AccueilBoire et manger, une histoire culturelle

Boire et manger, une histoire culturelle

Eating and drinking, a cultural history

*  *  *

Publié le mercredi 06 janvier 2016 par João Fernandes

Résumé

L'acte vital n'est pas purement physiologique. Il est élaboré et modifié au fil du temps, légitimé par la tradition, surveillé par la loi, déterminé par les normes, autorisé (ou interdit) par la religion. En tenant compte de toutes les époques de l'histoire et en interrogeant tout type de sources, nous étudierons plus particulièrement les acteurs de la filière, les médiatisations du boire et du manger, et les exclus de la consommation.

Annonce

Argumentaire

Le Festival d’Histoire de la ville de Montbrison (Loire/Forez), qui renaît après avoir été très actif entre 1986 et 2000, renaît sous les auspices de la Société d’Histoire et d’Archéologie La Diana. Il est projeté du 4 au 6 novembre 2016 et coomportera de multiples manifestations (cafés historiques, ateliers culturels, salon du livre d’histoire, consacrés à la gastronomie).

Un colloque scientifique formera l’épicentre de l’événement, sur le thème :

« Boire et manger : une histoire culturelle ».

Boire et manger ne constituent pas un acte simplement naturel, mais procèdent d’une démarche culturelle. Ces pratiques répondent en effet à un ensemble de codes, de règles et de normes élaboré et modifié au fil du temps, légitimé par la tradition, surveillé par la loi, autorisé par la religion.

Depuis les années 1970 dans le cadre d’une « nouvelle histoire », qui se veut totale et culturelle, buveurs et mangeurs de toutes les époques sont passés « à la table » de la recherche historique. Dans les dix dernières années, les recherches se sont même accélérées. Cf bibliographie.

Les approches, stimulées par l’histoire des représentations, se sont multipliées : économiques, sociales, politiques, anthropologiques, genrées. Elles ont diversifié formidablement les sources de l'histoire de l'alimentation (écrites/orales, manuscrites/imprimées/ iconographiques/audio-visuelles, publiques/privées).

Axes thématiques

Les thématiques de travail qui seront privilégiées par le Comité scientifique pourront ainsi se distribuer :

  • Les acteurs de la filière : des producteurs aux consommateurs, en passant par les négociants et débitants. Les lieux du boire et du manger pourront aussi être étudiés.
  • Les médiatisations du boire et du manger, les discours et les images gastronomiques, suivant les époques, de l'Antiquité à l'ère contemporaine.
  • Les exclus du boire et du manger, en fonction du contexte social et spatio-temporel : affamés, assoiffés, femmes, indigènes, malades, jeunes,…

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de communication devront prendre la forme suivante :

Un argumentaire de 10-15 lignes (1500-2000 signes) avec une brève présentation de l’auteur.

Elles seront envoyées au contact suivant : didier.nourrisson@univ-lyon1.fr avant le :

28 février 2016.

Une réponse sera donnée par le Conseil scientifique pour le 31 mai.

 Les Actes du colloque seront publiés en 2017.

Comité scientifique

  • Christophe Badel, professeur d’histoire ancienne, Université Rennes 2.
  • Jean-François Brun, maître de conférences en histoire contemporaine, CERCOR, Université Jean Monnet, Saint-Etienne.
  • Evelyne Cohen, professeur d’histoire contemporaine, LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes), ENSSIB Lyon.
  • Sylvain Excoffon, maître de conférences en histoire médiévale, CERCOR, Université Jean Monnet, Saint-Etienne.
  • Stéphane Frioux, maître de conférences en histoire contemporaine, LARHRA, Université Lyon 2.
  • Bernard Hours, professeur d’histoire moderne, directeur du LARHRA, Université Lyon 2.
  • Bruno Laurioux, professeur d’histoire médiévale, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, président de l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation.
  • Didier Nourrisson, professeur d’histoire contemporaine, LARHRA, Université Lyon 1/ESPE de Lyon.
  • Matthieu Poux, professeur d’archéologie, Université Lyon 3.

Ouvrages sur l’histoire des consommations alimentaires

  • Aron (Jean-Paul), Le mangeur du XIXe siècle, Paris, Payot, 1989.
  • Barrière (Michèle), La France à table. La grande épopée de la cuisine française de 1870 à 1975, Paris, Les arènes RTL, 2015.
  • Baudrillard (Jean), La société de consommation : ses mythes, ses structures, (1970),Paris, Gallimard, 1974.
    • Boire, catalogue de l’exposition éponyme, Rennes, Musée de Bretagne, 2015.
  • Bologne (Jean-Claude), Histoire morale et culturelle de nos boissons, Paris, Robert Laffont, 1991.
  • Brun (Jean-Pierre), Poux (Matthieu), Le vin, nectar des dieux, génie des hommes, Lyon, Infolio éditions, 2004.
  • Cabin (Philippe), Desjeux (Dominique), Nourrisson (Didier), Rochefort (Robert), Comprendre le consommateur, Auxerre, Sciences Humaines, 1998.
  • Chambat (Pierre), Modes de consommation. Mesure et démesure, Paris, éditions Descartes, 1993.
  • Chatriot (Alain), Chessel (Marie-Emmanuelle), Hiltov (Matthew), Au nom du consommateur. Consommation et politique en Europe et aux États-Unis au XXe siècle, Paris, La Découverte, 2005.
  • Chauveau (Sophie) (dir.), « Consommer en masse », revue d’histoire Vingtième siècle, n° 91, 2006.
  • Chessel (Marie-Emmanuelle), Histoire de la consommation, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2012.
  • Douard (Alain), Williot (Jean-Pierre), Histoire des innovations alimentaires XIXe-XXe siècles, Paris, L’Harmattan, 2007.
  • Corbeau (Jean-Pierre), Poulain (Jean-Pierre), Penser l’alimentation entre imaginaire et rationalité, Toulouse, Privat, 2002.
  • Courtwright (David T.), De passion à poison. Les drogues et la construction du monde moderne, Québec, Presses Universitaires de Laval, 2008.
  • Elias (Norbert), La civilisation des mœurs, Paris, Payot, 1970.
  • Esnoult (C.), Fioramonti (J.), Laurioux (B.) (dir.), L’alimentation à découvert, Paris, CNRS éditions, 2015.
  • Facy (Françoise) (dir.), Addictions au féminin, Paris, éditions EDK, 2004.
  • Fischler (Claude), L’homnivore, Paris, Odile Jacob, 1993.
  • Freyssinet-Domingeon (Jacqueline), Nourrisson (Didier), L’école face à l’alcool. L’enseignement de l’antialcoolisme en France 1870-1970,
  • Saint-Etienne, Publications de l’Université de Saint-Etienne, coll. IUFM, 2008.
  • Gourmandise (La). Délices d’un péché », revue Autrement, n° 140, novembre 1993.
  • Grazia (V. de), Furlough (E.) (dir.), The Sex of Things: Gender and Consumption in Historical Perspective, Berkeley, University of California, 1996.
  • Hache-Bissette (Françoise), Saillard (Denis), Gastronomie et identité culturelle française. Discours et représentations (XIXe-XXIe siècles), Paris, Nouveau Monde éditions, 2009.
  • Hache-Bissette (Françoise) (dir .), « A table ! »,revue Le temps des médias, n° 24, juin 2015.
  • Hémardinquer (Jean-Jacques) (dir.), Pour une histoire de l’alimentation, Paris, A. Colin, 1970.
    • Histoire et nourritures terrestres, Les Rendez-vous de l’histoire, Blois, 1999.
  • Herpin (Nicolas), Sociologie de la consommation, Paris, éditions de la Découverte, coll. « Repères », 2004.
  • Laurioux (Bruno), Manger au Moyen-Age. Pratiques de l’alimentation et discours alimentaires, Paris, Pluriel, 2013.
  • Laurioux (Bruno), Les livres de cuisine médiévaux, Turnhaut : Brepols, 1997.
  • Lévi-Strauss (Claude), Du miel aux cendres. Mythologiques, t. 2, Paris, Plon, 1967.
    • Manger et boire en Normandie, Caen, Musée de Normandie, 1999.
    • Manger et boire en Bretagne, Rennes, Musée de Bretagne, 2010.
    • Mangeur (Le). Menus, mots et maux, Paris, Autrement, 1993.
  • Nahoum-Grappe (Véronique), Vertige de l’ivresse. Alcool et lien social, Paris, éditions Descartes, 2010.
  • Nourrisson (Didier), Crus et cuites. Histoire du buveur, Paris, Perrin, 2013.
  • Nourrisson (Didier), Au péché mignon. Histoire des femmes qui consomment jusqu’à l’excès, Paris, Payot, 2013.
  • Ory (Pascal), Le discours gastronomique français des origines à nos jours, Paris, Gallimard/Julliard, coll. Archives, 1998.
  • Parker (Thomas), Tasting french terroir, California Studies in Food and Culture, 2015.
  • Poux (Matthieu), Brun (Jean-Pierre), La vigne et le vin dans les trois Gaules, Gallia, n° 68.1, 2011.
  • Roche (Daniel), Histoire des choses banales. Naissance de la consommation dans les sociétés traditionnelles (XVIIe-XIXe siècle), Paris, Fayard, 1997.
  • Rochefort (Robert), La société des consommateurs, Paris, Odile Jacob, 1995.
  • Schievelbusch (Wolfgang), Histoire des stimulants, Paris, Le Promeneur, 1991.
  • Siegrist (Hannes), Kaeble (Hartmut), Kocka (Jurgen), Europaïsche Konsumgeschichte. Zur Gesellschaft und Kulturgeschichte des Konsums (18. bis 20. Jahrhundert), Frankfurt am Main/ New York, Campus, 1997.
  • Stanziani (A.) (dir.), La qualité des produits en France, XVIIIe-XXe siècle, Paris, Belin, 2003.
  • Toussaint-Samat (Maguelonne), Histoire naturelle et morale de la nourriture, Paris, Bordas, 1987.
  • Verlant (Gilles), Les vertus du vice. Anthologie littéraire des jouisseurs, Paris, Albin Michel, 2000.
  • Watin-Augouard (Jean), Marques de luxe françaises, Paris, Eyrolles, 2009.

Catégories

Lieux

  • Société La Diana - rue Florimond Robertet
    Montbrison, France (42600)

Dates

  • dimanche 28 février 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • gastronomie, manger, boire, histoire culturelle

Contacts

  • Didier Nourrisson
    courriel : didier [dot] nourrisson [at] univ-lyon1 [dot] fr
  • peyvelpierre@gmail.com
    courriel :

Source de l'information

  • Didier Nourrisson
    courriel : didier [dot] nourrisson [at] univ-lyon1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Boire et manger, une histoire culturelle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 06 janvier 2016, http://calenda.org/351703