AccueilPortes et périphéries dans les villes modernes (XVe-XIXe siècle)

Portes et périphéries dans les villes modernes (XVe-XIXe siècle)

Gates and outskirts in modern cities (15th-19th centuries)

Espaces, lieux, pratiques sociales

Spaces, places, social practices

*  *  *

Publié le mercredi 20 janvier 2016 par Céline Guilleux

Résumé

La revue Città e Storia programme un numéro sur les portes et les périphéries dans les villes modernes. L’objectif est de mettre en lumière les articulations entre la ville d’Ancien Régime, ses quartiers périphériques et les lieux d’accès à l’espace urbain, dans une optique qui – par l’union de l’histoire urbaine et de la micro-histoire – mettrait l’accent sur les pratiques des acteurs. L’objectif est de reconsidérer les lieux d’accès à la ville et ses limites – portes, murs, périphéries – en tenant compte de leur polyfonctionnalité et de la porosité qui les caractérise.

Annonce

Argumentaire

La revue Città e Storia programme un numéro sur les portes et les périphéries dans les villes modernes. L’objectif est de mettre en lumière les articulations entre la ville d’Ancien Régime, ses quartiers périphériques et les lieux d’accès à l’espace urbain, dans une optique qui – par l’union de l’histoire urbaine et de la micro-histoire – mettrait l’accent sur les pratiques des acteurs. L’objectif est de reconsidérer les lieux d’accès à la ville et ses limites – portes, murs, périphéries – en tenant compte de leur polyfonctionnalité et de la porosité qui les caractérise.

Les portes et les murs ne seront pas étudiés en termes architecturaux ou sous l’angle de leurs caractéristiques symboliques et défensives. Ils seront envisagés plutôt comme des lieux de transit, qui relèvent de diverses fonctions : contrôle de la mobilité, gestion des épidémies, lieu de rencontre de l’offre agricole périphérique et de la demande urbaine, accueil des étrangers et, avant tout, comme un « seuil » entre un intérieur et un extérieur qui définit la cité par son espace urbain. On envisagera, par ailleurs, les périphéries qui se sont développées à l’abri des murs, notamment par des rapports importants avec la ville fondés sur une mobilité intense des populations. Dans cette optique, il s’agira de mieux comprendre la mobilité d’un grand nombre d’individus qui, pour des raisons diverses et particulièrement pour leur travail, ont dépassé la frontière physique et imaginaire entre l’intérieur et l’extérieur de la ville, et ont participé de sa redéfinition.

À partir de ces perspectives, les articles pourront porter plus particulièrement sur les thèmes suivants :

  • Les fonctions sociales et spatiales des portes
  • Les caractéristiques des zones liées aux murs
  • La mobilité des habitants dans et hors de la ville
  • L’intégration périphéries / centre urbain

Modalités de soumission

Les propositions, d’une longueur maximale de 500-600 mots, titre, objectifs et méthode compris, pourront être adressées à la rédaction: cittaestoria@gmail.com, en mentionnant dans l’objet « Appel Portes et périphéries dans les villes modernes »

Date limite de soumission des proposition : 31 janvier 2016

La réponse d’acceptation sera envoyée aux alentours du 15 février 2016.

Les articles, d’une longueur maximale de 7000 mots, pourront être rédigés en italien, anglais, français ou espagnol. Ils devront être remis dans leur version finale le 15 mai 2016.

Ces textes seront soumis à l’évaluation de « referees » selon la méthode du « double blind peer review ».

Direction

Eleonora Canepari (eleonora.canepari@univ-amu.fr)

Nicolas Vidoni (nicolas.vidoni@univ-amu.fr)

Dates

  • dimanche 31 janvier 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • porte, faubourg, espace, ville, périphérie

Contacts

  • Eleonora Canepari
    courriel : eleonora [dot] canepari [at] univ-amu [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Eleonora Canepari
    courriel : eleonora [dot] canepari [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Portes et périphéries dans les villes modernes (XVe-XIXe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 20 janvier 2016, http://calenda.org/353816