AccueilLa littérature et le théâtre de langue française à l’épreuve de la traduction en péninsule Ibérique (XVIIIe-XXIe siècle)

La littérature et le théâtre de langue française à l’épreuve de la traduction en péninsule Ibérique (XVIIIe-XXIe siècle)

The literature and theory of the French language and the challenge of translation in the Iberian peninsular (18th-21st centuries)

*  *  *

Publié le mercredi 13 janvier 2016 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque invite à une réflexion sur la traduction des littératures et du théâtre de langue française, au Portugal et en Espagne, à différentes époques, afin d’en dégager les enjeux et de réfléchir aux problématiques qui en découlent. Les étroits rapports culturels entre les trois pays datent de longtemps et ils ont produit d’importantes répercussions au niveau littéraire et culturel dont il s’avère important de rendre compte.

Annonce

Argumentaire

Que signifie « traduire la culture » dans le domaine de la traduction littéraire et théâtrale en espace culturel ibérique de nos jours ? Quelles littératures et quelles dramaturgies y a-t-on traduit depuis le XVIIIe siècle? Par quels réseaux et vecteurs culturels y ont circulé les textes littéraires et dramatiques traduits de la langue française ? Doit-on encore concevoir de nos jours la traduction en tant que simple acte de « passage » entre deux cultures ?

Nous préférons l’envisager comme composante essentielle vers les études de réception car, comme nous le dit Antoine Berman, « la critique des théories de la traduction fondées sur la réception est fondamentale pour une réflexion moderne sur la traduction » (Berman, 1999 : 48).

Ce colloque invite à une réflexion sur la traduction des littératures et du théâtre de langue française, au Portugal et en Espagne, à différentes époques, afin d’en dégager les enjeux et de réfléchir aux problématiques qui en découlent. Les étroits rapports culturels entre les trois pays datent de longtemps et ils ont produit d’importantes répercussions au niveau littéraire et culturel dont il s’avère important de rendre compte.

Les études de littérature comparée, notamment celles de traduction, ont ouvert une nouvelle voie, surtout à partir des années 80, vers l’étude critique de la circulation des textes traduits dans une culture étrangère. Itamar Even-Zohar (1978, 1981) et José Lambert (1986) insistent, très tôt, sur le rôle des traductions dans le processus de rénovation des littératures et des cultures. On le sait, l’idée n’est pas nouvelle car on la retrouve déjà chez certains sémioticiens de la culture, tels Youri Lotman. Sous cette nouvelle impulsion, on attribue désormais à la traduction un rôle crucial dans la conception de l’Autre (Steiner, 1975 ; Ricoeur, 1999), contribuant à générer et renforcer les identités culturelles (Venuti, 1995), ainsi qu’à nourrir les systèmes littéraires nationaux (Sapiro, 2008). Aussi, conçue de plus en plus comme un instrument de pouvoir politique et économique, elle sert souvent les propos des États nationaux et des agents économiques. Ce sont là des fonctions sur lesquelles il est important de réfléchir. Quels rapports de forces s’instaurent entre des mouvements d’affirmation de la culture nationale et des vagues d’imitation de la culture littéraire et théâtrale française ? Quelle(s) représentations(s) de la culture étrangère participent d’une identité culturelle nationale ?

De plus, les rapports entre traduction et culture littéraire et théâtrale constituent une pierre de touche pour l’histoire des traductions qui doit prendre en compte aussi bien l’histoire des mentalités que la nature des stratégies et des procédés mis à l’œuvre par les traducteurs en vue d’une véritable « traduisibilité littéraire » (Berman, 2002 : 201) en rapport avec l’étranger par une réflexion nourrie des apports de l’interdisciplinarité.

Axes thématiques

Ce colloque propose une réflexion sur ces thématiques, organisée autour des axes suivants :

  1. Traduction et réception
    1. Influences des littératures de langue française traduites sur la littérature et la culture portugaise et espagnole
    2. Répercutions linguistiques de la traduction à partir du français sur la langue portugaise et espagnole
    3. Identité nationale et place des traductions dans les polysystèmes culturels ibériques
  1. Traduction, agents, répertoires et histoire des traductions
    1. La traduction et les réformes littéraires et théâtrales
    2. La traduction et la formation d’un répertoire de la littérature et du théâtre de langue française sur la Péninsule ibérique
    3. Les traducteurs et les mécanismes de traduction
  1. Traduction et réseaux de légitimation
    1. Mécanismes de sélection et de soutien à la traduction à partir du français
    2. Le rôle de la littérature et du théâtre de langue française traduits dans l’enseignement au Portugal et en Espagne
    3. La circulation de collections éditoriales et autres instance de légitimation

Langue des des communications

Les langues de présentation des communications sont le français et le portugais.

Calendrier

  • 15 mars 2016: date limite pour présenter des propositions de communication (20 minutes maximum) (résumé de 1500 caractères, espaces compris).
  • 31  mars 2016: date limite pour la réponse du comité scientifique.
  • 15 avril 2016 : programme définitif.
  • 30 juin- 1er juillet 2016 : colloque

Organisation

  • Ana Clara Santos (Univ. Algarve – CET/FLUL – APEF)
  • Dominique Faria (Univ. Açores – CEC/FLUL - APEF)
  • Maria de Jesus Cabral (Univ. Lisbonne – CEA/FLUL – APEF)

Comité scientifique

  • Ana Clara Santos (Univ. Algarve)
  • Ana Paula Coutinho (Univ. Porto)
  • Ana Isabel Moniz (Univ. Madère)
  • Cristina Robalo Cordeiro (Univ. Coimbra)
  • Daniel-Henri Pageaux (Univ. Paris III)
  • Dominique Faria (Univ. Açores)
  • João da Costa Domingues (Univ. Coimbra)
  • João Ferreira Duarte (Univ. Lisbonne)
  • José Domingues de Almeida (Univ. Porto)
  • Fátima Outeirinho (Univ. Porto)
  • Francisco Lafarga (Univ. Barcelone)
  • Manuel Bruña (Univ. de Séville)
  • Manuela Carvalho (Univ. Lisbonne)
  • Maria de Jesus Cabral (Univ. Lisbonne)
  • Maria Eduarda Keating (Univ. Minho)
  • Maria Hermínia Amado Laurel (Univ. Aveiro)
  • Marta Teixeira Pinto (Univ. Lisbonne)
  • Sebastiana Fadda (Univ. Lisbonne)
  • Teresa Seruya (Univ. Lisbonne)
  • Vera San Payo de Lemos (Univ. Lisbonne)

Envoi des propositions de communication

Les communications admises ne dépasseront pas les 20 minutes.

Afin de soumettre votre proposition de communication, sous forme d’un résumé de 1500 caractères (espaces compris), accompagné d’un court CV (1200 caractères, espaces compris), on vous prie de nous contacter à l’adresse électronique suivante : traduction.iberique@gmail.com

Les textes des communications feront l’objet d’une publication sur avis d’un comité de lecture et sous engagement de remise du texte en bonne et due forme graphique jusqu’au 31 juillet 2016.

Inscription

Frais : 80,00€

Membres de l’APEF et des centres partenaires (CEC, CET) : 50,00€

Modalités de paiement

(pour le Portugal) Virement bancaire : NIB: 0010 0000 34138130001 44

(pour l’étranger) Virement bancaire : IBAN: PT50 0010 0000 3413 8130 0014 4

BIC: BBPIPTPL

(Photocopie du virement ATM envoyée en version numérisée au courriel traduction.iberique@gmail.com, faisant foi)

Liens 

www.apef.org.pt

http://www.comparatistas.edu.pt/

http://www.tmp.letras.ulisboa.pt/cet

Lieux

  • Faculté des Lettres de l'Université de Lisbonne
    Lisbonne, Portugal

Dates

  • mardi 15 mars 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • traduction, Portugal, Espagne, littérature

Contacts

  • Traduction Ibérique
    courriel : traduction [dot] iberique [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Dominique Faria
    courriel : carnetsapef [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La littérature et le théâtre de langue française à l’épreuve de la traduction en péninsule Ibérique (XVIIIe-XXIe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 13 janvier 2016, http://calenda.org/352558