AccueilGiorgio Bassani, narrateur et poète

Giorgio Bassani, narrateur et poète

Giorgio Bassani narrator and poet - a history of the reception of his work, and a critical assessment

Une histoire de la réception de son œuvre, un bilan de la critique

*  *  *

Publié le mardi 02 février 2016 par João Fernandes

Résumé

Un siècle après sa naissance, Bassani est reconnu comme l’un des plus importants écrivains italiens de la seconde moitié du XXe siècle. Pour en avoir la preuve, il suffit de considérer la quantité et la qualité des contributions critiques des dernières années, incluant des études sur la poétique de l’écrivain et sur la genèse de ses textes, sur ses liens avec les arts, le cinéma et la photographie, sur son engagement civilet politique, sur son activité d’enseignant, de traducteur, d’éditeur et de scénariste. Aujourd’hui une histoire de la réception de Bassani, jamais tentée jusqu’ici, devient également possible. Issu de ces considérations, le présent appel à contributions vise à dresser la carte la plus exhaustive possible de la réception de Bassani de 1940 à nos jours, mais n'exclut cependant pas les débats, les contributions originales, et les prises de position théoriques s'ils s'appuient sur une recension minutieuse des études déjà existantes sur les mêmes questions.

Annonce

Argumentaire

Un siècle après sa naissance, Bassani est reconnu comme l’un des plus importants écrivains italiens de la seconde moitié du XXe siècle. Une meilleure compréhension de son œuvre est désormais possible grâce à la publication de textes inéditsou d’accès difficile, aux recherches de critique génétique et de philologie textuelle – qui se multiplieront sans aucun doute dans l’avenir – et aux travaux sur la poétique de l’écrivain, sur ses sources littéraires, européennes et américaines. Au cours des dernières années ont également paru des études sur les liens de Bassani avec les arts, le cinéma et la photographie, ainsi que des ouvrages, individuels ou collectifs, consacrés à son engagement civilet politique, à son activité d’enseignant, de traducteur, d’éditeur et de scénariste.

Soixante-cinq ansaprès les premiers comptesrendussur Una città di pianura une exploration systématique de la réception de Bassani, jamais tentée jusqu’ici, devient également possible. On aurait pourtant tortde se donner comme but d’une telle recherche l’enregistrementde tous les malentendusqui se seraient accumulés sur son œuvre au fil des années, jusqu’à l’émergence récente d’approches plus rigoureuses et plus ‘scientifiques’. La lecture de nombreuses études, même anciennes, pourra nous révéler, au contraire, que certains aspects de l’œuvre de Bassani avaient été saisis depuis le début, mais avaient fait l’objet d’une évaluation différente de celle que nous pouvons faire aujourd’hui. Des traits stylistiques qui nous apparaissent aujourd’hui comme l’empreinte inimitable d’un écrivain de génie ont pu dérangerdes critiques même subtils mais qui étaient gênés par ce qui leur apparaissait comme une cérébralitéou un provincialisme excessifs, comme l’évasion dans une sorte de moralisme hargneux, ou par une vision trop pessimiste de la condition humaine, de la société et du judaïsme italiens.

Indirectement, une histoire de la réception de Bassani sera également une histoire de la culture italienne des soixante dernières années, de ses principaux courants idéologiques, de ses modèles et outils théoriques, susceptibles par ailleurs d’être comparés à ceux qui, dans la même période, ont façonné la réception de Bassani dans d’autres pays. Elle fournira aussi l’occasion de faire le point non seulement sur les résultats qu’on peut considérer désormais comme acquis par la critique bassanienne, mais aussi sur les nœuds critiques autour desquels le débat reste vif et des lectures divergentes continuent à s’opposer. L’éloignement temporel permet une plus grande objectivité, mais risque aussi de figer l’œuvre. Notre intention n’est pas de transformer Bassani en un auteur consensuel, sur lequel tout le monde pourrait tomber d’accord, comme il semble parfois que tout le monde soit d’accord sur Primo Levi, au détriment d’une véritable compréhension de son témoignage et de sa pensée.Il nous semble cependant que la nouveauté de certaines recherches sur Bassani, relevant de ce que nous appellerions aujourd’hui la sociologie ou la sémiologie, n’a pas encore été intégrée parfaitement. Il romanzo di Ferrara, en particulier, a été examiné d’un point de vue stylistique, philologique et narratologique, a été exploré dans une perspective psychanalytique et existentielle, en tant que confession ou autobiographie, a été étudié en tant que machine allégorique, en tant que système symbolique, en tant que réflexion sur le fascisme et sur la bourgeoisie italienne, sur la condition juive du XXe siècle. Mais Il romanzo di Ferrara, tout comme d’autres grandes aventures romanesques du XIXe et du XXe siècles, est aussi un laboratoire, une expérience ethnologique et anthropologique, explorant les comportements des groupes et des individus dans un contexte social et historique donné.

Cet appel à contributions naît ainsi du désir de dresser la carte la plus exhaustive possible de la réception de Bassani de 1940 à nos jours, mais n'exclut cependant pas les débats, les contributions originales, et les prises de position théoriques s'ils s’appuient sur une recension minutieuse des études déjà existantes sur les mêmes questions. Nous invitons les chercheursqui voudraient participer à cet ouvrage à nous écrire rapidement pour nous faire part du sujet sur lequel ils souhaiteraient travailler. Des rencontres, sous la forme de séminaires, accompagnées d’un dialogue constructif entre les auteurs, les coordinateurs et les membres du comité scientifique permettront de combler d’éventuelles lacunes et d’assurer à l’ensemble la plus grande cohérence et exhaustivité.

Axes thématiques

À titre purement indicatif, nous proposons les axes suivants:

(1) la réception de l’œuvre romanesque de Bassani dans les quotidiens ;

(2) le débat autour du Giardino dei Finzi Contini ;

(3) la réception de la poésie de Bassani ;

(4)les lectures politiques et idéologiques de Bassani : historicisme post-crocien, marxisme, Pasolini, néo-avant-gardes, critique catholique ;

(5) les études sur la langue et le style de Bassani, et le développement d’une critique génétique de son œuvre ;

(6) la réception de Bassani en dehors de l’Italie ;

(7) les études sur les techniques narratives, sur l’intertextualité et la poétique de Bassani ;

(8) les travaux sur Bassani et les arts, le cinéma, la photographie et l’édition ;

(9) la réception de Bassani en tant qu’historien du fascisme, de la société et du judaïsme italiens..

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les chercheurs intéressés par ce projet sont priés d’envoyer leurs propositions aux coordinateurs

avant le 30 avril 2016.

Ils joindront à leur proposition une notice bio-bibliographique incluant la liste de leurs publications sur Bassani ou sur des auteurs qui lui sont proches sur le plan thématique ou chronologique.

Coordinateurs

Le recueil d’articles sera publié sous forme de numéro monographique de la revue

Cahiers d’études italiennes, Novecento e… dintorni (http://cei.revues.org/) 

Ce projet est patronné par la Fondazione Giorgio Bassani et par le Comitato Nazionale per il centenario della nascita di Giorgio Bassani.

Dates

  • samedi 30 avril 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • littérature italienne, Bassani, XXème siècle, narrative, poésie, réception, critique

Contacts

  • Enzo Neppi
    courriel : Enzo [dot] Neppi [at] u-grenoble3 [dot] fr

Source de l'information

  • Francesco Bonelli
    courriel : bonellifrancesco [at] live [dot] it

Pour citer cette annonce

« Giorgio Bassani, narrateur et poète », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 02 février 2016, http://calenda.org/354752