AccueilRivières et métropoles européennes

Rivières et métropoles européennes

European Rivers and Towns

Invention, développement et perspectives d’un espace de (re)conquête : tourisme, loisirs, patrimoine(s)

Creation, development and perspectives of a (re)newed conquest: Tourism, Leisure, Heritage

*  *  *

Publié le jeudi 18 février 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque vise à éclairer les multiples façons dont s’opère la conquête citadine des rivières à des fins ludiques du XIXe siècle à aujourd’hui : Comment de nouvelles pratiques, qui supposaient un rapport à soi et à la ville, y ont-elles été inventées ? Comment la citoyenneté s’est-elle exprimée là même où l’industrialisation a segmenté le paysage riverain, là où les berges ont été parfois bétonnées à « franc bord » par la puissance publique ou privatisées par les riverains, éloignant le promeneur voire lui en interdisant l’accès.

Annonce

les 1er et 2 juillet à La Sorbonne par l'IREST et le Comité Départemental du Tourisme de Val-de-Marne

Argumentaire

La fréquentation ludique des rivières urbaines et périurbaines (bords de Marne et de Seine à Paris et dans la région parisienne, bords de Tamise, d’Amstel, de Loire, de Danube, du Rhin, etc.) génère, dès le XIXe siècle, des dynamiques sociales et culturelles nouvelles. Un art de vivre et de se détendre apparaît au sein de la bourgeoisie citadine notamment  avec le chemin de fer qui facilite les transports puis se diffuse vers les classes populaires urbaines.

Ce phénomène d’appropriation des bords de l’eau et de « conquête de loisirs » concerne de nombreuses grandes villes européennes, avec des styles propres et des traits communs. A partir de cette époque, une véritable dynamique se créée entre les métropoles et des lieux dédiés aux loisirs qui peuvent se trouver à l’intérieur des villes ou bien à quelques kilomètres, reliés au centre par différents moyens de transports. Des sociabilités et pratiques naissent des rencontres entre groupes et populations différentes (populations vivant en bord d’eau et populations urbaines attirées par des nouvelles pratiques de loisirs).  Les artistes ont aussi marqué ces territoires, qu’ils soient peintres, écrivains, poètes, photographes ou réalisateurs de cinéma.

Au fil du temps, les rivières métropolitaines et leurs rives, qui étaient vues comme des paradis, ont vu changer certaines variables de leur configuration économique, urbaine et sociale avec l’apparition de nouveaux profils d’habitants et de nouvelles générations. Les transformations des périphéries et banlieues, l’industrialisation et l’urbanisation des rives ont changé la vocation de loisirs et amené de nouvelles mixités sociales et culturelles.

Les bords de rivières urbaines et péri-urbaines en Europe apparaissent ainsi aujourd’hui comme des lieux fondateurs de nouvelles sociabilités urbaines, de nouvelles pratiques de loisirs et de tourisme et d’un nouvel art de vivre au sein des métropoles européennes qui connaissent, tout le long des XIXe et XXe siècles, de profondes mutations spatiales, économiques, culturelles et sociales.

Aujourd’hui, ces rivières situées dans des espaces métropolitains  sont marquées par de nouveaux défis. Les défis écologique et patrimonial cristallisent la volonté citoyenne de préserver un paysage culturel et urbain. Les politiques publiques et privées visent à recréer les liens matériel et immatériel entre ville et rivière avec pour objectif l’attractivité d’un territoire. Ces transformations posent aussi les enjeux de la citoyenneté et de la riveraineté, dans le contexte des constructions métropolitaines et nouveaux usages liés à une métropole.

La sociologie du tourisme et des loisirs, l’écologie territoriale, l’histoire industrielle, l’histoire des loisirs populaires, l’approche médiologique, la géographie, amènent à interroger la réappropriation des berges pour ces loisirs et les aménagements impliqués.

Selon les territoires, il peut s’agir d’activités nautiques comme le canotage, l’aviron, le canoë-kayak, ou encore de la baignade, la pêche et la promenade. La dimension festive est également importante avec des pratiques liées à la musique, la danse ou la gastronomie dans des établissements au bord de l’eau (guinguettes) ou encore lors d’événements particuliers. L’étude des représentations du paysage, des infrastructures et de leur agencement semble incontournable pour comprendre les enjeux  économiques et sociaux du monde de demain.

Entre patrimonialisations et enjeux mémoriels, enjeux environnementaux, aménagements, quels usages à des fins de loisirs pour ces rivières en espace métropolitain ?

Quelles pratiques et quels usagers ont-elles permis et permettent-elles ?

Comment sont réinterprétés et pratiqués les éléments qui composaient les usages ludiques de la rivière et de ses rives (bals et guinguettes, fêtes nautiques, régates, etc.) ?

Le colloque Rivières et Métropoles européennes : Invention, développement et perspectives d’un espace de (re)conquête : Tourisme, Loisirs, Patrimoine(s) vise à explorer ces questions dans le cadre des métropoles européennes. L’objectif est de mettre en lumière cette idée fondamentalement européenne de la conquête des loisirs et du droit aux loisirs, en rapport avec la progression du temps libre dans les sociétés industrielles et contemporaines, dans le contexte des rivières urbaines.

Cette rencontre internationale vise à éclairer les multiples façons dont s’opère la conquête citadine des rivières à des fins ludiques du XIXe siècle à aujourd’hui : Comment de nouvelles pratiques, qui supposaient un rapport à soi et à la ville, y ont-été inventées ? Comment la citoyenneté s’est-elle exprimée là même où l’industrialisation a segmenté le paysage riverain, là où les berges ont été parfois bétonnées à « franc bord » par la puissance publique ou privatisées par les riverains, éloignant le promeneur voire lui en interdisant l’accès.

Comment s’expriment les enjeux actuels et futurs de la sauvegarde, de la patrimonialisation ou de la modernisation les loisirs fluviaux ? Mais aussi les luttes et revendications contemporaines ?

Face aux réglementations juridiques, contre la privatisation des berges, pour la préservation de l’environnement et de la biodiversité, pour la qualité de l’eau, pour la défense d’un certain art de vivre, pour la conquête de surfaces sur et au bord de l’eau pour des usages de loisirs.

Les perspectives d’approche du colloque seront pluridisciplinaires, cherchant à comprendre des phénomènes complexes qui recoupent de nombreux domaines et disciplines : droit des loisirs,  histoire et sociologie des loisirs, tourisme, marketing touristique, dynamiques sociales, urbanisme et aménagement du territoire, paysage et environnement, sports nautiques et pratiques ludiques de la rivière, psychologie environnementale. 

Thématiques abordées

  • Histoire du développement et de la diffusion des loisirs en bords de rivières urbaines au cours du XIXe et XXe siècles
  • Histoire de la conquête des berges par le tourisme et les loisirs au cours des XIXe, XXe et XXIe siècles
  • Paysages culturels aquatiques en métropole et leurs transformations
  • Représentations et imaginaires des paysages de bords de rivière en métropole (peinture, photographie, cinéma, littérature, musique)
  • Relations entre pratiques nautiques et autres usages (industriels, navigation, etc.) des bords de rivière en métropole
  • Enjeux environnementaux et de reconquête écologique des bords d’eau et rivières en situation métropolitaine
  • Prise de conscience du politique et du juridique (aménagement versus loisirs) 
  • Enjeux sociaux dans ces territoires « interface » situés en périphérie métropolitaine
  • Place et rôle des rivières urbaines dans la restructuration des métropoles
  • Evolution du rapport à la rivière des usagers, des riverains et des acteurs
  • Conflits d’usage anciens et actuels sur les berges des rivières et dans l’eau
  • Patrimonialisation et valorisation des berges, entre patrimoines matériels et immatériels

NB. La liste ci-dessus n’est pas exhaustive. Les auteurs doivent toutefois proposer des communications abordant des contextes urbains ou périurbains dans des métropoles urbaines, en priorité européennes.

Communications

Les propositions de communications (en français et en anglais) doivent être adressées au secrétariat du colloque avant le

5 mars 2016

aux adresses ci-après :

cchowah@tourisme-valdemarne.com / maria.gravari-barbas@univ-paris1.fr / sebastien.jacquot@univ-paris1.fr

Elles doivent être présentées de la façon suivante :

  • Titre de la communication en français et en anglais
  • Nom, prénom, établissement/institution/entreprise de rattachement du (des) auteur(s)
  • Résumé (en français ou en anglais) (environ 700 mots)
  • Présentation du (des) auteur(s) (environ 100 mots)

Frais d’inscription

Les frais d’inscription s’élèvent à 150 €  (50 € pour les étudiants et les doctorants)

Ils incluent les repas de midi, les matériaux du colloque, les pauses-café, la traduction simultanée (entre l’anglais et le français).

Excursion

Une excursion aura lieu dans la soirée du vendredi 1er Juillet sur les bords de la Marne. Les participants seront pris en charge au départ de la Seine (Quai Saint-Michel).

Comité d’organisation

  • Camille Chowah, Chargée de mission culture, CDT Val-de-Marne
  • Michel Cotte, Dirigeant, Cabinet MCC Heritage
  • Maria Gravari-Barbas, Directrice de l’IREST, EIREST
  • Sylvie Guerra, Consultante, Cabinet MCC Heritage
  • Séverin Guillard, Lab Urba, Université Paris Est
  • Sébastien Jacquot, MCF, IREST, EIREST
  • Hélène Sallet-Lavorel, Directrice du CDT Val-de-Marne

Le colloque participe à une réflexion collective, menée par le Comité départemental du tourisme du Val-de-Marne, pour la création d’un réseau candidat à la mention Itinéraire Culturel Européen du Conseil de l’Europe, sur le thème du développement des loisirs dans le cadre des rivières métropolitaines.

Pour en savoir plus sur ce projet, consultez www.tourisme-valdemarne.com ou contactez-nous : Camille Chowah, Chargée de mission, cchowah@tourisme-valdemarne.com

Conseil Scientifique 

  • Barton Susan, International Centre for Sports History and Culture, De Montfort University
  • Basa Lia, Université de Sciences Appliquées Budapest Metropolitan
  • Blanc Nathalie,Géographe, Laboratoire Ladyss
  • Brochot Aline,Géographe, CNRS
  • Brodie Allan, Historic England
  • Carré Catherine, Géographe, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Cotte Michel, Historien, expert du Patrimoine mondial
  • Cottet Marylise, Géographe, Chargée de Recherche CNRS
  • Cousin Saskia, Anthropologue, Université Paris Descartes
  • Csergo Julia, Historienne des pratiques sociales et culturelles, UQAM / Lyon 2
  • Delaive Frédéric, Chercheur, membre associé au CERHIO Université de Rennes 2, UMR 6258 du CNRS
  • Fée Philippe-Denis, Chargé de mission au Secrétariat Général du ministère de la culture et de la communication
  • Gravari-Barbas Maria, Géographe, IREST, EIREST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Guillard Séverin, Lab Urba, Université Paris Est
  • Guillerme André, Ingénieur et Historien, chaire d’histoire des techniques au CNAM
  • Jacquot Sébastien, Géographe, IREST, EIREST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mariotti Alessia, Géographe, Université de Bologne
  • Pagès Dominique, Communication, Celsa, Université Paris IV-Sorbonne
  • Pattieu Sylvain, Historien, Université Paris 8
  • Rauch André, Historien, Université de Strasbourg
  • Reihnold Castensson, Geographe, Linköping University
  • Robinson Mike, Directeur de l’Ironbridge Institute, Université de Birmingham
  • Romain Fanny, Paysagiste DPLG, Ecole du Paysage d’Angers
  • Seidl Martin, LEESU,  École des Ponts ParisTech
  • Servain-Courant Sylvie, Géographe, INSA Centre Val de Loire, UMR CITERESTresseras Jordi, Université de Barcelone
  • Valette Philippe, Géographe, Université de Toulouse 2 Jean Jaurès
  • Verlaine Julie, Historienne, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Wenham Simon, Historien, tutor panel of Oxford University

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • samedi 05 mars 2016

Mots-clés

  • rivière, tourisme, loisir, patrimoine, métropole

Contacts

  • Maria Gravari-Barbas
    courriel : maria [dot] gravari-barbas [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Séverin Guillard
    courriel : severin [dot] guillard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Rivières et métropoles européennes », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 18 février 2016, http://calenda.org/356873