AccueilSoins et santé des enfants en milieu rural

Soins et santé des enfants en milieu rural

Care and children's health in the rural environment

*  *  *

Publié le mercredi 10 février 2016 par João Fernandes

Résumé

Les soins et la santé des enfants ont été étudiés de multiples façons tant par la sociologie de la médecine (des médecines), l’anthropologie du corps, de la santé et de la maladie, la psychologie clinique, l’épidémiologie, la santé publique... Cette journée d’étude interdisciplinaire, interuniversitaire et interinstitutionnelle privilégie une approche territorialisée qui oriente la focale sur les campagnes. Elle a pour ambition de préciser la nature, l’étendue et la variété des soins dont bénéficient des enfants d’ici et d’ailleurs, en milieu rural. Cette manifestation scientifique a pour objectif de faire se rencontrer des jeunes chercheurs nationaux et internationaux de diverses disciplines autour de la thématique des soins et de la santé des enfants vivant en milieu rural, sans exclusivité géographique.

Annonce

Argumentaire

Les soins et la santé des enfants ont été étudiés de multiples façons tant par la sociologie de la médecine (des médecines), l’anthropologie du corps, de la santé et de la maladie, la psychologie clinique, l’épidémiologie, la santé publique... Les recherches quantitatives ou qualitatives menées à travers le monde éclairent le champ des maladies en développant des objets de recherches comme le VIH-Sida (Philippe, 2007), les cancers pédiatriques ou les maladies chroniques (Hardy & Lecompte, 2001 ; Mougel, 2009 ; Hardy, 2013). D’autres travaux portent sur le handicap, les prises en charge thérapeutiques en médecine générale, en services spécialisés (notamment pédiatriques : Brown & Ritchie, 1990), à l’école (Mayall, 1994), les dispositifs de médecine préventive et d’éducation thérapeutique (Beydon, 2012 ; Colson, 2014), l’univers hospitalier (Mougel, 2013), la médecine familiale et les soins ordinaires de puériculture dans la sphère domestique (Cresson, 2006 ; Bonnet & Pourchez, 2007 ; Favretto & Zaltron,, 2013).

Pour se démarquer d’une orientation par symptômes, par pathologies, par institutions ou services, cette journée d’étude interdisciplinaire, interuniversitaire et interinstitutionnelle privilégie une approche territorialisée qui oriente la focale sur les campagnes. Sans maintenir de césure entre l’urbain et le rural, entre une médecine des villes et une médecine des champs, cet événement scientifique a pour ambition de préciser la nature, l’étendue et la variété des soins dont bénéficient des enfants d’ici et d’ailleurs, en milieu rural. Il tend à agréger, au prisme de la santé, de nouvelles connaissances sur l’enfance et la ruralité : une catégorie d’âge et un environnement spécifiques, quel que soit le continent. Parce que les dispositifs de soins qui se déploient en milieu rural sont souvent décrits comme déficitaires ou communautaires, la journée d’étude entend interroger les représentations négatives ou positives de la ruralité.

Cette manifestation scientifique a pour objectif de faire se rencontrer des jeunes chercheurs nationaux et internationaux de diverses disciplines (en sciences humaines et sociales, en médecine et en sciences exactes) autour de la thématique des soins et de la santé des enfants vivant en milieu rural, sans exclusivité géographique. Ils sont invités à y présenter des recherches achevées ou en cours. La journée d’étude se veut également ouverte aux praticiens de santé et aux acteurs des territoires intéressés à participer à la réflexion sur le sujet.

Axes thémtiques

Cette journée d’étude s’articulera autour de plusieurs axes qui viendront questionner le sujet en abordant :

Axe 1. Les représentations et les usages diversifiés de la médecine rurale destinée aux enfants. 

Dans des territoires ruraux où le maillage médical est peu dense et où la médecine pédiatrique peut être difficile d’accès, des communications pourront traiter de pratiques médicales localisées et de pratiques de soins des enfants dans le champ de la médecine générale libérale, du paramédical, des dispositifs alternatifs et des services de soins non conventionnels. Dans son sens le plus large, la médecine rurale inclus les dimensions du cure et du care : des dispositifs de prévention, de dépistage, de surveillance, de diagnostic, de traitements et de suivis des jeunes patients, la dispensation et l’administration des médicaments, etc. Cet axe accueillera aussi des travaux portant sur les représentations des acteurs de santé et les retours d’expériences de parents et d’enfants sur la façon dont ces derniers sont suivis médicalement et soignés sur leur territoire.

Axe 2. Les parcours de soins dans lesquels les enfants sont engagés. 

Des communications pourront abordées la façon dont les trajectoires thérapeutiques des enfants sont construites en s’intéressant notamment aux différents intervenants (qui jouent le rôle de conseillers, d’accompagnateurs, etc.). Cet axe présentera aussi des recherches portant sur le pluralisme médical : le recours simultané ou différé aux soins proposés par les différentes médecines disponibles telles que la médecine officielle (dont le recours aux professionnels de santé et les pratiques d’automédication), les services de santé dits alternatifs et les dispositifs de soins rituels, religieux ou séculiers réalisés pour soulager et guérir des enfants. Les recherches sur les recours thérapeutiques pluriels pourront montrer comment les enfants circulent entre les services de soins proposés par toutes ces formes de médecines.

Axe 3. Les enjeux et les liens entre santé des enfants et environnement rural.

 Si la santé des enfants en milieu rural n’est pas plus fragile et vulnérable ou, au contraire, plus vigoureuse au regard de celle des enfants vivant en zones urbaines, les liens qu’elle entretient avec l’environnement ne sont plus à démontrer. D’une part, cet axe accueillera des communications portant sur les aménités de l’environnement rural sur la santé des enfants. L’éloignement des villes peut parfois être recherché pour des raisons de santé, par exemple dans les cas d’allergies, d’intolérance à la pollution des villes au niveau de l’air, du bruit, etc. D’autre part, cet axe pourra interroger l’incidence pathogène du milieu rural sur la santé des enfants à l’aune des changements environnementaux, des bouleversements climatiques et de l’usage des produits phytosanitaires dans le domaine agricole. Les « bienfaits » et les « risques » du milieu rural pour la santé des enfants pourront donc être questionnés à des échelles différentes (partant de représentations subjectives d’usagers et d’acteurs de soins, de données empiriques ou scientifiques).

Axe 4. Les déterminants de l’offre et de l’accès aux soins des enfants en zones rurales.

 Cet axe n’est pas seulement à envisager sous ses seuls aspects négatifs ou déficitaires : en termes de faiblesse ou de manque au niveau de l'offre et de l’accès de soins, de la qualité et de la sécurité de la médecine rurale. Il pourra aborder les logiques et les dynamiques de l’offre de soins à partir des lectures pratiques et théoriques, des expertises, des controverses, des décisions et des actions des institutions et des politiques publiques en matière de santé de proximité, de réseaux de soins, de santé et de répartition des professionnels de santé dans les campagnes. L’accès aux soins pourra être envisagé en termes de perceptions subjectives des soignants et des soignés mais aussi, en termes d'égalités ou d’inégalités sociales, culturelles, économiques, territoriales, etc., en privilégiant une approche par le genre, l’âge, le niveau d’éducation et les milieux socio-culturels d’appartenance.

Une communication peut s’inscrire simultanément dans un ou plusieurs axes. Ces axes ne sont que des pistes de réflexion, ils n’ont pas de valeur exhaustive. La journée d’étude se veut ouverte aux recherches portant sur la thématique générale.

Modalités de participation et calendrier

Types de contributions : orales (20 minutes)

Date limite de dépôt des propositions de communication étendue au :

15 mars 2016

Les propositions de communications sont à envoyer à Déborah KESSLER-BILTHAUER : deborah.kesslerbilthauer@gmail.com

Réponses communiquées : le 20 mars 2016.

Les propositions de communication de 1500 signes (espaces compris) comporteront un titre, un résumé de la communication, une bibliographie indicative de 5 références maximum. Le résumé présentera le sujet de la recherche de façon synthétique en précisant l’approche méthodologique employée ainsi que les principaux résultats présentés à l’occasion de la communication.

Les propositions doivent également comprendre les différentes informations suivantes : nom, prénom, adresse mail, discipline et affiliation du communiquant ainsi que l’axe dans lequel il se pressent. Ces informations seront suivies d’une courte biobibliographie de 400 signes maximum (espaces compris).

Date de présentation des communications orales : Le 25 avril 2016 – Maison des Sciences de l’Homme Lorraine, Nancy

Une publication sous la forme d’un ouvrage collectif est envisagée ; cette synthèse scientifique regroupera l’ensemble des communications.

Comité scientifique

  • Déborah KESSLER-BILTHAUER (organisatrice de la journée d’étude), Docteure en ethnologie, MSH Lorraine, CNRS/Université de Lorraine, 2L2S
  • Nicoletta DIASIO, Professeure des universités en sociologie, Université de Strasbourg, DynamE, MSH Alsace (MISHA)
  • Patrick FOURNIER, Maître de conférences en histoire moderne, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand, CHEC, MSH de Clermont-Ferrand
  • Marie-Pierre JULIEN, Maîtresse de conférences en anthropologie, Université de Lorraine, 2L2S
  • Sarra MOUGEL, Maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, Université Paris Descartes, CERLIS
  • Sabrina SINIGAGLIA-AMADIO, Maîtresse de conférences en sociologie, Université de Lorraine, 2L2S
  • Régine SIROTA, Professeure des universités en sciences de l’éducation, Université Paris Descartes, CERLIS
  • Virginie VINEL, Professeure des universités en sociologie et en anthropologie, Université de Franche-Comté, LASA
  • Ingrid VOLERY, Maîtresse de conférences en sociologie, Université de Lorraine, 2L2S, MSH Lorraine

Lieux

  • 3e étage du bâtiment BP 454 54001 - 91 avenue de la Libération
    Nancy, France (54)

Dates

  • mardi 15 mars 2016

Mots-clés

  • soins, santé, corps, enfance, ruralité

Contacts

  • Déborah Kessler-Bilthauer
    courriel : deborah [dot] kesslerbilthauer [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Déborah Kessler-Bilthauer
    courriel : deborah [dot] kesslerbilthauer [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Soins et santé des enfants en milieu rural », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 février 2016, http://calenda.org/355547