AccueilRegarder, écouter, s'engager !

Regarder, écouter, s'engager !

Looking, listening, commiting

Ah bé tè! Second "anthro-Pau-logiques" conference

*  *  *

Publié le mercredi 27 janvier 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Cette deuxième édition des rencontres « anthro-Pau-logiques » poursuit l'analyse du regard que portent des anthropologues, des collègues des autres sciences humaines et sociales ainsi que la société civile sur les problèmes du monde contemporain. Ainsi, nous souhaitons associer dans nos réflexions la vision de l'historien, du sociologue, du géographe, du juriste, du plasticien, mais aussi de l'ouvrier, du militant syndical, ou du politique… En effet, au-delà des différences disciplinaires ou des divergences politiques, chacun porte un certain regard sur la façon dont les cultures se (re)dessinent, les stratégies sociales se (re)déploient ; en résumé, sur les mutations sociétales.

Annonce

Argumentaire

Cette deuxième édition des rencontres « anthro-Pau-logiques » poursuit l'analyse du regard que portent des anthropologues, des collègues des autres sciences humaines et sociales ainsi que la société civile sur les problèmes du monde contemporain. Ainsi, nous souhaitons associer dans nos réflexions la vision de l'historien, du sociologue, du géographe, du juriste, du plasticien, mais aussi de l'ouvrier, du militant syndical, ou du politique… En effet, au-delà des différences disciplinaires ou des divergences politiques, chacun porte un certain regard sur la façon dont les cultures se (re)dessinent, les stratégies sociales se (re)déploient ; en résumé, sur les mutations sociétales.

Cependant, si le regard suffit pour voir, il ne permet pas à lui seul de comprendre ces sociétés puisque les mobiles qui les transportent en les transformant échappent parfois au regard et appellent l’écoute. Les sociétés sont discursives et mélodiques ; elles sont dans la mise en scène, il faut donc les écouter au-delà du regard.

En outre, l’intérêt accordé aux mutations de nos sociétés conduit, en sciences sociales et humaines, à des rencontres avec « le terrain ». C’est ainsi que, par exemple, l'engagement ethnographique demeure une question omniprésente puisque l'ethnographe est personnellement et fortement impliqué dans l'enquête (Favret-Saada 1977). Cette implication peut se traduire sous la forme d'un engagement, que Jean-Pierre Olivier de Sardan (2000) classifie sous trois idéal-types : l'engagement ambigu (intégration forte au milieu), la conversion et le dédoublement statutaire (implication directe sur la scène sociale). Didier Fassin relève également l'ambiguïté épistémologique de la position du chercheur sur la scène sociale, entre engagement et distanciation puisque « le chercheur est engagé par rapport au monde qu’il étudie à la fois comme sujet connaissant et comme sujet citoyen » (Fassin, 1999 : 43). Au-delà de ces modèles scientifiques, nous retrouvons un panel de positionnements dans la société civile : cette dernière s’empare de la notion d'« engagement » à différents niveaux, allant du domaine artistique au champ politique ou écologique. Mais que signifie ce terme « engagement » et en quoi « l’engagement » de l’artiste, du politique, du chercheur en sciences humaines et/ou sociales, etc., renseigne-t-il, par exemple, sur les crises des sociétés actuelles ?

Ces journées s'articuleront autour de ces pistes de réflexion et questions en soulignant dans un premier temps l’engagement, notamment à travers l'image comme média subjectif et la musique engagée. La deuxième journée sera consacrée à la question de la gouvernance en évoquant d'une part le militantisme syndical, politique ou culturel et, d'autre part, les dissidences économiques et alternatives à la mondialisation.

Programme

Jeudi 11 février

  • 8h45 Accueil
  • 9h00 Présentation de la journée

La musique engagée

  • 9h15 Tiphaine BESNARD, doctorante en histoire de l’art (ITEM/UPPA) « Écrire l’histoire de l’art : lorsque l’engagement n’est pas exclusivement du côté des artistes »
  • 9h35 Idrissa MANÉ, doctorant en anthropologie (ITEM/UPPA) « La musique de Dieu : le bruit et le silence »
  • 10h00 Anna CUOMO, doctorante en anthropologie (EHESS-IMAF) « Engagements et contournements d’identités en situation : la pratique du rap au Burkina Faso »
  • 10h30 Pause
  • 11h00 Fatiha CHOUIREFdoctorante en sciences politique (Centre de recherche IE2IA/UPPA) « La chanson kabyle : le passage d’une thématique descriptive et culturelle à une revendication politique »
  • 11h20 Peio ETCHEVERRY-AINCHART, historien et écrivain « Martxa eta borroka : le rock comme outil militant au Pays basque »
  • 11h40 Lontzi AMADO-BORTHAYRE, docteur en sciences politiques (Sciences-Po Bordeaux) « De la txalaparta à la telecaster, le rock radical basque et le nationalisme radical basque : une rencontre contingente »
  • 12h30 Repas

Dissidences économiques, démondialisation et alternatives au mondialisme (partie 1)

  • 14h30 Txomin POVEDA, doctorant en sociologie (SET/UPPA) « De la recherche engagée au militantisme éclairé par la recherche, ou comment déplacer l’axiome de la neutralité anxiolytique »
  • 14h50 Adrienne BONNET, juriste-doctorante en droit privé (CDRE/UPPA) « Le contrôle des concentrations de sociétés : une barrière à la libération mondiale des échanges ? »
  • 15h10 Julien MATTERN, maître de conférences en sociologie (SET/UPPA) « Chercheur engagé, chercheur embarqué ? 1981-1982 : la recherche au service de la modernisation »
  • 15h45 Pause
  • 16h15 Guillaume de GRACIA, chercheur indépendant « Des piqueteros aux zadistes : émergence de l’horizontalisme et essence d’une alternative hétérotopique au capitalisme »
  • 16h35 Dominique CUNCHINABE, doctorant en anthropologie (ITEM/UPPA) « S’engager entre nature et biodiversité »
  • 17h00 Discussions

Vendredi 12 février 2016

  • 9h15 Accueil

Du militantisme à la politique

  • 9h30 Maryse CLUCHET, doctorante en anthropologie (ITEM/UPPA) « La nature de l’engagement politique du mouvement ”Balai citoyen” au Burkina Faso »
  • 9h50 Hervé TERRAL, professeur de sociologie (Université de Toulouse Jean Jaurès) « Le mouvement Convergence occitane (Toulouse) : entre militantisme et lobbying »
  • 10h10 Babacar FAYE, master en sciences politiques et sociologie (Université Charles-de-Gaulle Lille 3) « À la recherche d’une normativité sociale au Sénégal : Médias sociaux, Y’en A Marre et le projet d’un Nouveau type de Sénégalais »
  • 10h45 Pause
  • 11h15 TABLE RONDE : discussions avec le monde politico-militant : David Grosclaude, journaliste et ancien conseiller régional d’Aquitaine, Michel Braud, syndicaliste et vice-président du CFVU de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • 12h30 Repas

Dissidences économiques, démondialisation et alternatives au mondialisme (partie 2)

  • 14h00 Arnaud DUPIN, doctorant en histoire (ITEM/UPPA) « La SFIO des années 1960 et la jeunesse : un ”rendez-vous” entièrement raté ? »
  • 14h20 Philippe CORCUFF, maître de conférences en sciences politique (Institut d’Études Politiques de Lyon – CERLIS) « Enjeux de la critique sociale aujourd’hui, entre sciences sociales, engagement et dérives néoconservatrices »
  • 14h40 Questions
  • 15h00 Pause
  • 15h15 David GARCIA, Manuel QUESADA CARRASCO et Ermengol GASSIOT BALLBÉ (Département de Préhistoire, Université autonome de Barcelone), Alba ARAN HERRERA, Lorena MERLOS « L’exhumation de fosses communes de la guerre et de la dictature franquiste. Quelques notes sur l’engagement de l’archéologie et des archéologues dans la lutte contre l’impunité »
  • 15h25 Fanny PARISE, anthropologue et chef de projet innovation (centre de recherche du Groupe SEB pour l’Activité Électrique Culinaire) « Moi, l’Anthropologue ”de la Seb ” : entre immersion dans l’industrie et engagement local… »
  • 17h00 Clôture des rencontres

Informations pratiques

Jeudi 11 février et vendredi 12 février 2016 à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

Plus de renseignements

  • Venir de la gare en bus :

La ligne 2 d'IDELIS permet d'effectuer le trajet Gare - Université

Les arrêts sont : Monge et Commune de Paris

  • En avion :

L’aéroport se trouve à environ 10 kms de l’Université, au nord-ouest de Pau.

Une navette d'IDELIS propose une liaison Uzein Aéroport - Université.

Les arrêts sont : Monge et Commune de Paris

Site Internet IDELIS www.reseau-idelis.com

Inscriptions et renseignements

Inscription conseillée auprès de :
Dominique Cunchinabe : dominique.cunchinabe @univ-pau.fr
Rémy Berdou : remy.berdou@univ-pau.fr
Mathilde Lamothe : mathilde.lamothe@univ-pau.fr
Mélanie Larché : m.larche@in-oc.org
Idrissa Mané : idrissa_mane@yahoo.fr
Txomin Poveda : txomin.poveda@univ-pau.fr

Lieux

  • Université de Pau et des Pay de l'Adour, avenue de l'université
    Pau, France (64100)

Dates

  • jeudi 11 février 2016
  • vendredi 12 février 2016

Mots-clés

  • Pau, musique engagée, dissidence, mondialisme, démondialisation, engagement, local, alternative, militantisme

Contacts

  • Mathilde Lamothe
    courriel : mathilde [dot] lamothe [at] univ-pau [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mélanie Larché
    courriel : lesanthropaulogiques [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Regarder, écouter, s'engager ! », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 27 janvier 2016, http://calenda.org/354295