AccueilLire / écrire la micro-fiction en Amérique latine : micro-identités, macro-transgressions

Lire / écrire la micro-fiction en Amérique latine : micro-identités, macro-transgressions

Leer / escribir microficciones en América latina Micro-identidades, macro-transgresiones

Ler / escrever a microficção na América Latina : Micro identidades, macro transgressões

Reading / writing microfiction in Latin America: micro-identities, macro-transgressions

*  *  *

Publié le mercredi 20 janvier 2016 par Céline Guilleux

Résumé

La micro-fiction fait partie des premières expressions littéraires de l’humanité. Ainsi, elle traverse de multiples expériences d’écriture de l’homme. Or, ce genre littéraire a une résonance particulière dans l’actualité latino-américaine due, en grande partie, aux nouvelles formes d’explorer l’espace de l’écriture cybernétique. Des nouveaux rapports réécrivent les distances culturelles, spatiales et temporelles d’une génération nomade. Dans le cadre des micro-fictions, l’étude de la construction d’un discours identitaire s’avère clé pour la définition de la spécificité d’un tel genre littéraire en Amérique latine. De la même façon, ceci nous permet de le replacer dans un contexte de mondialisation des échanges, références et cosmovisions. Nous mettrons en évidence ce double mouvement car nous considérons qu’une vision transculturelle définit non seulement les limites internes du genre, mais également ses possibles ramifications.

Annonce

Argumentaire

La micro-fiction fait partie des premières expressions littéraires de l’humanité. Ainsi, elle traverse de multiples expériences d’écriture de l’homme. Or, ce genre littéraire a une résonance particulière dans l’actualité latino-américaine due, en grande partie, aux nouvelles formes d’explorer l’espace de l’écriture cybernétique. Des nouveaux rapports réécrivent les distances culturelles, spatiales et temporelles d’une génération nomade.

Dans le cadre des micro-fictions, l’étude de la construction d’un discours identitaire s’avère clé pour la définition de la spécificité d’un tel genre littéraire en Amérique latine. De la même façon, ceci nous permet de le replacer dans un contexte de mondialisation des échanges, références et cosmovisions. Nous mettrons en évidence ce double mouvement car nous considérons qu’une vision transculturelle définit non seulement les limites internes du genre, mais également ses possibles ramifications.

En tant que narration expérimentale, la micro-fiction transgresse les stratégies légitimées par l’écriture moderne. Elle propose à partir de sa brièveté, une complicité entre le lecteur et l’écrivain qui va au-delà du patrimoine culturel partagé. Ainsi, les micro-fictions puisent leur efficacité dans l’intemporalité de ce qui est narré : « elles prétendent avoir été créées depuis l’éternité du rêve »1.

Si l’intemporalité s’avère une pièce clé dans ce type de récits, la capture de l’instantané, du fugace, fait également partie de l’effet esthétique provoqué chez le lecteur qui perçoit le texte non pas comme un extrait, mais comme un tout autosuffisant.

Nous concevons la brièveté temporelle et spatiale comme deux des principales caractéristiques formelles de la micro-fiction. Cependant, ces propriétés se voient renforcées par des aspects thématiques ponctuels comme la métafiction et l’intertextualité qui enrichissent les lectures possibles tout en exploitant/explorant le concept du palimpseste. De ce fait, les croisements entre le réel et la fiction, le cinéma, la photographie, la littérature, mais également (et surtout) la logique cybernétique, hybrident le genre et le dispersent, en faisant de cette dissémination l’une de ses principales caractéristiques.

Nous proposons les axes de réflexion suivants :

  • Diastole et systole de la narration : l’espace-temps dans le genre micro-fictionnel.
  • Lire/écrire la micro-fiction : métafiction et hypertextualité dans la micro-fiction.
  • Hybridation générique et fragmentation du récit : de la mini-fiction à la macro-fiction et vice-versa.

Calendrier des activités

  • Matinée : Table ronde. Nous débattrons des problématiques liées à la micro-fiction à partir de l’analyse de textes littéraires. Le matériel de lecture sera fourni avec anticipation aux étudiants et aux chercheurs voulant participer. La modalité de la table ronde a pour but d’initier les étudiants à la méthodologie de la recherche littéraire dans un exercice collectif.
  • Après-midi : Atelier de lecture critique et d’écriture créative.

Modalités de participation

Les personnes intéressées pourront répondre à cet appel à communications selon deux modalités non ex-clusives :

Participation à la table ronde : Les participants devront nous faire parvenir le titre ainsi que le résumé de leur proposition de communication en espagnol, portugais ou français (500 mots maximum) à l’adresse électronique suivante : jdmicrofictions@gmail.com Celle-ci ne devra pas ex-céder 20 minutes. Il sera également possible d’envoyer son hypothèse de recherche et le texte étudié, une semaine avant la Journée des Doctorants. (L’objectif de cette modalité est de promou-voir le débat entre exposants et auditeurs.)

Envoi des articles : Nous vous joignons les normes de présentation. Les articles retenus par le comité de lecture feront partie d’un dossier dédié à la micro-fiction qui paraîtra dans la version digitalisée de la revue Escritural (CRLA-Archivos).

Dates importantes 

  • Résumé et titre de la communication : 02 février 2016.

  • Acceptation de la proposition : 15 février 2016.
  • Envoi des articles pour la publication : 30 avril 2016.

Inscription et informations

jdmicrofictions@gmail.com

Comité organisateur

  • Maité Abadie (Benemérita Universidad Autónoma de Puebla/ CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Veronica Bernabei (CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Elodie Carrera (CECILLE, Université de Lille-3)
  • Mariana De Souza Novaes Gomes Teixeira (CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Daniele Fernanda Eckstein (CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Sérgio Levemfous (CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Sarah Porcheron (CRLA-Archivos, Université de Poitiers)

Comité scientifique

  • Dr. Sylvie Josserand-Colla (CNRS/CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Dr. Michel Riaudel (Prof. CRLA-Archivos, Université de Poitiers)
  • Dr. Cécile Quintana (Prof. CRLA-Archivos, Université de Poitiers)

Catégories

Lieux

  • Bâtiment A5 - MSHS, 5 rue Théodore Lefebvre
    Poitiers, France (86)

Dates

  • jeudi 25 février 2016

Mots-clés

  • microfiction, narration, hypertextualité, lire, écrire, récit, macrofiction

Contacts

  • Veronica Bernabei
    courriel : jdmicrofictions [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Veronica Bernabei
    courriel : jdmicrofictions [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Lire / écrire la micro-fiction en Amérique latine : micro-identités, macro-transgressions », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 20 janvier 2016, http://calenda.org/353372