AccueilÉthique et responsabilité pour la didactique des langues au XXIe siècle

Éthique et responsabilité pour la didactique des langues au XXIe siècle

The ethics and responsibility in language teaching in the 21th century

*  *  *

Publié le vendredi 19 février 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Ce colloque se propose d’explorer la problématique de l’éthique et de la responsabilité en didactique des langues en s’intéressant notamment aux responsabilités sociales et scientifiques qui incombent à la fois aux enseignants de langues dans leur agir professoral, aux formateurs et aux chercheurs en didactique. Il est aussi question de prendre en compte le rôle fondamental des « nouvelles » technologies dans l’histoire de la discipline et de déterminer s’il y a une éthique propre à leur usage. Au centre de ces problématiques, se trouvent la réflexion sur la conception du sujet, de la personne et l’ensemble des valeurs qu’elle implique, mais aussi celle sur les conditions de la transmission des langues et des cultures, notamment du français.

Annonce

DILTEC, Didactique des langues, des textes et des cultures, EA 2288, Sorbonne Nouvelle-Paris 3 (Université Sorbonne Paris Cité/USPC)

Argumentaire

La problématique de l’éthique et de la responsabilité n’est pas récente dans le domaine de la didactique des langues, elle la jalonne depuis que cette dernière est clairement apparue, en France, sur la scène de l’action sociale, politique et culturelle à la fin des années 1980. Le plus souvent, elle est liée à l’idée fondamentale de confrontation à l’altérité et de reconnaissance de sa diversité. La réflexion sur l’interculturalité y est centrale. Quand il s’agit de la diffusion d’une langue comme le français qui a joué, entre autres, un rôle historique important aux moments de la colonisation et de la décolonisation, la question de la responsabilité morale est sensible et touche aux différentes idéologies qui structurent la relation entre langue et culture, mais aussi aux modalités de sa diffusion.

La question de l’action et de sa complexité en termes de responsabilité sociale travaille à la fois la recherche en didactique et l’enseignement des langues. Elle oblige souvent à ne pas les dissocier. Dans leur agir professoral, les enseignants sont aux prises avec la question des pratiques normatives, des dogmatismes méthodologiques, des convictions, des valeurs et croyances personnelles plus ou moins décalées vis-à-vis des normes et des prescriptions institutionnelles. Pour leur part, les chercheurs, souvent pour répondre aux besoins des enseignants et des institutions, tentent d’articuler modélisation et contextualisation, mettant ainsi au jour les tensions et les contradictions des points de vue cognitifs, subjectifs et pédagogiques. La mise en relation entre les sujets, les cultures éducatives et la ou les cultures didactiques opère en effet sur plusieurs échelles, parfois incommensurables (voir par exemple la diffusion du CECRL). Comment alors mesurer les conséquences de ces choix didactiques ? Quelle responsabilité scientifique pour la recherche en didactique des langues ?

À ce premier tableau brossé à grands traits, il faut ajouter l’un des moteurs de la didactique des langues, avant même qu’elle n’apparaisse comme une discipline constituée académiquement, l’usage des « nouvelles » technologies qui l’enrichit de manière régulière. On ne peut en effet ignorer le rôle fondamental qu’ont toujours joué les machines dans les méthodologies de l’enseignement des langues depuis la fin du XIXe siècle. Ces évolutions technologiques peuvent aussi donner lieu sur le plan méthodologique à une sorte de querelle des anciens et des modernes. Mais de manière plus profonde, et au-delà des clivages linguistiques entre didactiques (anglais vs. français), ce sont aussi les théories sémiotiques et anthropologiques qui peuvent entrer en tension avec des théories cognitives. Y a-t-il, comme en médecine, une éthique propre à cette configuration didactique contemporaine où technologie, méthodologie et théories cognitives se côtoient ?

Au centre de ces problématiques, se trouvent la réflexion sur la conception du sujet, de la personne et l’ensemble des valeurs qu’elle implique, mais aussi celle sur les conditions de la transmission des langues et des cultures. Au moment où les modèles de société sont bouleversés, où les inégalités de tous ordres s’accentuent, où les paradigmes de la mobilité et du projet sont valorisés, où les langues et les cultures jouent un rôle important dans les constructions identitaires, où les méthodologies d’enseignement et d’apprentissage des langues et les institutions de diffusion sont concurrentielles, il est important de continuer de s’interroger sur le type d’éthique dans laquelle se situe la didactique des langues et vers quel type de responsabilité elle engage ses différents acteurs. Cette réflexion revêt un caractère politique essentiel qui peut précisément permettre à ces différents acteurs de s’approprier de manière responsable et libre une discipline aux contours idéologiques très larges, mais où conflits, dilemmes et paradoxes sont souvent présents sur les différents terrains.

C’est à partir de ces premiers questionnements que les diverses contributions à ce colloque se positionneront. Elles pourront aborder la réflexion sous l’angle des thématiques et points de vue suivants, sans pour autant que la liste ne soit exhaustive :

Historicité, contexte, modèles, politiques linguistiques  : comment comprendre l’influence des contextes socio-historiques et des institutions (cultures linguistiques et éducatives, Institutions de la francophonie, etc..) sur le paradigme épistémologique de la didactique des langues ? Quelles idéologies sont à l’oeuvre dans la production de ces connaissances ? Quelles responsabilités pour les chercheurs et les enseignants dans leur diffusion ? Quel rôle joue - ou devrait jouer- « le français » dans la production des connaissances en DDL ?

Recherche et formation : entre questionnement scientifique et valeurs, la responsabilité des enseignants chercheurs en jeu face aux modélisations théoriques et aux connaissances en lien avec l’expertise pratique, la complexité des terrains éducatifs, l’action enseignante, etc.

Postures de l’enseignant : identité professionnelle, agir et posture réflexive de l’enseignant (nouvelles modalités d’action, de savoir-faire, de co-construction des valeurs)?

Langues de l’apprenant : éthique du langage comme objet de socialisation et de citoyenneté interculturelle, quelle réflexion et quels dispositifs didactiques ?

Outils, ressources et nouveaux dispositifs : penser l’éthique et les nouveaux cadres conceptuels de l’enseignement/apprentissage à l’heure de l’autonomisation face aux objets et environnements (numériques, informatique, grands corpus en ligne, etc.) dont les variables sont encore floues (modalités d’action, prise en compte du doute, de l’incompréhension, etc.).

Les langues de travail privilégiées seront le français et l’anglais.

Déroulement du colloque

  • Conférences plénières
  • Ateliers parallèles
  • Tables rondes

Inscription au colloque

  • 80 euros
  • Étudiants : 20 euros
  • La participation des étudiants relevant du DILTEC est gratuite.

Conditions de soumission

Les contributions prendront la forme de communications n’excédant pas les 20 minutes, suivies de 10 minutes de discussion.

Les propositions doivent être adressées à l’adresse suivante : colloquediltec2016@gmail.com

Elles seront envoyées sous forme de 2 fichiers word (l’un anonyme, l’autre non), ne dépassant pas 3000 signes, bibliographie comprise (5 références environ). Elles comporteront, en dehors du titre, des mots-clés et du rattachement institutionnel, hypothèses ou questions de recherche, observables/contextes de la recherche et présenteront clairement les finalités de la communication
Elles seront attachées à un courriel spécifiant clairement les noms, prénoms, affiliations scientifiques et institutionnelles du ou des auteurs ainsi que le titre de la communication.

Les actes seront publiés en ligne après la manifestation. Une publication scientifique regroupant une sélection d’articles retenus par le comité scientifique suivra.

Calendrier

  • Date limite de soumission des propositions : 18 avril 2016

  • Réponse du comité scientifique : 15 juillet 2016
  • Colloque : 21- 22 octobre 2016, Paris

Comité scientifique

  • Dagmar Abendroth-Timmer (Université Siegen/Allemagne) ;
  • José Aguilar (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Mathilde Anquetil (Université de Maccerata/Italie) ;
  • Nathalie Auger (Université Montpellier 3/France) ;
  • Jean-Claude Beacco (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Margaret Bento (Université Paris Descartes/France) ;
  • Philippe Blanchet (Université Rennes 2/France) ;
  • Peter Blumenthal (Université Cologne/Allemagne) ;
  • Véronique Castellotti (Université de Tours/France) ;
  • Jean-Louis Chiss (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Francine Cicurel (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Daniel Coste (ENS Lyon/France) ;
  • Jean-Pierre Cuq (Université de Nice/France) ;
  • Jean-Marc Defays (Université de Liège/Belgique) ;
  • Christine Develotte (ENS Lyon/France) ;
  • Joachim Dolz (Université de Genève/Suisse) ;
  • Gilles Forlot (INALCO/France) ;
  • Aline Gohard–Radenkovic (Université de Fribourg/Suisse) ;
  • Francis Grossman (Université de Grenoble/France) ;
  • Alain Kamber (Université de Neuchatel/Suisse) ;
  • Kjersti Fløttum (Université de Bergen/Norvège) ;
  • Olivier Lumbroso (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Martine Marquilló Larruy (Université Lyon 2) ;
  • Mohamed Miled (Université de Carthage/Tunisie) ;
  • Claudine Moïse (Université Grenoble/France) ;
  • Muriel Molinié (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Danièle Moore (Université Simon Fraser, Vancouver/Canada) ;
  • Jean-Paul Narcy-Combes (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Nishiyama Noriyuki (Université Kyoto/Japon) ;
  • Chantal Parpette (Université Lyon 2/France) ;
  • Bernard Schneuwly (Université de Genève/Suisse) ;
  • Valérie Spaëth (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ;
  • Rada Tirvassen (Université de Pretoria/Afrique du Sud) ;
  • Daniel Véronique (Aix-Marseille/France) ;
  • Patricia Von Münchow (Université Paris Descartes/France) ;
  • Corinne Weber (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/France) ; Geneviève Zarate (INALCO/France).

Comité d’organisation

  • José Aguilar (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Nathalie Borgé (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Alice Burrows (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Carla Campos Cascales (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Cristelle Cavalla (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Francine Cicurel (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Martine Derivry-Plard (UPMC-Paris 6/Diltec EA 2288) ;
  • Comlan Fantognon (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Paola Andrea Gamboa (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Muriel Jorge (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, HTL/UMR 7597) ;
  • Emilie Kasazian (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Olivier Lumbroso (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Muriel Molinié (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Coraline Pradeau (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Magali Ruet (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Valérie Spaëth (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Corinne Weber (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288) ;
  • Lin Xue (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Diltec/EA 2288).

Bibliographie indicative

  • Antier, E. (2011). « Formation à l’éthique professionnelle des enseignants de langue-culture : constats et perspectives ». Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité – Cahiers de L’APLIUT, vol. 30, n° 3 : 13-29. Paru dans Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXX N° 3 | 2011
  • Beacco, J.-C. (dir.). 2013. Éthique et politique en didactique des langues. Autour de la notion de responsabilité. Paris : Didier.
  • Blanchet Ph. (2015). Discriminations : combattre la glottophobie, Paris, textuel.
  • Bourdieu, P. (1994). Un fondement paradoxal de la morale, Raisons pratiques, sur la théorie de l’action : 235-240.
  • Bourdieu, P. (2001). Science de la science et réflexivité, Cours du Collège de France 2000-2001, Paris, Raisons d’agir.
  • Canto-Sperber, M. (dir.). 1996. Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale. Paris : PUF.
  • Cardon, D. (2015). À quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l’heure du Big Data, Paris, Seuil.
  • Cardon, D. (2012). La démocratie internet. Promesses et limites, Paris, Seuil.
  • Cicurel F. (2011). Les interactions dans l'enseignement des langues: agir professoral et pratiques de classe, Paris, Didier.
  • Coste D. (2013). « La didactique des langues entre pôles d’attraction et lignes de fracture » in Beacco J.-C. (dir.) Éthique et politique en didactique des langues. Autour de la notion de responsabilité, Paris, Didier, pp. 36-74.
  • Dewaele, J.-M. (2004). Slaying the Dragon of Fanaticism through Enlightenment. The Modern Language Journal, 88(4), 620-622.
  • Devereux G. (1980), [1967]. De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris, Flammarion.
  • Forestal, C. (2006). Pour une compétence éthique et déontologique en Didactique des langues-cultures, Conférence APLV, 9-12- 2006 à Marseille : http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article757
  • Ela. Études de linguistique appliquée (2004), no 133, FLE/FLS : un enjeu politique, social, culturel et éthique : http://www.cairn.info/revue-ela-2004-1.htm
  • Huver E. et Bel D. (coord) 2015. Prendre la diversité au sérieux en didactique/didactologie des langues, Paris, L’Harmattan.
  • Jonas, H. (1990) [1979]. Le principe de responsabilité. Une éthique pour la civilisation technologique. Paris : Cerf.
  • Mangubhai F. (2004), “The moral and ethical dimensions of language teaching”, Australian Journal of Education, pp. 178-189.
  • Maurer, B. (2011). Enseignement des langues et construction européenne. Le plurilinguisme, une nouvelle idéologie dominante. Paris : Éditions des archives contemporaines.
  • Meirieu, P. (1991). Le choix d’éduquer. Éthique et pédagogie. Paris : ESF.
  • Moreau, D. (dir.). (2012). L’éthique professionnelle des enseignants. Enjeux, structures et problèmes. Paris : L’Harmattan.
  • Prairat, E. (2005). De la déontologie enseignante. Paris : PUF.
  • Porcher, L. et Abdallah-Pretceille M. (1998). Éthique de la diversité et éducation, Paris Puf.
  • Puren, C. (1994). « Éthique et didactique scolaire des langues ». Les langues modernes, n° 3 : 55-62.
  • Py B. (1992). « Acquisition d’une langue étrangère et altérité » repris in L. Gajo, M. Matthey, D. Moore et C. Serra (éds), Un parcours au contact des langues, textes de B. py commentés, Paris, Didier, 2004, pp. 95-106.
  • Ricoeur, P. (1996). « Éthique ». In Canto-Sperber, M. (dir.), Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale. Paris : PUF, 689-694.
  • Spaëth, V. (dir) (2010). « Le français au contact des langues : histoire, sociolinguistique, didactique », Langue française 167, Paris, Larousse : http://www.cairn.info/revue-langue-francaise-2010-3-page-3.htm
  • Tudor, I. (2003). Learning to live with complexity: towards an ecological perspective on language teaching. System, 31, 1-12. Vial, F. (1970). Condorcet et l'éducation démocratique, Genève, Slatkine. (reproduction de l'édition Paris Delagrave, 1906).
  • Weber M. (1995) [1919], Le savant et le politique, Paris, Plon.
  • Zarate G., Lévy, D., Kramsch, C. (2008). Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme, Paris, Éditions des Archives Contemporaines.

Lieux

  • Paris, France (75005)

Dates

  • lundi 18 avril 2016

Mots-clés

  • éthique, responsabilité, innovation, didactique des langues, FLES

Contacts

  • Coraline Pradeau
    courriel : coraline [dot] pradeau [at] univ-paris3 [dot] fr

Source de l'information

  • Coraline Pradeau
    courriel : coraline [dot] pradeau [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Éthique et responsabilité pour la didactique des langues au XXIe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 19 février 2016, http://calenda.org/356795