AccueilMusique en Suisse

Musique en Suisse

Music in Switzerland

Musik in der Schweiz

Sous le regard des sciences sociales

Through the prism of social sciences

Aus der Sicht der Sozialwissenschaften

*  *  *

Publié le lundi 22 février 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Cette jounrnée d'étude a pour but de réunir, pour la première fois, les chercheurs en sciences sociales s'intéressant à la production, la diffusion et la consommation de musique en Suisse.

Annonce

Argumentaire

En Suisse, il existe encore peu de recherches en sciences sociales sur la musique. Pourtant, la vie musicale de notre pays est d’une richesse exceptionnelle. Les données de Office Fédéral de la Statistique témoignent d’une consommation musicale importante dans la population suisse, et plus encore d’un taux de pratique de la musique, instrument et chant, exceptionnellement élevé[1]. Par ailleurs, certains groupes suisses ont connu des succès internationaux au cours des dernières décennies[2]. Sur un plan institutionnel, on compte de nombreux festivals et salles de concert à travers le pays. Depuis une quinzaine d’années, différentes institutions visant à soutenir la création musicale ont vu le jour, avec parfois, l’ambition d’utiliser la musique pour faire rayonner la Suisse à l’étranger.

Dans ce contexte, il nous semble nécessaire de développer un regard propre aux sciences sociales sur la musique en Suisse. Par cette journée d’étude, nous souhaitons réunir différentes recherches dans le but de dresser un portait de cette Suisse de la musique (« classique », « actuelle »,  « populaire », « traditionnelle »). Il s’agira de mettre en évidence les particularités suisses en matière de marché de l’emploi musical, mais aussi quant à la position du pays dans les flux globaux de musique ou quant à ses spécifiés linguistiques. Dans cette optique, les propositions de communication présentant des résultats empiriques seront privilégiées. Elles pourront aussi bien porter sur la consommation et les pratiques d’écoute que sur la production ou l’intermédiation.

Notes

[1] Environ 20% des suisses de plus de 15 ans jouent d’un instrument, 16% chantent. Voir Moeschler Olivier et Vanhooydonc Stéphanie (2011) Les pratiques culturelles en Suisse, Neuchâtel : OFS.

[2] On peut penser à, par exemple, Yello, Stephan Eicher, The Young Gods, Celtic Frost, Dj Bobo ou plus récemment Sophie Hunger.

Partenaires

  • Insitut des sciences sociales (UNIL)
  • Insitut de recherches sociologiques (UNIGE)

Modalités de soumission

La sélection des communications se fera sur la base d’un résumé de 300 à 500 mots décrivant l’objet de la communication, la méthodologie, les matériaux empiriques mobilisés et les résultats prinicpaux.

Les résumés sont à soumettre pour le 25 mars 2016

aux adresses suivantes : Marc.Perrenoud@unil.ch et Loic.Riom@unige.ch.

Les résultats de la séléction seront diffusé au plus tard mi-avril. Les communications pourront être présentées soit en français, soit en anglais.

Modalités de sélection

Les propositions de communication seront sélectionnées par un comité formé des organisateurs de la journée :

  • Marc Perrenoud - Maître d’enseignement et de recherche, UNIL
  • Loïc Riom - Assistant d’enseignement et de recherche, UNIGE

Lieux

  • UNIL, Bâtiment Géopolis, salle 2121
    Lausanne, Confédération Suisse (1015)

Dates

  • vendredi 25 mars 2016

Mots-clés

  • musique, Suisse, consommation, production, diffusion

Contacts

  • Loïc Riom
    courriel : loic [dot] riom [at] unige [dot] ch

Source de l'information

  • Loïc Riom
    courriel : loic [dot] riom [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Musique en Suisse », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 22 février 2016, http://calenda.org/355013