liminale »
  • Hélène Michon (Tours) « La duchesse de Liancourt : un exemple féminin d’héroïsme chrétien? »

10h20 : Discussion et pause

11h20-12h20

IV.- les galeries d’illustres : l’exemplarité et ses tensions

  • Richard Maber (Durham, Grande-Bretagne) « Sans estre bien malheureux, on ne peut estre qu’un Héros [ou : une Héroïne] fort médiocre »: les femmes fortes du Père Le Moyne et l’idéal de l’héroïsme dans la souffrance »
  • Grégoire Menu (Harvard, Connecticut) « D’une exemplarité féminine paradoxale : statut narratif du personnage dans la Cour de sainte de Nicolas Caussin »
  • Barbara Piqué (Viterbe, Italie) « Les femmes illustres dans La Cour Sainte du père Caussin, s. j » 

12h20 : Discussion

13h00 : Déjeuner

14h30-15h10

V.- Grandeurs féminines (I)

  • Marie-Céline Daniel (Paris IV) « Marie Stuart et Élisabeth Tudor : femme fatale ou martyr, deux destins héroïques dans The Historie of the Life and Death of Mary Stuart de William Camden (1624) »
  • Catherine Pascal (Montpellier) « ‘Une pieuse, vaillante et sçavante Héroïne’ : Isabelle, reine de Castille, dite « Isabelle la Catholique »

15h10 : Discussion – pause

16h00-16h40

VI.- Grandeurs féminines (II)

  • Claudie Martin-Ulrich (Pau) « Héroïne et princesse protestante : Eléonore du Roye face à son destin »
  • Cécile Huchard (U. Lorraine) « Jeanne d'Albret et Elizabeth d'Angleterre : reines et héroïnes protestantes ? »

16h40 : Discussion

Dîner festif (sur réservation)

Samedi 30 janvier 2016

9h-10h20

VII.- Ecrire les vies : les mémorialistes

  • Nadine Kuperty Tsur (Tel-Aviv) « Marguerite de Valois ou prix de l’héroïsme féminin » (Marguerite de Valois)
  • Nathalie Grande (Nantes) « L’héroïsme féminin au creuset de la mémoire : Madame de La Guette »
  • Jean Garapon (Nantes) « Deux visages de l’héroïsme féminin pendant la Fronde : Mlle de Montpensier et Mme de Longueville »
  • Francine Wild (Caen) « L’héroïsme féminin dans les Historiettes de Tallemant des Réaux »

10h20 : Discussion et pause

11h20-12h20

VIII.- Religieuses en résistance

  • Yann Lignereux (Nantes) « Catherine de saint Augustin : une héroïcité sans héroïsme ? La Nouvelle-France et le procès de la théocratie jésuite, 1660-1680 »
  • Anne-Claire Volongo (Paris –Nanterre) « Angélique Arnauld ou l’héroïsme anéanti »
  • Agnès Cousson (Brest) « Écriture de soi et héroïsme dans les lettres et récits d’Angélique de Saint-Jean Arnauld d’Andilly »

12h20 : Discussion

13h00 : Déjeuner

14h30-15h30

IX.- Réceptions

  • Christine Mongenot (Cergy-Pontoise) « Représentations et modes de transmission des figures héroïques féminines dans le cadre de la littérature d'éducation destinée aux filles (XVIIe-XVIIIe s.) »
  • Antoinette Gimaret (Limoges) « Héroïsme et sainteté féminine : la construction d’un paradigme de la femme illustre et les problématiques de sa réception dans les biographies hagiographiques au XVIIe siècle »
  • Maxime Perret (Paris) « Splendeurs et misères de l’héroïsme féminin au Grand Siècle : les dames du XVIIe siècle dans les Causeries du lundi de Sainte-Beuve »

Lieux

  • Amphithéâtre du Collège Européen Universitaire - Campus de l'Esplanade 46, boulevard de la Victoire
    Strasbourg, France (67000)

Dates

  • jeudi 28 janvier 2016
  • vendredi 29 janvier 2016
  • samedi 30 janvier 2016

Mots-clés

  • représentations, études féminines, Ancien Régime; héroïsme, spiritualité, Port-Royal

Contacts

  • Anne-Elisabeth Spica
    courriel : anne-elisabeth [dot] spica [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Pascale Thouvenin
    courriel : thouve [at] unistra [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne-Elisabeth Spica
    courriel : anne-elisabeth [dot] spica [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Héroïsme féminin, héroïnes et femmes illustres : une représentation sans fiction », Colloque, Calenda, Publié le lundi 04 janvier 2016, http://calenda.org/351637