AccueilLes effets de la participation publique en aménagement et urbanisme

Les effets de la participation publique en aménagement et urbanisme

The effects of public participation in urban planning - lessons and reflection drawn from Swiss, French and Quebecois examples

Leçons et réflexions tirées d'exemples suisses, français et québécois

*  *  *

Publié le mercredi 10 février 2016 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque s’intéresse aux effets de la participation du public à l’aménagement et à l’urbanisme sous toutes ses formes. Il souhaite réunir des chercheurs issus de différents contextes pour interroger les manières et les approches développées afin de prendre en compte les effets, retombées ou portées de la participation autour des questions d’aménagement. Les chercheurs et étudiants des cycles supérieurs sont invités à venir faire état de leurs expériences et réflexions issues de recherches menées en différents contextes, notamment québécois, français et suisse.

Annonce

ACFAS 2016 - Colloque 423  

Présentation du colloque

Ce colloque s’intéresse aux effets de la participation du public à l’aménagement et à l’urbanisme sous toutes ses formes. Il souhaite réunir des chercheurs issus de différents contextes pour interroger les manières et les approches développées afin de prendre en compte les effets, retombées ou portées de la participation autour des questions d’aménagement. Les chercheurs et étudiants des cycles supérieurs sont invités à venir faire état de leurs expériences et réflexions issues de recherches menées en différents contextes, notamment québécois, français et suisse.

À quoi la participation du public en aménagement, sous ses différentes formes, donne-t-elle lieu ? Comment la participation au sein d’un dispositif interagit-elle avec la participation dans les autres canaux d’échange et de communication (comités ad hoc, plateformes numériques, etc.)? Comment les processus de participation des usagers de l'espace sont-ils saisis par l'organisation institutionnelle ? Comment les chercheurs parviennent-ils à aborder ces processus expérimentaux, qui prennent forme dans l'espace urbain, sans être liés aux modes habituels de concertation locale?

L'action publique ne résulte pas d’un canal unique et unidirectionnel : elle est plutôt le fruit d’un processus de construction et d’interactions, provoquant des conflits, des ajustements, des retours en arrière, suivis de progressions. Aussi, les expériences de participation publique ont des retombées qui ne peuvent être envisagées uniquement comme des résultats limités dans l’espace et dans le temps. Certains de leurs résultats peuvent parfois se diffuser, plus ou moins consciemment, dans les pratiques des acteurs impliqués.

Formule du colloque

Durant les deux jours du colloque, les 9 et 10 mai 2016, nous souhaitons réunir une quinzaine d’intervenants, qui seront regroupés autour de quatre tables-rondes (3-4 personnes par table). À chaque table, les intervenants seront d’abord invités à présenter leurs résultats et leur expérience en quinze minutes. Des échanges seront ensuite animés autour de questions spécifiques, soumises à l’avance aux invités, afin de lancer la discussion avec l’ensemble des participants au colloque.

Table-ronde 1 – Les objectifs de la participation 

La première table-ronde permettra à des intervenants du Québec et d’ailleurs de présenter leurs travaux sur les objectifs des dispositifs participatifs liés à l’aménagement. Cette table est envisagée comme une mise en commun d'expériences concrètes et d'études de cas, permettant de saisir les formes variables et variées de la participation du public, de ses objectifs et de ses effets. Qu’est-ce qu’on cherche à atteindre comme effet? Quel est l’objectif poursuivi par la participation dans les pratiques d’urbanisme?

Table-ronde 2 – La mesure des effets 

Cette table-ronde invitera les intervenants à se pencher sur les méthodes pour aborder la participation publique sous toutes ses formes. Elle permettra de mettre en commun les cadres et approches méthodologiques développés en différents contexte afin de saisir cet objet d'étude multiforme qu'est la participation publique (en face-à-face, en ligne, informelle, institutionnalisée, etc.). Les questions soumises à la discussion seront par exemple : Quelles variables retenir ? Comment les mesurer ? Sur quelle durée les effets de la participation doivent-ils être observés ?

Table-ronde 3 –  La portée de la participation 

La troisième table-ronde sera l’occasion d’aborder les tensions qui émergent au sein du cadre institutionnel de participation et dans l’espace public plus largement. Cette table permettra d’interroger la portée de la participation publique sur le débat public et sur l’aménagement. La portée de la participation dépasse-t-elle le cadre participatif institutionnel? Comment les processus formels influencent-ils la participation dans l’espace plus large du quartier et du débat public?

Table-ronde 4 – Les apprentissages issus de comparaisons 

La dernière table-ronde pourra mettre en perspective les observations issues de comparaisons entre des situations, entre des cas, entre des contextes culturels, politiques ou sociaux particuliers. Elle devrait nous amener à questionner la relation entre le contexte institutionnel et la participation. Elle sera également l’occasion de se pencher sur les aspects de la recherche qui gagneraient à être renforcés.

Pour soumettre une proposition de communication

Nous invitons les chercheurs et chercheures et les étudiants et étudiantes des cycles supérieurs à nous envoyer leur proposition en lien avec les thèmes proposés pour les tables-rondes d’ici

le lundi 22 février 2016.

Les propositions peuvent présenter des réflexions théoriques ou des résultats de recherche.

Elles doivent contenir les éléments suivants :

  • un titre
  • le nom, le prénom et le courriel de chaque auteur et l’établissement d’attache
  • un résumé de la communication (maximum 450 mots)

Les propositions doivent être envoyées par courriel à Geneviève Cloutier (genevieve.cloutier@esad.ulaval.ca) Florent Joerin et Pierre-Henri Bombenger (planid@heig-vd.ch).

Le colloque aura lieu les 9 et 10 mai 2016, Université du Québec à Montréal – UQAM

Règlements de l’ACFAS

  • Les titres et résumés des communications doivent être présentés en français, langue officielle du Congrès;
  • Les titres et résumés des communications acceptées seront publiés dans le programme du Congrès;
  • Le paiement des frais d’inscription au Congrès est requis pour accéder et présenter au colloque.

Responsables scientifiques

  • Geneviève Cloutier, Professeure (PhD), Université Laval, Québec, Canada
  • Florent Joerin, Professeur (PhD), Haute école spécialisée de Suisse Occidentale, Suisse
  • Pierre-Henri Bombenger, Chargé de recherche (PhD), Haute école spécialisée de Suisse Occidentale, Suisse

Lieux

  • Université du Québec à Montréal
    Montréal, Canada

Dates

  • lundi 22 février 2016

Mots-clés

  • participation publique, aménagement, urbanisme, Québec, Suisse, France

Contacts

  • Pierre-Henri Bombenger
    courriel : planid [at] heig-vd [dot] ch

URLS de référence

Source de l'information

  • Pierre-Henri Bombenger
    courriel : planid [at] heig-vd [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Les effets de la participation publique en aménagement et urbanisme », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 février 2016, http://calenda.org/355565