AccueilAfriques transversales

Afriques transversales

Transversal Africas

*  *  *

Publié le mercredi 10 février 2016 par João Fernandes

Résumé

« Afriques transversales » se propose d'interroger les discours sur l'Afrique, en convoquant une pluralité de textes et de disciplines. Les organisatrices ont un pied en histoire, l'autre en littérature, avec quelques notions d'histoire de l'art et d'anthropologie. Toutes les spécialités, toutes les expériences sont bienvenues ! Le séminaire entend fonctionner comme une initiation, un lieu d'investigation autour des sujets africains, mais aussi comme un espace de rencontre, de lecture et de discussion.

Annonce

Argumentaire

Comment parler d'Afrique aujourd'hui ? Quels prismes, quels écueils pour le discours sur un espace aussi vaste que méconnu en France ? Comment tout simplement approcher l'Afrique, souvent laissée à l'écart des cursus classiques ? Comment les débats théoriques sur l'Afrique constituent-ils des voies d'accès à la recherche contemporaine sur la postcolonie, le genre, le nationalisme, l'imaginaire collectif ? Ces questions se posent avec une acuité sans cesse renouvelée. En 1993, Edward Saïd publiait Culture et impérialisme, interrogeant les rapports de domination et de modélisation de l'altérité - plus de vingt après, où en sommes-nous ? Quels textes théoriques peuvent aujourd'hui éclairer le chercheur et comment interagissent-ils avec la réalité des pratiques artistiques contemporaines ?

En multipliant les angles d'approche, "Afriques transversales" entend balayer les pistes de réponse possibles. Que vous soyez déjà spécialisé en études africaines, passionné ou simplement rêveur d'Afrique, nous espérons vous offrir, à travers ce séminaire, un espace de débat et de réflexion. Chaque séance sera consacrée à un thème autour duquel se concentrent les problématiques propres au discours des études africaines, permettant d'investiger une notion à définir ou à remettre en cause. Nous aborderons ainsi la question du continuum entre tradition et modernité, l'impérialisme et la subjectivation, l'ethnie et la nation, le statut de l'oralité et des langues africaines.

Chaque séance prendra appui sur un corpus de textes, sur un support visuel, éventuellement sur l'intervention d'un invité. Nous avons choisi une heure un peu tardive pour permettre au plus grand nombre de venir, et nous pourrons prolonger les séances autour d'un verre pour ceux qui le souhaitent.

Tous les participants sont les bienvenus : n'hésitez pas à écrire à Florence Wenzek (florence.wenzek@ens.fr) pour toute question ou pour être tenu informé des actualités du séminaire.  Le calendrier :

Programme

Le lundi 22/02

de 18h00 à 19h30, en salle Beckett 

  • “Afriques, cartes sur table”

Le mercredi 16/03

de 18h00 à 19h30, en salle Celan : 

  • "Traditions et modernités”

Le mercredi 20/04

de 18h00 à 19h30, en salle Celan :

  • Subjectivations et impérialismes : de l’empire au global ?”

Le mercredi 11/05

de 18h00 à 19h30, en salle Celan :

  • "Ethnies et nations”

Le lundi 30/05

de 18h00 à 19h30, en salle Beckett

  • Parlons Afrique : la question de l’oralité”

Animatrices des séances

  •  Elara Bertho (ancienne élève de l'ENS Lyon, doctorante en littératures comparées à Paris 3)
  •  Ninon Chavoz (élève au département littérature et langages, doctorante en littératures comparées à Paris 3)
  •  Florence Wenzek (élève au département d'histoire)

Catégories

Lieux

  • Ens Ulm, salle Beckett - 45 rue d'ulm
    Paris, France (75005)

Dates

  • lundi 22 février 2016
  • mercredi 16 mars 2016
  • mercredi 20 avril 2016
  • mercredi 11 mai 2016

Mots-clés

  • Afrique, tradition, modernité, subjectivation, impérialisme, ethnie, oralité

Contacts

  • Elara Bertho
    courriel : elara [dot] bertho [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Elara Bertho
    courriel : elara [dot] bertho [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Afriques transversales », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 février 2016, http://calenda.org/355596