AccueilProjet fédérateur « Nucléaire, risque, société » de NEEDS (nucléaire : énergie, environnement, déchets, société)

Projet fédérateur « Nucléaire, risque, société » de NEEDS (nucléaire : énergie, environnement, déchets, société)

Federative project "The nuclear, risk and society" at NEEDS - nuclear energy, the environment, waste and society

*  *  *

Publié le vendredi 29 janvier 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le projet « Nucléaire, risque, société » de NEEDS (nucléaire : énergie, environnement, déchets, société) a pour ambition de faire valoir l’importance des sciences humaines et sociales dans la compréhension du nucléaire comme fait social, de mobiliser de nouvelles équipes de recherche ; de soutenir des recherches innovantes ; d’encourager les démarches interdisciplinaires et les projets fondés sur des enquêtes empiriques. Le présent appel à propositions a pour ambition d’élargir et de conforter la communauté des chercheurs qui travaillent sur le nucléaire en sciences humaines et sociales et de décloisonner le nucléaire comme champ de recherche. Il est ouvert à toutes les unités intéressées, CNRS, universités et autres structures.

Annonce

Présentation

Le projet « Nucléaire, risque, société » de NEEDS a pour ambition de faire valoir l’importance des sciences humaines et sociales (SHS) dans la compréhension du nucléaire comme fait social, de mobiliser de nouvelles équipes de recherche ; de soutenir des recherches innovantes ; d’encourager les démarches interdisciplinaires et les projets fondés sur des enquêtes empiriques.Le présent appel à propositions a pour ambition d’élargir et de conforter la communauté des chercheurs qui travaillent sur le nucléaire en SHS et de décloisonner le nucléaire comme champ de recherche. Il est ouvert à toutes les unités intéressées, CNRS, universités et autres structures.

Sécurité énergétique, compétitivité économique, lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, risque environnemental, gestion de la ressource, temporalité sur des centaines d’années – nombreuses, denses et complexes sont les questions que suscite le nucléaire. La recherche scientifique sur le nucléaire fait apparaître de façon visible des enjeux importants de notre présent, notamment l’articulation entre la technologie nucléaire, et une société qui repose largement sur cette technologie. Aucune amélioration d’exploitation, aucun progrès en sûreté et en transparence ne sont envisageables sans maintenir au plus haut niveau l’articulation de la recherche fondamentale, amont et appliquée, les sciences naturelles, humaines et sociales, et les technologies du nucléaire.

Dans ce contexte, le programme NEEDS a été élaboré entre le CNRS, l’Andra, Areva, le BRGM, le CEA, EDF et l’IRSN, dans le but de mobiliser une communauté académique sur les grandes questions scientifiques liées à l’énergie nucléaire. Le programme NEEDS vise à soutenir des projets de recherche inter-partenaires et se décline selon 7 projets fédérateurs :

  • Systèmes nucléaires et scénarios
  • Matériaux pour les réacteurs
  • Milieux poreux pour le stockage
  • Déchets nucléaires
  • Ressources
  • Environnement
  • Sciences, risques et société

Chacun de ces Projets Fédérateurs a construit dès 2015 des projets structurants sur des thématiques prioritaires nécessitant la collaboration d’équipes identifiées par les premières années de fonctionnement de NEEDS. Le présent appel à projet vise à soutenir des projets innovants et émergents, à risque, sur une durée de 1 à 2 ans. Les porteurs sont amenés à spécifier dans le dossier à quel Projet Fédérateur leur projet correspond. Il est possible d’indiquer plusieurs Projets Fédérateurs, lorsque le sujet demande une approche particulièrement interdisciplinaire. Chaque projet sera évalué par le Conseil Scientifique du –ou des– Projet(s) Fédérateur(s) concerné(s), et le Comité de Projet statuera sur la sélection finale des projets qui seront financés.

Le projet « Nucléaire, risque, société » de NEEDS a pour ambition de faire valoir l’importance des sciences humaines et sociales (SHS) dans la compréhension du nucléaire comme fait social, de mobiliser de nouvelles équipes de recherche ; de soutenir des recherches innovantes ; d’encourager les démarches interdisciplinaires et les projets fondés sur des enquêtes empiriques.
Le présent appel à propositions a pour ambition d’élargir et de conforter la communauté des chercheurs qui travaillent sur le nucléaire en SHS et de décloisonner le nucléaire comme champ de recherche. Il est ouvert à toutes les unités intéressées, CNRS, universités et autres structures.

Les équipes sont invitées à croiser les thèmes du présent appel à projet si elles le souhaitent et les propositions de chercheurs travaillant sur des champs connexes sont encouragées.
Trois thématiques prioritaires sont proposées dans le présent appel à projet.

1- Territoires

L’implantation du nucléaire a durablement modifié les régulations sociales, politiques voire naturelles, tout en transformant le fonctionnement économique des territoires. Cependant, ces activités de haute technologie, qui reposent sur un environnement contrôlé, présentent un potentiel de risque. Comment les régulations politiques locales et les valeurs associées au territoire sont-elles affectées par la création, le fonctionnement, l’évolution, voire la disparition d’installations nucléaires riches de tous ces paradoxes ?

2- Temporalité

La spécificité du nucléaire repose sur sa temporalité. D’une part, l’industrie du nucléaire connaît des bouleversements technologiques rapides qui modifient la nature et les conditions du travail (sous-traitance, rotation de main-d'oeuvre entre sites, apparition de nouveaux métiers). D’autre part, dans le cas d’accidents ou de gestion des déchets à vie longue, le nucléaire laisse une empreinte dont l’impact suscite de forts enjeux en termes de transmission générationnelle. Comment appréhender cette singularité en l’intégrant dans une perspective socio-historique ?

3- Décision

Depuis les années 1960, l’énergie nucléaire a suscité des controverses et des mouvements socio-économiques extrêmement variés, qui contestent ou au contraire soutiennent cette filière, ses implantations et sa technologie. Par ailleurs, plus récemment, le développement des scénarios électronucléaires invite à poser la question des modalités de décision en lien avec la politique du mixe énergétique. Comment analyser les décisions relatives au nucléaire dans ce contexte renouvelé.

Les propositions de recherche comparant différents secteurs seront particulièrement bien accueillies, dans la mesure où elles feraient précisément apparaître ces modalités propres au nucléaire.

Modalités de soumission

Date limite de candidature : 15 février 2016 à minuit

Formulaire à remplir en ligne sur l’application SIGAP

https://sigap.cnrs.fr/sigap/web/connexion.php

Modalités de sélection

Les dossiers sont examinés par le deux-codirecteurs du Projet Fédérateur NEEDS Nucléaire, Risque et Société. Le comité scientifique de ce projet fédérateur, en cours de constitution, propose un classement.

Comité de sélection

  • Sophie Breteché, Enseignant chercheur, école des Mines de Nantes.

sophie.bretesche@mines-nantes.fr

  • Mathieu Brugidou, Chercheur senior, EDF Lab.

mathieu.brugidou@edf.fr

Cet AAP est disponible à l'adresse : http://www.celluleenergie.cnrs.fr/spip.php?article283

Dates

  • lundi 15 février 2016

Mots-clés

  • interdisciplinaire, nucléaire, risque, territoire, temporalité, décision

Contacts

  • sophie Bretesche
    courriel : sophie [dot] bretesche [at] mines-nantes [dot] fr
  • Mathieu Brugidou
    courriel : mathieu [dot] brugidou [at] edf [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mathieu Brugidou
    courriel : mathieu [dot] brugidou [at] edf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Projet fédérateur « Nucléaire, risque, société » de NEEDS (nucléaire : énergie, environnement, déchets, société) », Appel d'offres, Calenda, Publié le vendredi 29 janvier 2016, http://calenda.org/354200