AccueilDes risques à la résilience, du passé au présent : perspectives critiques et approches comparatives

Des risques à la résilience, du passé au présent : perspectives critiques et approches comparatives

From risk to resilience, from past to present: critical perspectives and comparative approaches

École d'été 2016 du laboratoire d’excellence « Dynamiques territoriales et spatiales » (LabEx DynamiTe)

2016 Summer School of the Cluster of Excellence Territorial and Spatial Dynamics (LabEx DynamiTe)

*  *  *

Publié le mercredi 20 janvier 2016 par João Fernandes

Résumé

Cette école d’été privilégiera les travaux exploratoires qui ne considèrent pas le concept de résilience comme un acquis mais retracent les conditions sociales et historiques de son utilisation par la communauté scientifique. Ainsi, un va-et-vient constant sera proposé entre des cas d’étude sur le présent et sur le passé associant géographes, sociologues, historiens et archéologues. La comparaison entre des lieux éloignés dans le temps et dans l’espace permettra de dégager les mécanismes communs qui conduisent à la résilience ou au contraire à une réorganisation qualitative importante des systèmes.

Annonce

Argumentaire

La notion de résilience, transférée pour la première fois en géographie en France en 2000, a été très investie dans la géographie des risques depuis une dizaine d’années. C’est un terme polysémique dont la définition et l’utilisation font débat aujourd’hui. Aussi, nous privilégierons les travaux exploratoires qui ne considèrent pas le concept de résilience comme un acquis mais retracent les conditions sociales et historiques de son utilisation par la communauté scientifique.

La réflexion sur les échelles et particulièrement les échelles temporelles pourrait être un des moyens d’affiner le concept de résilience aujourd’hui. Observer la réponse des sociétés à des perturbations anciennes dans la longue durée permet de mieux saisir les phases d’ajustements ou au contraire de bifurcation. La connaissance du passé joue un rôle également dans la transmission de la mémoire des risques passés qui, selon certains chercheurs, augmenteraient les facultés de résilience dans le présent. L’analyse de la réponse des sociétés après un événement traumatique récent (catastrophe naturelle, guerre, éviction forcée) permet quant à elle une analyse bien plus fine des effets à court ou moyen terme des perturbations engendrées. Les méthodologies employées (par exemple les approches participatives ou géomatiques) diffèrent également des analyses historiques d’événements passés.

Ainsi, un va-et-vient constant sera proposé entre des cas d’étude sur le présent et sur le passé associant géographes, sociologues, historiens et archéologues. La comparaison entre des lieux éloignés dans le temps et dans l’espace permettra de dégager les mécanismes communs qui conduisent à la résilience ou au contraire à une réorganisation qualitative importante des systèmes.

Axes thématiques

Quatre thématiques seront abordées :

  • les approches historiographiques sur la résilience et le rôle des échelles temporelles ;
  • résilience et ville ;
  • résilience post-catastrophe ;
  • vulnérabilité résidentielle.

Inscriptions

Inscriptions en ligne jusqu'au dimanche 3 avril :

http://labex-dynamite.com/fr/evenements-du-labex/ecoles-dete/ecole-dete-2016/ecole-dete-2016-formulaire-dinscription/

(Le nombre de places étant limité, une selection sera effectuée par le Comité d'Organisation). 

La prochaine École d’Été du LabEx DynamiTe se déroulera du mercredi 6 au mardi 12 juillet 2016, au Monastère des Bénédictins de l’Université de Catane (Sicile).

Frais d'inscription

(ils comprennent la semaine de formation, l'hébergement et les repas.
Ils ne comprennent pas le trajet jusqu'à Catane) :

  • Académique (500 euros) ;
  • Hors académique (750 euros) ;
  • Membres du LabEx DynamiTe, ou de l'une de ses unités partenaires (250 euros).

Comité d’organisation

 Sandrine ROBERT

 CRH : Centre de Recherches Historiques (UMR 8558)

 sandrine.robert@ehess.fr 

 Franck LAVIGNE

 LGP : Laboratoire de Géographie Physique (UMR 8591)

 franck.lavigne@univ-paris1.fr 

 Véronique DUPONT

 CESSMA : Centre d’Etudes en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques (UMR 245)

 veronique.dupont@ird.fr

Lieux

  • Catane, Italie

Dates

  • dimanche 03 avril 2016

Mots-clés

  • résilience, vulnérabilité résidentielle, risque, catastrophe naturelle

Contacts

  • Farouk Temine
    courriel : farouk [dot] temime [at] hesam [dot] eu

URLS de référence

Source de l'information

  • Farouk Temine
    courriel : farouk [dot] temime [at] hesam [dot] eu

Pour citer cette annonce

« Des risques à la résilience, du passé au présent : perspectives critiques et approches comparatives », École d'été, Calenda, Publié le mercredi 20 janvier 2016, http://calenda.org/353343