AccueilLes bidonvilles dans la cité

Les bidonvilles dans la cité

Shanty towns in the city - the lessons of temporary habitation and the value of heritage

Enseignements de l’habitat précaire et valorisation patrimoniale

*  *  *

Publié le mercredi 17 février 2016 par Céline Guilleux

Résumé

La persistance de l’habitat précaire à l’échelle mondiale rend nécessaire sa remise en débat sur la scène publique en même temps qu’il suscite un intérêt renouvelé du champ de la recherche. Au travers des portraits d’expériences architecturales, pédagogiques, cinématogra­phiques et muséales passées et présentes, il s’agit d’une part d’interroger les postures d’architectes et les modes d’intervention à l’oeuvre et, d’autre part, de saisir les proces­sus de patrimonialisation de ces espaces et le travail de mémoire dont ils sont l’objet. De façon transversale, la question de la transmission se pose, à la fois comme thème abordé dans le cadre de la pédagogie, et, à une échelle plus large, comme objet patri­monial touchant différents publics selon les lieux de valorisation.

Annonce

Ces journées sont organisées par le Réseau SUD (Situations Urbaines de Développement), le laboratoire INAMA (Investigation sur l’histoire et l’actualité des mutations architecturales) - ENSA-Marseille, le musée d’histoire de Marseille et l’association Image de ville.

Argumentaire

La persistance de l’habitat précaire à l’échelle mondiale rend nécessaire sa remise en débat sur la scène publique en même temps qu’il suscite un intérêt renouvelé du champ de la recherche. Les bidonvilles sont une des multiples formes de l’habitat précaire qui nous intéresse dans le temps long de l’histoire de l’urbanisation en France. Dans d’autres contextes, tels que l’Amérique latine et le Monde arabe, les bidonvilles ne représentent qu’une faible part des innombrables formes de l’habitat précaire.

Fort de ces constats, la recomposition de ces formes interroge conjointement le rôle que peut jouer l’architecte en matière d’expérimentation architecturale et pédagogique et la manière dont se capitalise, se valorise et se transmet une histoire passée et présente. En effet, l’habitat précaire, pris dans ses dimensions architecturales, sociales et mémorielles, reste insuffisamment abordé dans les écoles d’architecture et valorisé dans les musées. De par leur ancrage territorial, leur mission de réflexion et leur devoir de transmission, les écoles et les musées apparaissent comme des institutions clés à mobiliser sur cette thématique.

Dans le cadre des journées d’études programmées au musée d’histoire de Marseille, un regard singulier est porté sur les enseignements de l’habitat précaire, faisant dialoguer différents passeurs : professionnels de l’urbain, enseignants-chercheurs et professionnels des musées et des expositions.

Au travers des portraits d’expériences architecturales, pédagogiques, cinématographiques et muséales passées et présentes, il s’agit d’une part d’interroger les postures d’architectes et les modes d’intervention à l’œuvre et, d’autre part, de saisir les processus de patrimonialisation de ces espaces et le travail de mémoire dont ils sont l’objet. De façon transversale, la question de la transmission se pose, à la fois comme thème abordé dans le cadre de la pédagogie, et, à une échelle plus large, comme objet patrimonial touchant différents publics selon les lieux de valorisation.

Cette initiative est née de la rencontre du Réseau SUD (Situations Urbaines de Développement), du laboratoire INAMA (Investigation sur l’histoire et l’actualité des mutations architecturales) - ENSA-Marseille, du musée d’Histoire de Marseille et de l’association Image de ville.

Programme

Vendredi 4 mars 2016 

  • 8h45 : Accueil
  • 9h00 - 9h30 : Mots de bienvenue suivis de l’introduction des journées par Muriel Girard (sociologue, maître assistante à l’ENSA-M, laboratoire INAMA-ENSA-M, Réseau SUD) et Marion Serre (architecte, doctorante au laboratoire Project[s]-ENSA-M, Réseau SUD)

Session 1 - Bidonvilles et relogements d’hier à aujourd’hui

  • 9h30 - 10h00 : Jean-Lucien Bonillo (Architecte et historien, professeur ENSA-Marseille, directeur du laboratoire INAMA-ENSA-M) Roland Simounet et les enseignements du bidonville Mahieddine à Alger, 1952-1953.
  • 10h00 - 10h30 : André Jollivet (architecte, président de la Maison de l’Architecture et de la Ville PACA), Le processus de relogement du bidonville Chieusse Pasteur à Marseille
  • 10h30 - 11h00 : Débat
  • 11h00 - 11h15 : Pause café
  • 11h15 - 11h45 : Elisabetta Rosa (architecte-urbaniste, post-doctorante à l’UMR Telemme, LabexMed) Habitat précaire et migrants « roms » à Turin et à Marseille
  • 11h45 - 12h15 : Merril Sinéus (architecte, Réseau SUD, enseignante à l’ENSAPLV), Bidonville d’aujourd’hui, habitat de demain ; actions urbaines en France et au Portugal
  • 12h15 - 12h45 : Débat
  • 12h45 - 14h30 : Déjeuner

Session 2 - Expérimentations pédagogiques autour de l’habitat précaire

  • 14h30 - 15h00 : Francesca Iovino (architecte, chercheure indépendante) The liasons between spontaneous consciousness and critical consciousness are never dangerous
  • 15h00 - 15h30 : Agnès Deboulet (sociologue, professeure à l’université Paris 8, Réseau SUD, UMR LAVUE) Le croisement des outils pédagogiques autour de l’habitat précaire. Mise en perspective Nord/Sud
  • 15h30 - 16h00 : Débat - pause café
  • 16h00 - 16h30 : Monira Rivet (architecte, master recherche ENSA-M) Du « Logis d’Anne » à la « Jouques Nouvelle » 1983-1985, le projet de relogement inabouti de Roland Simounet
  • 16h30 - 17h00 : Marion Serre (architecte, doctorante au laboratoire Project[s]-ENSA-M, Réseau SUD) et Marie Segonne (étudiante master recherche ENSA-M), Apprendre et s’engager : récit d’explorations étudiantes menées dans le contexte de l’habitat précaire
  • 17h00 - 17h45 : Débat et synthèse de la journée par Muriel Girard (sociologue, maître assistante à l’ENSA-M, laboratoire INAMA-ENSA-M, Réseau SUD)
  • 20h00 : Cinéma Les Variétés (37 rue Vincent Scotto - Marseille 1er) projection proposée par Image de ville, en partenariat avec le musée d’Histoire de Marseille

Samedi 5 mars 2016

9h00 - 9h30 : Accueil

Session 3 - Valorisation patrimoniale et transmission

  • 9h30 - 10h00 : Hélène Hatzfeld (politiste, Centre de Recherche sur l’Habitat ,UMR LAVUE)Les bidonvilles dans la cité : enjeux de légitimation
  • 10h00 - 10h30 : Marie-Claude Blanc-Chaléard (Professeur d’Histoire émérite, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, UMR Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société) Les bidonvilles des trente glorieuses (1945-1975) : histoire et mémoire
  • 10h30 - 10h45 : Débat
  • 10h45 - 11h00 : Pause café
  • 11h00 - 11h30 : Nasser Tafferant (sociologue, assistant de recherche à la Haute école du travail social de Genève : centre de recherche CERES) Ethnographie d’un squat de migrants dans des cabanons de jardins familiaux désaffectés à Lausanne et mise en exposition
  • 11h30 - 12h00 : Sophie Deshayes (responsable de la programmation culturelle du Musée d’histoire de Marseille) et Bertrand Reymondon (association Face à Face, architecture et urbanisme de proximité) Collecte participative et valorisation de l’histoire et de la mémoire des îlots Chieuse Pasteur au musée d’Histoire de Marseille. Vers la reconnaissance de l’habitat auto-construit comme patrimoine
  • 12h00 - 12h45 : Débat et synthèse par Agnès Deboulet (sociologue, professeure à l’université Paris 8, Réseau SUD, UMR LAVUE)
  • 12h45 - 14h30 : Déjeuner
  • 14h30 - 15h30 : Luc Joulé et Bruno Jourdan (Image de ville)  Aux marges des villes - quand le cinéma donne à voir l’habitat précaire dans la cité
  • 15h30 - 17h00 : Visite des séquences contemporaines du parcours permanent des collections du musée d’Histoire de Marseille.

Lieux

  • Auditorium - entrée hall d’accueil du musée - Musée d'Histoire de Marseille, 2 rue Henri Barbusse
    Marseille, France (13001)

Dates

  • vendredi 04 mars 2016
  • samedi 05 mars 2016

Mots-clés

  • habitat précaire, bidonville, pédagogie, patrimonialisation, transmission

Contacts

  • Marion Serre
    courriel : marion [dot] serre [at] marseille [dot] archi [dot] fr

Source de l'information

  • Marion Serre
    courriel : marion [dot] serre [at] marseille [dot] archi [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les bidonvilles dans la cité », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 17 février 2016, http://calenda.org/356561