AccueilLa mise en forme des affects dans l’éducation musicale scolaire

La mise en forme des affects dans l’éducation musicale scolaire

Putting emotion into form in school music programs

Premières journées d’étude transjurassiennes de recherche en éducation musicale

First trans-Jura study days in musical education

*  *  *

Publié le jeudi 18 février 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Encourager la créativité, la sensibilité et l’expressivité musicale des enfants ; leur permettre de réguler, de canaliser ou d’exploiter leurs émotions, d’accéder plus consciemment à leurs ressentis semble un programme très apprécié chez les enseignants d’école primaire. Mais quels sont les dispositifs pédagogiques concrets qui permettent de le réaliser effectivement ? Quelles sont les références théoriques qui régulent ou garantissent la validité de ces démarches ? Jusqu’où va et jusqu’où pourrait aller la compréhension des nombreux travaux de psychologie de la culture et du développement dans les formations universitaires des enseignants d’éducation musicale ?

Annonce

Argumentaire

Encourager la créativité, la sensibilité et l’expressivité des enfants ; leur permettre de réguler, de canaliser ou d’exploiter leurs émotions, d’accéder plus consciemment à leurs ressentis voire de les relier à des œuvres ou à des techniques afin de développer et de diversifier ainsi leurs goûts et leur sensibilité, voilà un programme officiel et très consensuellement apprécié chez les enseignants des premiers cycles de l’école primaire. 

Mais quels sont les dispositifs pédagogiques concrets qui permettent de le réaliser effectivement (ou, à défaut, ceux qui s’en revendiquent)? Quelles sont les références théoriques qui régulent et garantissent la validité de ces démarches à un âge ou les critères de performance et de réflexion traditionnels ne  peuvent encore s’appliquer ? Jusqu’où va et jusqu’où pourrait aller la compréhension des nombreux travaux de psychologie de la culture et du développement dans les formations universitaires des enseignants d’éducation musicale ?

Ces premières journées d’études transjurassiennes (17-19 juin 2016 à Chézery-Forens 01410) auront pour objectif d’observer, de questionner et débattre de ces liens entre théorie et pratique.

Les approches pourront être descendantes (p. ex. le  choix et la transposition didactique des travaux de psychologie, anthropologie ou sociologie de la musique ; de sc. de l’éducation, musicologie, histoire, d’esthétique…), ou ascendante (p. ex. l’inventaire et l’analyse des modalités et dispositifs pédagogiques les plus exemplaires/fonctionnels, ce que P. Zurcher qualifie de « génie pédagogique »).

Les interventions comprendront plusieurs axes/questionnements (développés dans l'annexe), de façon non exclusive ni exhaustive :

  • A/ la captation lexicale/scripturale/visuelle de l’activité musicale;
  • B/ L’acquisition de compétences langagières musicales comparée à celle d’autres formes de langages;
  • C/Les enjeux esthétiques de la figure de l’enfant et leur exploitation pédagogique;
  • D/Horizons d’attentes, réalités et transpositions didactiques.

Comité scientifique et comité de lecture

  • Gilles BOUDINET (Professeur à l’université de Lyon 2)
  • Adrien BOURG (Maitre de conférences à l’institut catholique de Paris, comité de lecture)
  • Jean Marc CHOUVEL (Professeur à l’université de Reims, IReMus, comité de lecture)
  • Gerald GUILLOT (Professeur associé à la HEP Vaud, comité de lecture)
  • Laurent GUIRARD (Maitre de conférences à l’université d’Orléans/ESPE, organisateur, comité de lecture)
  • François JOLIAT (Professeur à la HEP BeJuNe, comité de lecture)
  • François MADURELL (Professeur à l’université de Paris Sorbonne, IReMus)
  • Jean-Pierre MIALARET (Professeur émérite à l’université de Paris Sorbonne, IReMus, comité de lecture)
  • Pierre ZURCHER (Docteur de l’université de Genève, comité de lecture)

Format des communications

Pour encourager débats, interdisciplinarité et concordances théorie-pratique, la priorité sera donnée à  l’exemplification. Les communications s’attacheront à confronter des démarches, constats ou obstacles didactiques concrets (illustrés par des captations vidéos, des observations de terrain, des dispositifs d’enseignement…) et des problématiques issues des multiples entrées regroupées jadis par la psychologie de la culture (brièvement situées/illustrées dans leur épistémologie, leur méthode et leur objet de recherche originel).

Format : 20 minutes de présentation suivies de 20 minutes de débat.

Les propositions d’intervention, individuelles ou collectives, devront être retournées avant le 5 mai 2016

au comité de lecture par courriel (c/o  laurent.guirard@univ-orleans.fr). Elles comprendront a/un résumé en français de 300 mots maximum précisant l’axe choisi et le matériel (théorique ou pratique) proposé au débat, b/un choix de références bibliographiques, c/les disponibilités et jour d’intervention souhaité.

Inscription obligatoire, sans frais.

Informations pratiques

Situé dans la réserve du Parc Naturel Régional du Haut-Jura, le village de Chézery-Forens conjugue un cadre naturel exceptionnel, de grandes facilités d’accès (gare TGV+CFF de Bellegarde sur Valserine (Paris 2h35; Lyon 1h20, Geneve 30); aéroport de Genève-Cointrin (easyjet); autoroute A40, GTJ (avec possibilité d'accueil des ânes); et de nombreuses possibilités d’hébergements (6 gites ruraux, un camping avec bungalows, un hotel )

Lieux

  • Chézery-Forens, France (01410)

Dates

  • jeudi 05 mai 2016

Mots-clés

  • éducation musicale, apprentissage musical, didactique, musique, musicologie, développement, acquisition du langage, esthétique

Contacts

  • LAURENT GUIRARD
    courriel : laurent [dot] guirard [at] univ-orleans [dot] fr

Source de l'information

  • LAURENT GUIRARD
    courriel : laurent [dot] guirard [at] univ-orleans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La mise en forme des affects dans l’éducation musicale scolaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 18 février 2016, http://calenda.org/356988